Mélanie Pieschke, propriétaire de Jolie Folie (SADC Pontiac)
Mélanie Pieschke, propriétaire de Jolie Folie (SADC Pontiac)

Oser pour réussir

Aide aux PME en région: préparer demain dès aujourd'hui

Les impacts de la Covid-19 ne sont pas faciles pour personne. Imaginez en région ! Heureusement, les solutions sont là pour aider les PME à mettre en place dès aujourd’hui des mesures adaptées à leurs nouvelles réalités.

Convaincue de l’importance de maintenir le dynamisme économique des régions, la ministre Mélanie Joly dévoilait récemment le Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) dont l’enveloppe pour le Québec s’élève à 211M$. «Les petites entreprises du Québec sont une source de bons emplois locaux, mais aussi de fierté locale. Elles n’ont malheureusement  pas été épargnées par la crise actuelle. Nous croyons que la meilleure façon d’aider les gens qui font fonctionner au quotidien des entreprises dont on a tant besoin est d’avoir recours à une institution en qui on a entière confiance», affirme madame Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC.

Une gestion bipartite

Le fonds est géré conjointement par Développement Économique Canada (DEC) et le Réseau des SADC et CAE. «Les entrepreneurs et les PME connaissent bien notre agence puisqu’elle est fermement ancrée dans les régions où elle soutient les entreprises depuis des années», affirme la ministre. «De son côté, le Réseau des SADC et CAE, leurs services de proximité, leur expertise et leur dynamisme permettront d’aider les entrepreneurs de collectivités rurales à relever les défis liés à la COVID-19.»

«Ensemble, nous passerons à travers cette période difficile. Retroussons nos manches pour relancer l’économie de nos régions», conclut la ministre Joly. 

Catherine Blier, propriétaire de la Distillerie Vent du Nord à Baie-Comeau,en compagnie de la ministre Mélanie Joly.

SADC et CAE: 71 M$ disponibles 

Des 211 M$ du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) prévus pour le Québec, 71 M$ sont destinés à fournir un appui aux entreprises et aux organismes des communautés rurales via le Réseau des SADC et les CAE qui, depuis près de 40 ans, travaille étroitement avec les entreprises sur le terrain. «Nous en connaissons chaque propriétaire. Les administrateurs bénévoles de nos 67 organisations sur l’ensemble du Québec sont des leaders dans leur milieu. Nos professionnels et leur famille y vivent. Ce sont des voisins, des clients. Nous connaissons leurs besoins», affirme Daniel Dumas, président du Réseau des SADC et CAE. « En ce moment, la pandémie a un impact direct sur le cœur de nos villes et villages et leurs rues principales jadis de véritables milieux de vie où se réunir et échanger. L’aide servira à recréer un peu de cette vitalité. »

Dans la gestion du fonds, la complicité du Réseau avec Développement Économique Canada est indéniable.  «Ils offrent des prêts de plus de 40 000$ et appuient les entreprises qui affichent plus de 250 000$ de chiffre d’affaires. Nous nous occupons des autres. C’est un échange quotidien en continue.»

Perte de repères

Nous vivons une situation pour laquelle nous n’avons aucun repère. «Prêtes à se réinventer, les entreprises n’ont pas toujours les moyens de le faire. Le fonds de 71 M$ servira à mettre en place des mesures adaptées et faciliter la réouverture de certains commerces», poursuit Daniel Dumas.

Deux types d’aides sont offerts: des prêts à des conditions avantageuses pour le fonds de roulement, mais aussi une contribution non-remboursable pour de l’aide-conseil spécialisée visant à mettre en place des mesures sanitaires, prévoir l’avenir financier ou adopter le numérique, le commerce en ligne ou la livraison.

Le ressort régional

Plusieurs entrepreneurs régionaux sont déjà en mode solution, repensant complètement leurs façons de faire. «C’est beau de voir comment les entrepreneurs ont du ressort. Les idées sont là mais les sous, non. Plus que jamais, nous sommes là pour eux.»

Sur le site web du Réseau, les entreprises peuvent trouver facilement leur SADC ou CAE régionale de même que le formulaire pour accéder au Fonds d’aide.  «Avec ces fonds, des projets collectifs pourront aussi être développés pour donner encore plus de visibilité aux entreprises et encourager l’achat local.» La bonne nouvelle? «Nous avons l’agilité et la rigueur pour répondre aux besoins rapidement», conclut monsieur Dumas.

SADC et CAE EN CHIFFRES

40

Nombre d’années d’existence

67

Organisations (57 SADC /10 CAE)

10 000

Entrepreneurs et projets locaux soutenus chaque année