L’une des premières réunions du comité exécutif de l’Université du Québec se déroule en 1969, sous la présidence de M. Alphonse Riverin (à l’avant-plan). Aussi, de gauche à droite: MM. Guy Trudeau, Pierre Martin, Gérald-A. Martin, Maurice Boisvert, Louis Berlinguet, Michel Dumas et Robert Tessier. Source: Archives de l’Université du Québec.

Les 50 ans de l'Université du Québec

Au fil du temps

18 décembre 1968
Création officielle du réseau de l’Université du Québec par le premier ministre de l’époque, Jean-Jacques Bertrand, qui soumet à l’Assemblée nationale le projet de loi 88 quelques jours plus tôt.

19 mars 1969 
Création de l’Université du Québec à Trois Rivières (UQTR), qui marque l’aboutissement d’un projet régional vieux de 15 ans. Les recherches de cette université portent notamment sur les énergies durables, la matière ligneuse et les PME. 

Alors que la région réclamait depuis 10 ans une université, l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) est fondée en mars 1969. Elle est aujourd’hui reconnue particulièrement pour ses recherches sur l’aluminium, les ressources minérales, l’étude des populations et le givrage.

9 avril 1969 
L’Université du Québec à Montréal (UQAM) voit le jour, concrétisant en plein centre-ville de Montréal les besoins de démocratisation de l’enseignement supérieur et la volonté de parti­cipation aux décisions de toute une génération de Québécois. Elle concentre principalement son expertise sur les arts, la création et le développement urbain.

26 juin 1969
L’École nationale d’administration publique (ENAP) est créée à Québec pour former de véritables gestionnaires publics. Aujourd’hui, ses recherches portent notamment sur le management public, l’évaluation des politiques et programmes publics, le management du réseau de la santé, la gouvernance publique, la gestion et les politiques inter­­­na­tionales.

3 décembre 1969
Fondation de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), qui impose rapidement un nouveau style à la recherche universitaire en réalisant des missions scientifiques dans des secteurs de pointe. Actuellement, l’INRS s’investit principalement dans les créneaux des ressources hydriques et terrestres, des nano­sciences et des nanotechnologies, de la photonique, des télécommunications, de l’énergie, des sciences sociales et de la santé.

17 avril 1973
Le Centre d’études universitaires de Rimouski obtient le statut d’université et devient l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). De nos jours, cet établissement est largement reconnu pour ses recherches portant entre autres sur les sciences de la mer, la nordicité et le développement régional.

6 mars 1974
L’École de technologie supérieure (ÉTS) est créée à Montréal afin de promouvoir une philosophie d’enseignement en science appliquée qui avait fait ses preuves dans les écoles européennes d’ingénierie. Recherches en partenariat avec l’industrie, cons­truc­tion et restauration des infrastructures municipales et urbaines, routes et matériaux bitumineux sont parmi ses spécialités.  

4 mars 1981
La nécessité d’assurer la relève de l’école normale mène à la fondation de l’Université du Québec à Hull, qui devient par la suite l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Les recherches sur les langues et les techno­logies langagières, le dévelop­pement communautaire, la psychologie et la cyberpsycho­logie y sont à l’heure actuelle particulièrement fécondes.

19 octobre 1983
L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) naît d’une volonté régionale de demeurer sur le territoire et d’en assurer le développement. Elle se consacre aux besoins de son milieu qui portent, entre autres, sur les ressources forestières, minières et hydriques, de même que sur les médias numériques et le service aux communautés des Premiers Peuples.

26 février 1992
La Télé-université (TÉLUQ), qui se spécialise dans l’enseignement à distance, décroche ses lettres patentes. Après avoir été intégrée à l’UQAM en 2005, la TÉLUQ obtient de nouvelles lettres patentes le 23 août 2012. Ses recherches concernent notamment l’enseignement et l’apprentissage à distance, l’information cognitive, la psychologie sociale et l’environnement.

Pierre Martin, ayant été à l’origine de la Loi sur l’Université du Québec et premier vice-président à la planification du réseau. Source: Archives de l’Université du Québec.