Branché Airex Énergie

Torréfaction de biomasse. Le biocharbon pour un avenir durable

Les changements climatiques, un mythe dites-vous? Loin d’être le cas, ils sont bien réels. Bien consciente de cette nouvelle réalité, l’entreprise Airex Énergie, qui exploite la seule usine de taille commerciale de production de biocharbon au Canada s’est donné comme mission de fournir des solutions concrètes afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Sa solution: concevoir, développer et vendre des systèmes révolutionnaires de torréfaction de biomasse. En plus d’être écologique et de remplacer le charbon et le mazout, le biocharbon produit à l’usine de Bécancour fait désormais d’Airex Énergie un leader mondial de la torréfaction de biomasse.

Le CarbonFX : une technologie unique

Après plusieurs années de prototypes expérimentaux et de projets pilotes, on peut désormais dire qu’Airex Énergie a réussi avec succès à entrer dans la cour des grands grâce à son procédé unique, le CarbonFX, qui transforme les sous-produits des usines de sciage et la biomasse forestière en produits de biocarbone à valeur ajoutée. Protégée par plusieurs brevets, cette technologie a tout pour plaire aux opérateurs d’usine de transformation du bois. « La technologie CarbonFX est la plus performante sur le marché grâce à son réacteur cyclonique qui est simple, fiable et peu coûteux, tout en possédant une haute efficacité énergétique », mentionne Guy Veilleux, vice-président Ingénierie chez Airex Énergie.

Des substituts écologiques au charbon

Utilisé pour produire plus de 40% de l’électricité à l’échelle mondiale, le charbon perd rapidement ses lettres de noblesse en raison de ses fortes émissions de GES, de mercure et de soufre. Pour contrer ce problème, Airex Énergie propose des produits écologiques novateurs. Parmi ceux-ci, on retrouve le biocharbon, un substitut direct, propre et renouvelable au charbon traditionnel, idéal pour transformer une centrale thermique au charbon en une centrale à énergie renouvelable. Récemment certifié par l’ACIA, le biochar est quant à lui un amendement de sol naturel et biologique servant à améliorer les propriétés des sols. 


Une solution incontournable pour le Québec

Chaque année, le Québec consomme plus de 400 000 tonnes de charbon, principalement dans les cimenteries et les procédés métallurgiques. Pourtant, selon le plan directeur énergétique du Québec, le charbon thermique doit être complètement éliminé d’ici 2030. Le biocharbon est ainsi la solution idéale de remplacement de ce combustible polluant. Il s’avère également être l’alternative écologique par excellence pour remplacer le mazout et le diesel utilisés pour les équipements destinés au chauffage en régions éloignées, pour chauffer des piscines et spas commerciaux, sans oublier son utilité dans les différents sites miniers. Constamment en croissance, le marché destiné à la technologie CarbonFX n’a en effet pas fini de surprendre.


Une vision tournée vers l’avenir

Depuis 2015, la compagnie québécoise Airex Énergie se distingue par la qualité de sa technologie unique au monde. Pour la société, le futur de l’énergie est plus vert que jamais. Alors que plusieurs pays utilisent encore le charbon pour produire de l’électricité, des discussions sont en cours afin de développer le marché japonais et européen. La compagnie vise entre autres à ce qu’une proportion de la biomasse consommée par ces pays provienne éventuellement de la granule de biocharbon. Pour Claude Martel, président d’Inno-centre, une entreprise spécialisée en services-conseils pour les PME et qui a accompagné Airex Énergie dans leurs défis de croissance, la technologie développée par cette entreprise a tout pour plaire, et ce, partout sur la planète. «Dans la vie, tout est une question de coût et d’opportunité et Airex Énergie a su arriver à une solution alternative unique qui est économiquement viable, en utilisant les installations déjà existantes, pour les rendre complètement vertes, ce qui est unique.»