Mélanie Ricard et Karine Rochette sont respectivement présidente et directrice générale de la CCIHSM

La Tuque Vitalité et Prospérité

Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice

La main d'oeuvre, une priorité. La pénurie de main-d’œuvre est un combat de tous les instants pour les membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM). La saison 2018-2019 sera d’ailleurs marquée par plusieurs actions visant à mieux outiller les entrepreneurs dans ce défi de taille tout en gardant en toile de fond les objectifs de formation, de représentation et de réseautage.

«Le conseil d’administration s’est penché sur un nouveau plan d’action pour répondre aux besoins spécifiques des membres. Il y a évidemment le besoin de main-d’œuvre dans le collimateur. On maintient aussi notre mission de formation. On va aussi mettre l’accent sur la représentation auprès des autorités», a lancé d’entrée de jeu la présidente de la CCIHSM, Mélanie Ricard.

La deuxième partie du calendrier sera axée sur les ressources humaines. Il y aura le retour du rendez-vous de l’emploi et la Chambre travaille sur un colloque qui sera présenté le 13 février.

«Ce sera une journée entière. Il va y avoir trois conférenciers qui ont des choses pertinentes à dire et qui seront des sources de motivation. On sent le découragement un peu chez les entrepreneurs. Comment s’adapter à la nouvelle génération, comment faire autrement, comment on peut sortir du lot… Tout ne se joue pas sur le salaire. On va aussi parler d’immigration», a fait savoir Karine Rochette, directrice générale de la CCIHSM.

Les événements classiques seront également de retour: la soirée au masculin, le dîner des maires, la soirée au féminin, le tchin-tchin…

La Chambre veut également mieux informer ses membres dans la prochaine année, entre autres, sur les programmes en place et les subventions. L’organisme souhaite aussi clarifier ses objectifs.

«On nous mélange souvent avec d’autres organismes du milieu. C’est vrai que l’on travaille beaucoup ensemble et qu’on s’épaule, mais on veut démystifier nos services», a noté Karine Rochette.

Nouveau site web

Le nouveau site web de la CCIHSM va également marquer la saison 2018-19. En plus de s’être refait une beauté, il sera plus convivial et complet. Un bottin sera accessible à tous et il sera désormais possible de faire des transactions en ligne.

«Il y a beaucoup de produits et services à La Tuque que les gens ignorent. Avec tous les chantiers qu’il y a à La Tuque, on veut que ces entreprises achètent local le plus possible. Il va y avoir un bottin qui va leur faciliter la tâche […] Le nouveau site web va également faciliter la vie à tous. Les gens vont pouvoir s’inscrire et payer en ligne pour les activités. On va être rendu au goût du jour. Les employés de la Chambre vont pouvoir passer plus de temps à faire du développement économique que de l’administration», a indiqué Mme Ricard.

Salon des commerçants et artisans du Haut Saint-Maurice

Chaque printemps, la Chambre tient en alternance le Salon des commerçants et artisans du Haut-Saint-Maurice et le Gala Desjardins Action comme activité de clôture de la saison. Cette année, on veut développer le volet pourvoirie pour la présentation du Salon.

«Il y a beaucoup de produits et services à La Tuque que les gens ignorent. Avec tous les chantiers qu’il y a à La Tuque, on veut que ces entreprises achètent local le plus possible.»

«On travaille là-dessus. On veut avoir plus de pourvoiries. Celles-ci peuvent nous amener beaucoup de visiteurs de l’extérieur de La Tuque, des visiteurs qui du même coup vont visiter nos commerçants locaux. Les gens de La Tuque vont aussi pouvoir en apprendre davantage sur ces pourvoiries qui méritent d’être connues.»