Comité de direction

35e Coop. forestière Haut Saint-Maurice

L’environnement au cœur de la Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice

La Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice a obtenu, en juin dernier, la version 2015 de la norme environnementale ISO 14001. Une accréditation indispensable pour que cet acteur majeur de la région puisse poursuivre ses activités d’aménagement forestier durable.

«Nous récoltons environ 450 000 m3 de bois par année. Sans l’obtention de la nouvelle version de la norme ISO 14001, nous n’aurions pas pu poursuivre l’exécution de travaux pour nos donneurs d’ouvrage. Nous ne pourrions pas récolter notre matière première : la matière ligneuse», explique d’emblée Marc-André Despins, directeur général de la Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice. 

La norme ISO 14001 est une norme reconnue au niveau international. Elle établit notamment les exigences environnementales à respecter. Pour être conforme et répondre aux exigences demandées par la révision de cette norme, il aura fallu quatre mois de travail aux quatre membres du comité de direction de la Coopérative. 

«Nous avons eu un audit interne en mars 2018. L’auditeur nous a expliqué tout ce qui était conforme et ce qui ne l’était pas. Puis, nous avons passé en revue tout le système ISO pour nous rendre compte que l’on était sur la bonne voie», poursuit le directeur général. 

En effet, la Coopérative a profité de son audit de surveillance pour effectuer les démarches et obtenir la nouvelle version 2015. «L’audit de certification se fait tous les 3 ans et celui de surveillance tous les ans. Ces contrôles sont réalisés par une tierce personne, accréditée, pour s’assurer que l’on maintient la norme en vigueur et que son application soit conforme aux exigences.»

«La date pour obtenir la version 2015 de la norme était septembre 2018, nous avons décidé de passer à la version 2015 lors de notre audit de surveillance. Mais le délai était serré», avoue Simon Turcotte, directeur des opérations forestières de la Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice. Le défi était d’obtenir cette nouvelle version pour juin 2018 et non septembre comme cela aurait dû être le cas.

Protection de l’environnement 

L’objectif de la norme ISO 14001 est de limiter les impacts des activités de foresterie sur l’environnement. Sa version 2015 touche notamment «l’eau, les terrains, les ponceaux, les rivières, le libre passage des poissons, les passages des machines sur le terrain forestier», détaille Simon Turcotte. Les intrants de cette version sont les mêmes que la dernière version de 2004. Par contre, ce qui a changé, c’est dans le contenu. C’est la façon de traiter la norme ISO qui a changé, souligne-t-il.

Pour l’obtention de cette version 2015, la Coopérative a dû engager une ressource externe pour s’assurer de la conformité de la norme. «Le consultant a passé en revue chacune de nos procédures et instructions de travail ainsi que 100 % de la demande de la norme. La version 2015 a beaucoup plus de points que la version 2004. Il a donc fallu modifier beaucoup de procédures et instructions de travail pour s’assurer de la conformité avec la version 2015», détaille-t-il. 

Des lois et règlements

Le directeur général de la Coopérative doit s’assurer que les ressources financières, humaines et matérielles nécessaires au maintien du respect des lois et règlements en vigueur soit suffisantes.

«Le congrès de la fédération québécoise des coopératives avait comme titre : les ODD (Objectifs de développement durable). Quand on parle de système de gestion environnementale, on parle de développement durable, de normes FSC et de normes de pratiques vertes. L’industrie forestière est assujettie a énormément de règlements et ces normes ISO viennent encadrer tout le processus, poursuit le directeur général de la Coopérative. Maintenir cette certification est un travail de longue haleine. Et à voir le travail acharné que les membres du comité de direction ont effectué, c’était la meilleure équipe possible pour mener à terme ce dossier», conclut avec fierté Marc-André Despins.

***

La Coopérative en bref

1984

La Coopérative forestière du Haut Saint-Maurice a été créée en juillet 1984

160

Quelque 160 travailleurs gravitent annuellement autour de la Coopérative qui compte 48 membres.

100

La filiale sylvicole Aménagement Forestier Vertech appartient à 100% à la Coopérative. Cette dernière emploie près de 125 personnes.

450 000 m3

Près de 450 000 m3 de matière ligneuse sont récoltés par an, soit 3 600 000 arbres.

4

La Coopérative concentre ses activités dans 4 domaines : les travaux sylvicoles, la récolte de bois, le transport de bois et sa transformation.

3

C’est le nombre d’équipes de chargement.

25

C’est le nombre de camions qui circulent pour la Coopérative.