QuébecBio

En bio, le principe de précaution prévaut!

La Vitrine
Contenu commandité
Les pratiques de l’agriculture biologique se basent sur des principes de précaution qui visent tant la santé de l’environnement que celle des humains, les deux étant étroitement liées.

Pour plusieurs raisons, il est de plus en plus clair qu’on ne peut séparer la santé des gens et des communautés de celle des écosystèmes. Appliquer le principe de précaution en privilégiant des aliments issus de l’agriculture biologique devient ainsi un choix des plus logiques en matière de prévention en santé.

Des normes écoresponsables

Les normes biologiques ont été établies avec l'idée de favoriser la qualité des sols, des cours d’eau et des écosystèmes et, au bout du compte, d’obtenir des produits aussi sains que savoureux.

D’un bout à l’autre de la chaîne alimentaire, des règles rigoureuses et obligatoires s’appliquent, et des organismes indépendants sont mandatés pour faire des vérifications auprès des entreprises.

Par principe de précaution et de responsabilité, les normes interdisent l’utilisation d’engrais et de pesticides chimiques de synthèse, d’organismes génétiquement modifiés (OGM), de produits vétérinaires et d’additifs alimentaires qui ont été évalués par des experts comme présentant des risques pour la santé de la planète et de ses habitants.


« En bio, on applique le principe de précaution avec des normes qui protègent tant la santé des écosystèmes que celle des communautés. »
QuébecBio

     

Santé des sols et qualité des aliments : un rapport direct

Le rapport intime et direct entre la vie des sols et la qualité de notre alimentation est bien documenté. Le réputé semencier écologique et conférencier Yves Gagnon en traite d’ailleurs en profondeur dans ses nombreuses publications.

Le spécialiste explique que les pratiques et techniques utilisées en agriculture biologique stimulent la vitalité des sols qui peuvent, à leur tour, fournir les nutriments essentiels que sont l’eau, l’oxygène et le milieu d’ancrage, afin que les racines des plantes puissent s’y développer.

Nul doute que ces façons de faire contribuent grandement à la texture particulière et au bon goût des produits végétaux biologiques!

Qu’en est-il des élevages biologiques?

En élevage sous régie biologique, on applique également le principe de précaution en santé tout en veillant au bien-être des animaux. Ainsi, non seulement ceux-ci sont-ils nourris de fourrages et de grains biologiques, mais il y a également interdiction d’utiliser des accélérateurs de croissance et des antibiotiques, qui sont remplacés par des soins préventifs homéopathiques et naturels.

Par ailleurs, en transformation sous régie biologique, les normes interdisent le recours aux agents de conservation chimiques, tels les nitrates et nitrites de sodium et le benzoate de p-hydroxyméthyle. Ainsi, le choix de salaisons et charcuteries bios devient tout indiqué pour éviter les risques associés à la présence de différents agents de conservation chimiques.


« Les techniques et pratiques utilisées en agriculture biologique favorisent la santé des sols et, par conséquent, la qualité des aliments. »
QuébecBio

     

Présence accrue de certains nutriments

La prévention en santé, c’est aussi la présence des nutriments dans les aliments. Or, des études ont démontré qu’il y a une quantité accrue de nutriments dans certains aliments biologiques, par exemple dans la tomate bio.

En effet, une étude réalisée par des scientifiques de l’Université fédérale du Ceará, au Brésil, a révélé que les tomates cultivées sur des fermes sous régie biologique étaient 40 % plus riches en nutriments que celles qui sont produites de façon conventionnelle.

Ces tomates présentaient des concentrations supérieures équivalant à 57% en vitamine C, avec deux fois plus de phénols, des antioxydants qui constituent un atout dans la prévention d’infections et la lutte contre certaines maladies.

Précaution et prévention : deux alliées santé

On a trop souvent tendance à remettre à plus tard l’adoption de mesures de précaution en matière d’alimentation. En bio, on privilégie la prévention en adoptant des principes de précaution écoresponsables qui permettent de prendre soin de la santé des sols, des plantes et des animaux, au bénéfice des gens et des communautés.

Contenu produit par QuébecBio