Contenu commandité

L'été de Bécancour

Accroitre les ressources en matière de développement économique, une volonté claire!

Dans le cadre d’un déjeuner économique tenu récemment au Club de golf de Gentilly, le maire de la Ville de Bécancour, M. Jean-Guy Dubois, a présenté une vision remodelée des ressources en matière de développement économique pour le territoire de la Ville de Bécancour.

Le maire a profité de l’occasion pour confirmer le renouvellement de l’entente entre IDE Trois-Rivières et Bécancour. Ayant déjà qualifié cette association comme étant «la meilleure chose qui pouvait arriver à la Ville», le premier magistrat ne tarit pas d’éloges quant à la synergie qui s’installe dans ce qu’il nomme la zone économique naturelle (ZEN).  «Il allait de soi pour le conseil municipal de poursuivre le travail entamé tout en maintenant des objectifs ambitieux pour l’avenir», de dire M. Jean-Guy Dubois, maire de la Ville de Bécancour.

Toujours dans l’optique de doter Bécancour des meilleurs leviers en matière de développement économique, l’administration municipale a également décidé de mettre en place un conseil d’administration qui réunit partenaires et gens d’affaires. Sous l’appellation DÉBI (Développement économique Bécancour inc.), les administrateurs ont pour mission de favoriser le développement endogène tout en positionnant Bécancour auprès des investisseurs internationaux. 

«DÉBI, c’est la réunion de gens de talents et d’expérience. Je suis extrêmement fier de présider cette table qui favorise l’inclusion, la collaboration et l’arrimage vers un seul et même objectif : la valorisation des différents potentiels de développement sur l’ensemble du territoire de Bécancour», commente M. Pierre Ducharme, président de DÉBI et directeur régional opérations canadiennes, chez Olin Canada. «Ce geste constitue le couronnement de 4 années (depuis le Chantier économique de 2014) de travail et vient confirmer la volonté de refaçonner le développement de la Ville en tenant compte des réalités de 2018. Technologies de l’environnement, agrotechnologie et transformation métallurgique apparaissent comme des créneaux porteurs et adaptés à Bécancour», affirme fièrement M. Jean-Guy Dubois, maire de la Ville de Bécancour.

L'été de Bécancour

50 ans d’histoire pour la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour

Célébrer un demi-siècle d’existence, ce n’est pas rien! Et lorsque l’on constate à quel point la création de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour (SPIPB) a été au cœur du développement régional de la Mauricie et du Centre-du-Québec, il est important de souligner cet anniversaire.

Il faut dire qu’en 1968, il fallait être visionnaire pour installer un parc industriel et portuaire dans une ville, qui venait de naître quelques années auparavant. Il fallait voir au-delà du territoire pour imaginer qu’un tel lieu deviendrait un joyau du développement industriel et être en avance sur l’avenir pour en faire, au fil des ans, l’un des plus grands parcs industriels au Canada.

C’est pourtant ce qu’a accompli la SPIPB en 50 ans d’existence. En 2018, c’est 2500 personnes qui travaillent quotidiennement dans les 27 entreprises du parc industriel. La SPIPB vient d’ailleurs de connaître une année record en ce qui a trait aux dossiers actifs.  Ainsi, pour l’année 2018, ce sont près de 20 dossiers qui sont en évolution, dont huit qui ont des options d’achat.

«Au cours des 50 dernières années, le parc industriel a grandement évolué. En 2018, il est très actualisé et on y traite des dossiers de l’heure, comme le cannabis médical et les bitcoins. De plus, on se retrouve aujourd’hui avec un parc industriel immense qui a à cœur l’acceptabilité sociale et qui poursuit toujours son expansion», souligne son président-directeur général, Maurice Richard.

Le Parc industriel et portuaire de Bécancour est né dans des circonstances quelque peu particulières. En effet, l’idée était d’y installer la sidérurgie Sidbec, soit de créer une zone industrielle pour une seule entreprise. À la suite de l’abandon de ce projet, le gouvernement a procédé à l’achat de 7000 hectares de terrains afin de créer le parc industriel et portuaire. Le tout s’est d’ailleurs déroulé  au même moment que l’ouverture du pont Laviolette. 

Bien plus qu’un parc industriel et portuaire traditionnel, la SPIPB  se distingue par son positionnement géographique exceptionnel, par ses infrastructures de classe mondiale, par son port en eau profonde accessible de partout dans le monde et par la disponibilité quasi illimitée en eau nécessaire aux procédés industriels, ce qui en fait  un choix d’exception pour l’industrie.

Alors que le Parc industriel et portuaire de Bécancour a le vent dans les voiles, l’avenir semble tout aussi prometteur pour les années à venir. La  Société du parc industriel et portuaire de Bécancour, c’est ainsi 50 ans à préparer notre avenir!

L'été de Bécancour

Gentilly sous les étoiles

On le sait tous, le cinéaste originaire du secteur Gentilly, Denis Villeneuve, fait la fierté des citoyens de l’endroit depuis de nombreuses années. Son talent qui ne passe pas inaperçu à l’international fascine en effet tout autant le monde entier que les gens de sa communauté natale.

Alors que la population a l’habitude d’organiser des événements lors de chaque nomination aux Oscars de ce cinéaste prodige, voilà que deux soirées lui seront réservées les 24 et 25 août prochain, mais sous une forme quelque peu différente du concept original. «Chaque fois que Denis Villeneuve est en nomination aux Oscars, on organise une activité en lien avec la diffusion publique de cette soirée, car c’est une fierté pour nous tous. Mais cette année, le comité organisateur s’est dit : pourquoi ne pas organiser une autre activité en lien avec Denis Villeneuve, mais à l’extérieur et en plein été? On a donc décidé de présenter deux soirées de film en plein air», mentionne l’un des membres du comité organisateur de l’activité «Gentilly sous les étoiles», Steve Brunelle.

Souvenirs d’enfance

Rendu possible grâce à la participation de la Ville de Bécancour et de Loisirs Gentilly, «Gentilly sous les étoiles» est donc un concept qui rappelle les soirées tant appréciées d’autrefois au ciné-parc. Les 24 et 25 août, ce sera toutefois deux soirées de diffusion de films en plein air qui seront présentées à Gentilly, à la belle étoile. Jeunes et moins jeunes sont donc invités à venir prendre part à cet événement spécial, qui mettra en vedette deux cinéastes de la région, beau temps, mauvais temps. 

Au programme: le film La Grenouille et la Baleine de Jean-Claude Lord sera en vedette le vendredi 24 août. Le samedi 25 août, ce sera le film Arrival de Denis Villeneuve qui sera à l’affiche. 

«L’idée derrière ce projet était de présenter une projection gratuite et en plein air pour réunir les familles de Gentilly et des alentours. Mais d’abord et avant tout, on souhaitait rendre accessible  à un public plus large le cinéma fait par des gens d’ici», souligne Steve Brunelle. 

Chaque soirée débutera donc par un pique-nique familial dès 18 h, avant d’entamer la présentation des films une fois la nuit tombée. 

Avec une telle programmation, du pop-corn à profusion et la fierté d’une communauté, il sera difficile de ne pas replonger dans ses souvenirs d’enfance et même d’en créer de nouveaux pour les plus jeunes. Une chose est toutefois certaine, Bécancour n’a pas terminé de supporter Denis Villeneuve dans ces projets futurs.