Le Critérium ChirurgiVision a rassemblé plus de 200 jeunes cyclistes dans les rues de Trois-Rivières.

Un autre franc succès au centre-ville

TROIS-RIVIÈRES — Pour sa quinzième édition, le Critérium ChirurgiVision de Trois-Rivières a connu un vif succès, dans les rues du centre-ville, alors que plus de 200 cyclistes ont pris part aux diverses épreuves inscrites à la programmation. Une jeune athlète du club Vélo Mauricie, Estelle Duquette, a même réussi à se démarquer d’un peloton fort relevé pour se hisser jusque sur le podium.

Selon le directeur technique du club mauricien, Jean-François Halley, le comité organisateur a encore une fois réussi à impressionner les responsables de la Fédération des sports cyclistes du Québec. «On a vraiment reçu de très bons commentaires des commissaires de la Fédération. Tout s’est bien déroulé, il y avait une bonne foule et la température a beaucoup aidé aussi», se réjouit-il. «Avec 205 athlètes inscrits, en provenance de partout en province, c’est un de nos bons taux de participation depuis la création de cet événement.»

Pour l’occasion, le club Vélo Mauricie était représenté par 21 athlètes. Quelques-uns avaient des espoirs de podium et l’un d’entre eux a réussi à matérialiser ses aspirations. Dans la catégorie U13, Estelle Duquette est en effet parvenue à rallier l’arrivée en troisième position. «Elle avait réussi quelques résultats dans le top 5 cette saison. On savait qu’elle était capable. Elle a fait une super belle performance, dans une catégorie très relevée, pour se faufiler sur le podium», explique Halley.

Outre cette médaille de bronze, quelques autres porte-couleurs mauriciens ont réussi à se hisser dans le top 15 de leur catégorie. On note, entre autres, les performances de Zia Lafabregue (6e, U9), Joshua Lefebvre-Rheault (7e, U9), Arielle Lefebvre (13e, U11), Charles-Antoine Verreault (8e, U11), Ann-Sophie Halley (11e, U15), Léa Gauthier (13e, U15), Mathis Hamel (12e, U17).

«Le calibre était pas mal relevé. Dans les deux courses maîtresses, chez les U17, les deux gagnants, Matisse Julien et Anna-Flora Robert, sont des athlètes bien reconnus à l’échelle de la province. Ça roulait très vite» souligne Halley, ravi de la collaboration de la Ville de Trois-Rivières pour la présentation de cette compétition qui nécessite beaucoup d’organisation, en plein cœur du centre-ville.

«Le fait que ça se déroule au centre-ville, ça offre une ambiance géniale, même si c’est un gros challenge de logistique pour l’organisation. C’est le genre d’événement qui fait le bonheur des athlètes et qui représente parfois un incitatif important pour motiver les jeunes à poursuivre ce sport.»