Fame

Rêver, tout donner, recommencer

INSPIRATION En créant FAME pour le grand écran en 1980, le réalisateur Alan Parker était loin de se douter qu’il créait un monstre. Après avoir été porté au petit écran, la comédie musicale est devenue un véritable phénomène mondial. Près de quatre décennies plus tard, Serge Postigo relève le défi de recréer l’univers explosif de FAME sur la scène du Théâtre St-Denis, du 7 au 28 juin. Petite histoire d’un grand phénomène.

Voyage dans le temps

En 1980,  le film fait fureur. Mais ce n’est rien comparé au succès phénoménal de la télésérie qui, de 1982 à 1987, proposera plus de 136 épisodes à des millions de téléspectateurs rivés à leur petit écran.
Si la télésérie connait un tel succès, c’est qu’elle propulse littéralement ceux-ci dans l’univers explosif des arts de la scène.

Porté par le succès de FAME au petit et grand écran, David De Silva en fait une comédie musicale qui connaîtra à son tour son heure de gloire partout sur la planète. À quoi attribuer un tel succès ? Certainement au fait que, depuis des décennies, le message porté par FAME en est un d’espoir.

FAME au Québec :
la signature Postigo

Pour le Québec, c’est à Serge Postigo qu’on a confié la mise en scène du spectacle. « FAME a inspiré de nombreuses générations à se battre pour trouver leur place en tant qu’artiste», affirme Serge Postigo qui a aussi traduit et adapté la pièce. « Toucher à une telle icone représentait tout un défi » assure le metteur en scène des pièces à succès Mary Poppins et Footloose. Selon lui, FAME transmet un message important aux nouvelles générations. « Il aide à comprendre que le talent n’est pas suffisant. Seul le travail acharné porte ses fruits », résume Serge Postigo.

Bienvenue à la High School of Performing Arts

La comédie musicale raconte les péripéties d’une cohorte étudiante de la High School of Performing Arts, une école secondaire de New York axée sur les arts. Sur scène, on pourra suivre le quotidien des étudiants, de leur admission jusqu’à leur graduation. Alors que ceux-ci apprivoisent le monde du théâtre, de la musique et de la danse, le public assiste en direct à leurs états d’âme, leurs doutes, leurs triomphes et leurs échecs. 

Provenant de toutes origines et de milieux différents, les étudiants apprendront quelquefois à la dure, la signification du mot détermination. Grâce au talent d’une distribution incroyable, le tout est joué avec justesse et grande sensibilité. Le résultat est explosif, décrivant de façon réaliste ce milieu exigeant où « beaucoup sont appelés mais peu sont élus ».

Distribution :
du talent qui décoiffe

Sur la scène du Saint-Denis, la chanteuse Marie Denise Pelletier sera entourée d’une vingtaine d’artistes de la nouvelle génération, danseurs, chanteurs et musiciens : Gabrielle Fontaine, Jordan Donoghue, Élisabeth Gauthier-Pelletier, Mathilde Laurier, Lisa Palmieri, Marc Angers, Jonathan Caron, Judith Laterrasse, Junbox, Valérie Laroche, Marie Denise Pelletier, Stéphan Allard, Jean-Raymond Châles, Jacob Roberge, Audrey-Louise Beauséjour, Karly Bon, Lianne Tammi, Karina Armutlu, Megan Brydon, James Dhaïti, Matthieu Handfield, Jesse Matteau , Yannick Moisan et Simon Fréchette-Daoust.

Le succès de FAME repose aussi sur des chorégraphies remarquables. C’est à Steve Bolton que revient cette fois le défi d’impressionner la galerie. Plusieurs le connaissent pour sa participation à So you think you can dance, America’s Best Dance Crew (saison 5 et 7), Canada’s Got Talent et Step Up 5. Au Québec, il a été le chorégraphe en chef de La Voix (TVA), Les Dieux de la Danse (SRC), On connaît la chanson (TVA), les Galas Artis (TVA) et les Prix Gémeaux. Ce n’est pas la première fois que Steve Bolton travaille en salle.  Le renommé chorégraphe a également signé La Galère, Mary Poppins, Footloose (Juste pour rire), les spectacles de Rachid Badouri, et celui de Marie-Mai (Miroir), pour ne nommer que ceux-ci. Pour compléter l’équipe, on retrouve Estelle Esse à la direction vocale et Guillaume Saint-Laurent à la direction musicale et à  l’adaptation des orchestrations. Ce dernier n’en est pas à ses premières armes en matière de comédie musicale ayant contribué notamment aux spectacles Chantons sous la pluie, Hairspray, Sister Act, Sweeney Todd, Grease, Mary Poppins et Footloose. Avec une telle distribution, courez acheter vos billets dès maintenant. 

La nouvelle mouture de FAME, présentée par Juste pour Rire, risque d’en décoiffer plus d’un.

Pour se procurer des billets : hahaha.com

Théâtre St-Denis 1 - Montréal

Du 7 au 28 juin