Fondation Dr Clown

Telus

Fondation TELUS pour un futur meilleur: permettre aux organismes locaux d’aider un plus grand nombre de jeunes

Au Canada, 1,5 million d’enfants souffrent de la faim, faute d’un accès quotidien à des aliments nourrissants; 350 000 jeunes sont sous la protection des services sociaux et vivent souvent une transition difficile vers la vie adulte; 30 000 Canadiens, dont un bon nombre d’entre eux sont des jeunes, vivent dans la rue et n’ont pas accès à des soins de santé essentiels et 40 pour cent des familles à faibles revenus n’ont pas un accès fiable à Internet, ce qui a un impact significatif sur la réussite scolaire de centaines d’enfants.

Tous les jours au Québec, des organismes sans-but lucratif s’affairent à améliorer la qualité de vie des jeunes et des familles. Ces organismes dépendent souvent des dons des grandes entreprises pour poursuivre leurs opérations. La Fondation TELUS pour un futur meilleur, lancée en octobre 2018, vient assurer la pérennité de l’engagement social de l’entreprise. Par l’entremise de dons des Comités d’investissement communautaire de TELUS au Québec, la Fondation soutient des organismes qui contribuent au quotidien à l’essor des communautés aux quatre coins de la province. Voici quelques exemples de ces projets, qui aident les jeunes à atteindre leur plein potentiel.

Rire à l’hôpital 

Depuis 2002, la Fondation Dr Clown apporte de la joie aux personnes les plus vulnérables de notre société. Si les aînés peuvent recevoir La belle visite, c’est surtout les enfants malades qui bénéficient de l’intervention de clowns thérapeutiques qui viennent insuffler un vent de légèreté dans leur milieu de soin.

«Nous voulons donner le droit à l’enfant d’être un enfant malgré sa maladie. Nous travaillons aussi avec les professionnels de la santé autour des plans de soin et avec les parents pour réduire l’anxiété», explique Brigitte Goyette, directrice des programmes de la Fondation Dr Clown.

Que ce soit auprès des bébés âgés de quelques semaines, des jeunes enfants ou encore des adolescents, les clowns thérapeutiques s’adaptent à chaque situation spécifique. Ils permettent aux jeunes malades de reprendre un peu le contrôle. Ils créent un sentiment de liberté et de confiance envers l’autre. Le rire est un excellent moyen de passer à travers des situations difficiles.

Grâce au soutien de la Fondation TELUS pour un futur meilleur, Dr Clown a pu ajouter une demi-journée hebdomadaire de présence auprès des enfants hospitalisés à l’unité d’hémato-oncologie pédiatrique Charles Bruneau au CHU de Québec-Université Laval. 

Le jeu pour développer des habiletés sociales

Un groupe participe au projet «Jouer, Découvrir, Renaître» de la Maison des Jeunes de La Tuque.

C’est par le jeu de rôle que les animateurs de la Maison des Jeunes de La Tuque (MDJ La Tuque) amènent les jeunes à se découvrir et à découvrir l’autre avec de bonnes valeurs. Le projet «Jouer, Découvrir, Renaître» soutenu par la Fondation TELUS pour un futur meilleur est un outil qui permet au maître du jeu, un animateur adulte, de mettre les jeunes dans des situations qui appellent à la collaboration.

«Alors que quatre jeunes traversent une rue de La Tuque dans une scène post-apocalyptique, le maître du jeu en enferme trois dans un coffre. Le quatrième est le seul à pouvoir les délivrer s’il trouve la solution à diverses énigmes. Comme leur sécurité dépend de l’habileté de leur camarade à les sauver, celui-ci ne pourra pas être mis à l’écart pendant toute la durée du jeu», illustre Sylvain Hudon, animateur à la MDJ La Tuque.

«À La Tuque, nous avons une forte proportion de jeunes des premières nations. Ces jeux de rôle, par exemple, permettent de prévenir l’intimidation et de favoriser l’inclusion sociale», ajoute Alexandre Lehoux, coordonnateur au Défi jeunesse du Haut St-Maurice. Depuis 1987, la Maison des jeunes est une institution bien implantée à La Tuque. En 2018, 380 jeunes ont fait plus de 9000 visites dans cet endroit, leur milieu de vie.

Un jardin pour chaque enfant

L'organisme Croquarium à l'école l'Arc-en-Ciel de St-Narcisse

Croquarium est un organisme qui contribue au bien-être des jeunes par l’éducation alimentaire auprès des enfants de 3 à 15 ans. Cette éducation est basée sur des expériences sensorielles qui éveillent la curiosité et développe des habiletés pour découvrir les plaisirs de manger.

«Après avoir créé une vinaigrette avec nos animateurs, des enfants veulent manger de la salade en rentrant à la maison. Nous utilisons la notion de plaisir pour les amener à découvrir les aliments et leurs origines», explique Mélanie Mercier. La coordonnatrice des communications chez Croquarium insiste sur l’importance des sens et des émotions.

L’organisme œuvre essentiellement à la formation des adultes qui travaillent avec des enfants. Il propose du matériel clé en main et est présent dans 16 des 17 régions du Québec. Le jardinage éducatif et l’éducation au goût sont des approches qui outillent les jeunes pour la vie.

Grâce à la Fondation TELUS pour un futur meilleur, Croquarium a pu implanter dans 15 écoles de huit régions du Québec «Un jardin pour chaque enfant». Des bacs de jardinage et du matériel de cuisine permettent de mettre en place des activités qui relient l’école et son quartier.

La Fondation TELUS pour un futur meilleur soutient des projets qui aident les jeunes à atteindre leur plein potentiel.

Plus de détails au community.telus.com/fr/