Contenu commandité

L'été de Bécancour

L’été de Bécancour... fierté et séduction !

Cet été, laissez-vous séduire! Venez découvrir Bécancour dans ses teintes de vert et de bleu, aux couleurs et aux saveurs de notre accueil.

Laissez-vous charmer par tout ce que Bécancour a à vous offrir: une nature généreuse, de nombreux attraits touristiques accueillants, une culture vivante, une gastronomie invitante, des  paysages bucoliques,  une vie économique et industrielle florissante, des installations sportives et des loisirs favorisant les saines habitudes de vie, des citoyens engagés envers leur milieu...

L'été de Bécancour

Centre de la Biodiversité du Québec Voir, toucher, sentir!

La Ville de Bécancour, ce n’est pas seulement que des attraits touristiques à dimension historique. C’est également un endroit qui permet de découvrir la faune et la flore québécoise. Et cette spécialité, on la doit entre autres, au Centre de la Biodiversité du Québec qui s’est donné comme mission de sensibiliser et d’éduquer jeunes et adultes à l’existence et à la conservation des espèces biologiques du Québec, ainsi qu’au développement durable de notre belle planète.

Récemment, le Centre s’est refait une beauté en ajoutant un agrandissement à son bâtiment principal. Grâce à ce nouvel aménagement, une salle d’exposition accueillera chaque année une ou des expositions itinérantes à thématiques variées, telles que «Les envahisseurs sont là!», qui arrive tout droit du Musée du Fjord, au Saguenay-Lac-Saint-Jean. 

Cette nouvelle exposition met notamment en vedette des espèces animales et végétales qui sont devenues envahissantes au Canada. Ce ne sont pas des extraterrestres, mais le chat domestique et le vers de terre sont des fléaux sans qu’on ne s’en rendre compte. 

Que ce soit dans l’eau, sur la terre ferme ou dans les airs, il y a des espèces qui sont chez nous, qui n’aurait peut-être pas dû s’y retrouver... mais comment se sont-ils établis ici? Comment ont-ils fait pour s’adapter à notre milieu? Voilà, des questions auxquelles l’exposition répondra pour satisfaire la curiosité de tous.

Cette exposition est disponible jusqu’en mai 2019. La visite pourra ainsi se faire de façon autonome ou semi-guidée, une nouveauté que le Centre ne pouvait pas offrir auparavant. 

N’oublions pas de mentionner que le Centre a aussi le plaisir d’avoir ajouté une salle polyvalente qui servira de lieu de rencontre, de salle à manger pour les groupes scolaires et les visiteurs, ainsi que de lieu pour faire des activités spéciales pour différents évènements au cours de l’année. De plus, chaque année, des nouveautés seront à découvrir.

Et bien plus...

De plus, en marge de cette nouvelle exposition, le Centre continue à faire découvrir ses 3 visites guidées de 90 minutes à thématiques variées. Parmi celles-ci, on retrouve notamment les expositions «Voyage au fond du Saint-Laurent», «Le retour des géants de la préhistoire» et «La faune urbaine, drôles de voisins».

Le tout sans oublier que le site offre également plusieurs commodités pour subvenir aux besoins de toute la famille. En effet, des tables de pique-nique sont aménagées à l’extérieur, des sentiers de 4 kilomètres en forêt permettent d’observer la diversité de la flore québécoise, en plus de la présence de plusieurs animaux sur le site, dont des cerfs de Virginie et des renards.

Au Centre de la Biodiversité du Québec, venez voir, sentir et toucher notre biodiversité!

Oserez-vous?

L'été de Bécancour

Quoi faire cet été à Bécancour?

Bécancour possède plusieurs trésors cachés à découvrir à vélo, en voiture ou encore à pied. Et des activités touristiques, il y en a pour tous les goûts. Il est donc impossible de vous ennuyer à Bécancour cet été!

Vivez des activités de plein air mémorables !

Le Parc régional de la rivière Gentilly est une destination plein air incontournable! On y trouve des sentiers de randonnée pédestre et de vélo de montagne accessibles aux familles, et des activités d’hébergement de qualité: camping, chalets prêt-à-camper.

www.rivieregentilly.com

Découvrez pourquoi la Ville de Bécancour arbore un drapeau acadien ! 

Venez le découvrir en visitant les quatre expositions du Centre d’interprétation les Acadiens à Saint-Grégoire, soit : L’incroyable histoire des Acadiens, Un moulin pas si banal ! Chantier naval du lac St-Paul et Taillée à même l’étoffe du pays. Ces expositions vous feront vivre toute une épopée et vous en apprendrez davantage sur le passé acadien de Bécancour. Visites guidées offertes dans un décor historique enchanteur! www.sapr.ca

Animez-vous avec la programmation du QUAI EN FÊTE!

Durant tout l’été, de nombreuses activités qui allient les sphères culturelles, sportives, sociales et touristiques seront offertes à la population au Quai de Sainte-Angèle. N’oubliez surtout pas les «Mardis scène libre» sur la grande scène du chapiteau ! Tous les mardis, il y aura présentation à 19 h 30 d’un spectacle réalisé par des artistes de la relève ou artistes amateurs, et ce, gratuitement. À chaque fois, vous serez surpris par le haut calibre des artistes amateurs !  

L'été de Bécancour

Un complexe équestre unique

Dès l’automne prochain, le secteur Gentilly de la Ville de Bécancour pourra se vanter d’avoir un nouvel attrait sportif et touristique qui devrait être fort populaire dans la région. En effet, il accueillera sur son territoire nul autre que le plus gros complexe équestre au Canada.

«On sera le complexe le plus complet au Canada, premièrement, car on sera le seul centre qui va être western et classique à la fois et deuxièmement, parce que notre complexe réunira tout au même endroit. On parle ici d’un camping, d’un club de golf de 9 trous, en plus des installations pour le centre équestre», souligne le directeur général, François Pépin.

Ce projet d’envergure à Gentilly aura toutefois cette particularité toute spéciale, soit celle d’être destiné à l’entraînement et aux compétitions régionales, provinciales, nationales et même internationales. Le complexe équestre qui accueillera 7 bâtiments comprendra entres autres toutes les installations nécessaires pour l’accueil et l’hébergement des chevaux, en plus des manèges intérieurs et extérieurs.

Ce sont ainsi deux manèges intérieurs avec des estrades pour les compétitions et un manège  extérieur, en plus de trois manèges de réchauffement et un pour le dressage qui seront érigés au Complexe équestre Bécancour À cela s’ajoute un parcours d’équitation d’une longueur de 7 kilomètres avec des obstacles et des jeux d’habileté. 

Alors que le complexe est en pleine construction à l’heure actuelle, tout porte à croire que la première phase de ce projet d’envergure, située sur une partie du Club de golf de Gentilly  devrait être complétée d’ici le 5 septembre prochain. La deuxième phase du projet qui comprend la construction des manèges extérieurs devrait pour sa part être finalisée d’ici le 1er juillet 2019.

Le Complexe équestre Bécancour vient donc s’ajouter aux infrastructures existantes au Québec, soit le Parc équestre de Blainville desservant la Couronne Nord, le Parc équestre olympique de Bromont pour la région de l’Estrie, tous deux également essentiels pour la tenue de compétitions nationales et internationales et le Centre multifonctionnel Richardson à Sorel-Tracy pour la région de la Montérégie.

Des retombées économiques non négligeables

Avec une capacité d’accueil de plus de 500 chevaux de compétition, il y a ainsi fort à parier que les retombées économiques du Complexe équestre seront plus que favorables pour Bécancour et les environs au cours des prochaines années.

«À partir de l’année 2019, le Complexe équestre Bécancour devrait engendrer des retombées économiques de l’ordre de 7M$ à 10M$ grâce aux touristes. De plus, on croit que le projet pourrait permettre le développement d’un secteur résidentiel à proximité et de quelques fermettes», mentionne  François Pépin. 

Et pour accueillir tout ce beau monde qui provient souvent de l’extérieur de la région, le champ de pratique sera transformé en terrain de camping. Des chemins d’accès et une piscine seront par ailleurs aménagés pour les campeurs. Vous êtes prêts? C’est un départ!

L'été de Bécancour

Un Marché Godefroy revampé

La 24e saison du Marché Godefroy promet d’être haute en couleur et en nouveautés cette année. Depuis le 19 mai dernier, les amateurs de produits locaux redécouvrent le Marché Godefroy qui s’est payé un nouveau look, une nouvelle terrasse, de nouveaux marchands et plus encore.

Le changement le plus important et le plus visible pour les consommateurs du Marché Godefroy est sans contredit le changement de la toile qui recouvrait le marché. Terminé le temps où la toile verte et beige était sa marque de commerce. C’est désormais une toile blanche, plus lumineuse qui recouvre l’endroit. 

De plus, les clients pourront profiter d’une terrasse plus spacieuse, dans une ambiance conviviale. Au menu sur cette terrasse, en partenariat avec la Microbrasserie À la Fût de Saint-Tite, une variété de bières brassées avec de l’orge locale et biologique, en plus d’une Session IPA du Marché qui permettra de déguster la bière à son effigie, la «P’tite cocotte Godefroy».

Le tout sans oublier que de nouveaux marchands viendront bonifier l’offre des 30 déjà existants. Il sera donc possible cette année de découvrir les produits de la Fromagerie des Grondines, des Boissons du Roy (boissons alcoolisées de petits fruits), d’Olivier del Mondo (olives, huiles d’olive, noix), de la Ferme les Herbes Folles (cerf), de la Bergerie Étoile d’Or (agneau), et de la Ferme Légende rurale (produits lacto-fermentés et frais biologiques).

Une programmation actualisée!

Afin de faire vivre une expérience unique toute en festivités, le Marché Godefroy a également renouvelé sa programmation 2018. Impossible de ne pas tomber sous le charme du Rendez-vous des vins et fromages québécois, bonifié cette année par l’ajout du volet fromages, qui se déroulera les 25 et 26 août et du Rendez-vous des artisans qui sera de retour les 21 et 22 juillet, ainsi que les 22 et 23 septembre. 

Le coin du four à pain sera lui aussi revampé cette année afin de permettre aux visiteurs d’observer le chef Fred Chappuis à la cuisson. Les amateurs d’huîtres seront eux aussi comblés, puisqu’un bar à huîtres se tiendra également tous les dimanches dès le
9 septembre, jusqu’au 28 octobre.

C’est donc le moment de redécouvrir votre Marché Godefroy. Vous serez agréablement surpris!

L'été de Bécancour

Partez à la découverte des trésors estivaux de Bécancour !

Tous les moyens sont bons pour partir à la découverte des attraits dont regorge le territoire de la Ville de Bécancour durant la saison estivale. Que ce soit en automobile, à vélo, en navette fluviale ou en montant à bord du tout nouveau trolley, laissez-vous charmer par tout ce que Bécancour a à vous offrir.

La navette fluviale reliant la rive-nord à la rive-sud du fleuve Saint-Laurent est de retour pour une quatrième année consécutive cet été. Cette navette fluviale a atteint un seuil de popularité inégalée en 2017 en accueillant plus de 2000 passagers. Devant un tel succès, les villes de Trois-Rivières et de Bécancour ont décidé de bonifier l’offre de service en ajoutant une traversée en soirée les samedis soir du 14 juillet au 11 août. Les citoyens et les touristes pourront saisir l’occasion et profiter plus longtemps des spectacles, activités, microbrasseries et restaurants de part et d’autre du fleuve pour ensuite revenir à bon port sur le traversier.

Grâce à un partenariat avec le FestiVoix et Quai en fête, un chansonnier agrémentera les trajets en musique lors des fins de semaine du 30 juin et du 7 juillet. Les plaisanciers pourront monter à bord de cette navette au Quai de Sainte-Angèle ou au Port de Trois-Rivières, au kiosque des Croisières AML. Les traversées se tiendront tous les samedis et dimanches du 30  juin au 2 septembre 2018, à raison de trois allers-retours par jour et de quatre allers-retours par jour entre le 14 juillet et le 11 août.

Faites comme de nombreux cyclistes, embarquez avec votre vélo, et profitez de l’occasion pour emprunter les différents circuits cyclables offerts sur le territoire.

Vous préférez vous asseoir confortablement et vous laisser conduire? Montez à bord de l’autobus touristique au Quai de Sainte-Angèle et laissez-vous guider vers les attraits qui enrichissent la Ville de Bécancour. Cette année, quatre circuits vous seront proposés. Vous pourrez donc visiter le Parc de Gnomes au Parc écologique Godefroy, le Centre de la Biodiversité, l’Angélaine, la Galerie Mavia, les vignobles le Fief de la rivière et le Domaine du Clos de l’Isle, Plumes et Pacotilles, et bien plus! Une superbe façon de découvrir ou de redécouvrir la Ville.

Dès août prochain, l’autobus touristique deviendra un véritable trolley! Oui oui, un magnifique trolley comme on en voit sur les bords de mer afin de donner plus de cachet à ces circuits et faire vivre une véritable expérience aux utilisateurs!

Les départs de l’autobus touristique ou du trolley se feront du Quai de Sainte-Angèle à 10 h 30 et
13 h 30, tous les samedis et dimanches durant lesquels la navette fluviale sera en opération. Le coût est de 7 $ par personne ou GRATUIT si vous montrez votre billet de la navette fluviale acheté le jour même! Aucune réservation n’est acceptée (premier arrivé, premier servi).

L'été de Bécancour

Un nouveau circuit jeunesse à Bécancour!

Cet été, le territoire bécancourois sera envahi par la douce magie des gnomes! Effectivement, des maisonnées de gnomes ont poussé sur les terrains de dix attraits de Bécancour afin de créer un tout nouveau circuit touristique gratuit pour nos tout-petits! Initiés et mis en place par Tourisme Bécancour, les bâtiments ludiques sont l’œuvre du cadranier et artisan local, Michel Marchand, qui s’est prêté volontiers à ce projet !

M. Marchand est à l’origine de la colonie grandissante de gnomes du Parc écologique Godefroy. La popularité de ce parc n’est plus à faire depuis deux ans, car touristes et citoyens bécancourois se sont rapidement approprié ces maisonnettes et cet environnement!

Montez à bord de l’autobus touristique au départ du Quai de Sainte-Angèle et profitez de l’arrêt au Parc écologique Godefroy pour entendre M. Marchand vous raconter la magie des gnomes. Vous pourrez également assister aux animations de M. Marchand dans le cadre des Journées de la culture.

Devant ce magnifique succès, Tourisme Bécancour a décidé de poursuivre cette folle aventure et d’instaurer un circuit permettant aux enfants et à leurs parents de parcourir le territoire  à la recherche de maisons de gnomes.  

Le tout, en découvrant  les attraits touristiques de Bécancour! Carte à la main, c’est sous le concept d’une chasse au trésor et d’un rallye que  les explorateurs partiront  à la recherche des différentes structures. À chaque attrait touristique, une légende de gnomes accompagne la maisonnette, ajoutant ainsi un brin de folie à ce circuit peu commun ! 

Chaque attrait peut constituer un point de départ, il est donc possible de se procurer  tous les outils nécessaires au circuit  dans chacun des attraits participants sur leurs heures d’ouverture respectives. À chaque maisonnette visitée, il sera possible de faire estamper la carte guide du circuit par le personnel de l’attrait qui l’héberge. Au compte de cinq lieux découverts, les explorateurs pourront réclamer  un prix  de participation auprès de l’attrait rendu. 

Ludique, gratuit et s’adressant à une clientèle jeunesse, ce circuit est unique en son genre au Québec. Il propulsera ses participants  dans un monde imaginaire farfelu et permettra de  donner une visibilité aux attraits les hébergeant ! 

L'été de Bécancour

Un colosse impressionnant à Sainte-Gertrude

Comme son nom l’indique, le colosse de Sainte-Gertrude ne passe pas inaperçu et attire bien des curieux dans le secteur Sainte-Gertrude de la Ville de Bécancour. En effet, depuis plus d’un an, il est impossible de manquer ce cheval métallique d’une hauteur de 12 pieds, installé à l’avant de la caserne incendie.

Mais d’abord et avant tout, d’où est venue cette idée quelque peu farfelue de construire une  structure aussi impressionnante à l’entrée du secteur et pourquoi avoir choisi un tel nom? La réponse est quant à elle bien simple. Le choix du nom de cette structure fait référence à la légende urbaine qui veut que le plus grand et le plus fort cheval au monde qui mesurait 17 pieds de haut et pesait 5 000 livres ait vécu à Sainte-Gertrude en 1845. 

La légende raconte ainsi qu’un dénommé Saint-Louis de Sainte-Gertrude possédait ce colosse de la nature. Ce dernier aurait notamment été en mesure de défricher à lui seul la moitié des terres lors de la fondation du secteur en 1845. Doté d’un formidable appétit, le colosse engloutissait près de 80 livres d’avoine par jour, sans compter les 12 bottes de foin. Une échelle était d’ailleurs requise pour lui nettoyer la crinière et un escabeau pour lui frotter le ventre. Sans oublier que même fort avancé en âge, le colosse aurait affronté et vaincu Louis Cyr en 1891 lors d’une épreuve de force tenue dans le rang des Ormes à laquelle assistèrent près de 13 000 personnes. 

Faire un petit détour dans le secteur Sainte-Gertrude cet été ne serait-ce que pour aller admirer le colosse est certainement un détour qui en vaudra la peine!

L'été de Bécancour

Les joyaux historiques de Précieux-Sang

Joyaux historiques du secteur Précieux-Sang de la Ville de Bécancour, le pont couvert et l’église blanche sont deux éléments incontournables à visiter cet été. Forts de leur richesse patrimoniale, ces deux joyaux historiques sauront certainement charmer les amateurs d’architecture par leur aspect historique et unique.

Une église historique reconnue

Chargée d’histoire, l’église centenaire en bois de Précieux-Sang sait charmer chaque été les visiteurs des quatre coins du monde. Entièrement construite en bois en 1904 par l’architecte Louis Caron, l’église de Précieux-Sang est l’une des dernières églises complètement construite en bois du diocèse de Nicolet.

«Avec le circuit de la Route des clochers qui permet de visiter huit églises de Bécancour, on a reçu en 15 ans plus de 65 000 visiteurs de près de 26 états américains, de toutes les provinces du Canada et de plus de 40 pays à travers le monde», souligne la responsable de la Route des clochers, Diane Lemieux.

De plus, l’église blanche de Précieux-Sang possède à l’intérieur de ses murs un crucifix et six chandeliers sculptés en 1812. Ces objets ont d’ailleurs été classés biens culturels en 1977 par le ministère des Affaires culturelles du Québec. On y retrouve d’ailleurs à l’intérieur un grand nombre de pièces datant de plus de cent ans. Les chandeliers et le crucifix proviennent quant à eux de Saint-Grégoire et ont été fabriqués par le sculpteur Urbain Brien dit Desrochers. 

Au fil du temps, différents travaux de restauration ont dû être effectués à l’intérieur de l’église et du presbytère, dont en 1953 et en 1955. En 1984, l’église a par ailleurs été restaurée grâce à une subvention fédérale.

Lors de la visite de cette église emblématique, il est donc impossible de ne pas tomber sous le charme du paroissien ou de la paroissienne des années 1900 qui vous racontera les débuts tumultueux de la paroisse, et ce, comme si vous y étiez. 

Un pont couvert historique

Le pont couvert de Précieux-Sang, aussi connu sous le nom de pont des Raymond est quant à lui l’un des rares ponts couverts toujours existants au Québec. En effet, à l’époque de la colonisation, il y avait plus de 1000 ponts couverts au Québec. À l’heure actuelle , il n’en reste toutefois que 80 à travers le Québec.

Le toponyme du pont des Raymond a pour sa part été officialisé en 1988 et reprend le prénom de l’ancêtre d’Alfred Bergeron qui a construit un moulin à scie et à farine près de ce pont couvert. On l’appelait Alfred à Jean à Raymond.

Construit en 1928 et restauré à deux reprises en 1961 et 1977, le pont des Raymond, situé sur la route de la Seine à Bécancour est toujours fonctionnel à l’heure actuelle. Sa valeur historique est d’ailleurs fort appréciée des touristes et des amateurs d’architecture historique qui prennent un véritable plaisir à venir l’admirer chaque année.

L'été de Bécancour

Parc industriel Laprade, tourné vers les technologies propres

Bien qu’encore méconnu dans la région, la Ville de Bécancour peut désormais se vanter d’avoir un parc industriel tourné vers les technologies vertes sur son territoire: le Parc technologique LaPrade. En effet, depuis sa création il y a près de trois ans, deux entreprises y sont en opération, un important projet d’accélérateur d’entreprises est en cours de réalisation et d’autres entreprises seraient sur le point de s’y établir.

En effet, rares sont les parcs industriels qui peuvent se vanter d’être axés en grande partie vers les technologies vertes. Bien que d’autres entreprises qui ne sont pas dans ce domaine puissent s’établir au Parc technologique LaPrade éventuellement, ce sont actuellement deux entreprises tournées vers les technologies propres qui ont fait le choix de s’établir à cet endroit, soit Airex Énergie et Pure Sphera.

Alors qu’Airex Énergie propose une technologie unique et révolutionnaire de torréfaction de biomasse pour les industries utilisant encore du charbon ou des produits dérivés du charbon, l’entreprise Pure Sphera collecte et recycle les appareils de réfrigération et de climatisation, tout en détruisant leurs gaz nocifs. À elles seules, Airex Énergie et Pure Sphera devraient être en mesure de créer plus de 70 emplois.

Situé dans le secteur Gentilly, à l’emplacement de l’ancienne usine de traitement d’eau lourde Laprade, le Parc technologique LaPrade semble d’ailleurs très attrayant pour les entreprises en raison notamment de son sol offrant une capacité portante supérieure, de l’approvisionnement en électricité et en gaz naturel, de son positionnement à proximité du Parc industriel et portuaire de Bécancour et de son accès aux autoroutes et transport ferroviaire.

«Même si on est voisin avec le Parc industriel et portuaire de Bécancour, notre parc industriel se distingue, car on est tourné vers les technologies vertes et on s’oriente principalement dans le créneau des PME. Au Parc technologique LaPrade les entreprises ont par ailleurs droit à un service personnalisé, en plus d’une aide financière du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie», mentionne Jean Shoiry,  qui a travaillé de concert avec IDÉ Trois-Rivières pour le développement de ce projet.

Changement de vocation

Il n’est pas sans rappeler que les bâtiments ont été construits à la fin des années 1970 et étaient destinés à fournir de l’eau lourde aux centrales nucléaires CANDU. Huit ans et plus de 200 millions de dollars plus tard, le projet initial a été abandonné, laissant au secteur privé une occasion d’affaires exceptionnelle. Depuis l’acquisition de ce site par Solutions Développement Durable (SDD) en 2009, plus de 5 millions de dollars ont été investis pour améliorer le site afin de respecter les normes en vigueur.