TOURISME - SOUS LE SIGNE DE LA NOUVEAUTÉ

Zoo de saint-Édouard, Normand Trahan reste en poste

La passation des pouvoirs entre Normand Trahan et les futurs propriétaires du Zoo de Saint-Édouard est retardée, si bien que M. Trahan demeure en poste pour la prochaine saison estivale.

M. Trahan croyait bien avoir en 2018 un premier été sans responsabilités professionnelles depuis des années. Il annonçait en février avoir conclu une entente avec Philip Éthier et Alessandra Magini, deux Montréalais. À cette époque, M. Trahan annonçait qu’il ne restait que quelques détails à régler pour officialiser la transaction. Certains détails prennent plus de temps à être complétés que prévu.

«Pour leur emprunt, ils ont besoin d’un test de sol et d’un certificat de localisation. Ça leur prend un vétérinaire pour vérifier tous les animaux. Je pensais être en vacances, mais je travaille!», lance M. Trahan.

Ce dernier n’est nullement inquiet de ce retard. Il affirme que les deux investisseurs veulent toujours acquérir le zoo. Philip Éthier confirme d’ailleurs que le retard est dû à des éléments administratifs.

«Bien sûr, notre intérêt reste bien présent», écrit M. Éthier dans une communication avec Le Nouvelliste.

«Je ne suis pas nerveux pour la transaction. Ça va se faire», dit M. Trahan.

Celui-ci vise maintenant à conclure la transaction cet automne. Il se voit mal commencer une saison et transférer les activités du zoo en plein cœur du mois de juillet.

«C’est moi qui opère le zoo. Et on ouvre le 26 mai.»

M. Trahan espère avoir de nouveaux pensionnaires à son zoo. Deux tigresses sont enceintes et doivent mettre bas à la fin du mois de juin ou au début du mois de juillet. Chaque portée peut donner entre un et quatre tigreaux.

Le propriétaire est aussi en discussions afin d’obtenir un lionceau en provenance de Toronto. Si ce projet fonctionne, le zoo accueillera ce petit lion d’ici deux ou trois semaines.

Un nouveau parc de loups sera visible pour les visiteurs. Cinq loups vont être ajoutés.

Le Zoo de Saint-Édouard est ouvert les fins de semaine jusqu’au 15 juin. L’entreprise ouvrira ses portes sept jours par semaine du 16 juin jusqu’à la fête du Travail, le 3 septembre.