Des jeunes nous parlent

Si j’étais ministre...

Cyniques, sceptiques et souvent désillusionnés à l’égard de la politique, les jeunes se sentent néanmoins interpellés par la perspective de façonner un monde à leur image. À la question : si vous étiez ministre de l’Éducation, quelle décision prendriez-vous ou quelle serait votre priorité?, les élèves du Tremplin ont bien voulu répondre, se prêtant au jeu de devenir des décideurs l’espace de quelques minutes…

«Je lui demanderais d’encadrer encore plus les élèves en difficulté pour leur donner les mêmes chances de réussir que les autres élèves tout au long de leur secondaire», a mentionné Charles Giroux, un élève de cinquième secondaire.

Q: Si vous étiez le ministre de l’Éducation, quelle décision prendriez-vous en premier?

«Je mettrais plus de l’avant le sport, car deux cours d’éducation physique par neuf jours, ce n’est pas assez, surtout quand on sait tous qu’un jeune a besoin de plus que ça pour dépenser son énergie», a lancé Marie-Michel Déry.

«Je mettrais en place des options en lien avec des métiers pour mieux aider les élèves  à choisir un futur métier qui pourrait les intéresser plus tard», a renchéri Damian  Moore.

«J’instaurais des cours de cuisine, car à la fin du secondaire, encore beaucoup de jeunes ne savent pas cuisiner et vont se diriger vers de la malbouffe puisqu’ils n’ont pas eu d’éducation à ce niveau», a soutenu Félix Boisvert.


« Je donnerais plus de budget aux écoles pour l’achat de nouveau matériel scolaire, mais aussi pour permettre aux élèves de faire plus d’activités scolaires. »
Emmie Lavoie-Marchand, secondaire 3

Q : En tant que ministre de l’Éducation, où dépenseriez-vous le plus d’argent?

«Dans la création de nouveaux postes. Je donnerais donc de nouveaux postes aux personnes qui sont là pour le bien-être mental des jeunes comme des psychologues, les techniciens en éducation spécialisée ou les orthopédagogues, car il n’y en a pas assez actuellement dans les écoles», a soutenu Emmie Lavoie-Marchand.

«Je donnerais plus d’argent pour le matériel de sport, car plusieurs écoles doivent   renouveler leur matériel qui n’est plus en bon état», a commenté David Allaire.


« J’aménagerais des espaces verts, car plusieurs élèves vivent beaucoup de stress et d’anxiété lors de leur passage au secondaire. Les espaces verts leur permettraient donc de se détendre. »
Loïc Bronsard, secondaire 5

Q: Sur quel sujet le ministre de l’Éducation devrait-il se pencher immédiatement?

«Sur les budgets alloués aux écoles, car je trouve qu’il y a de moins en moins d’argent qu’on donne aux écoles. Ça paraît d’ailleurs dans la manière dont on enseigne, car les professeurs ont moins de temps pour préparer leur matériel. On a aussi  la difficulté à avoir du matériel banal, car ils coupent au maximum donc c’est la priorité en ce moment», a soutenu Gabriel Leduc St-Arnaud.