Des jeunes nous parlent

Centre d’éducation des adultes Saint-François-du-Lac : de retour à l’école pour mieux réussir

Alors que plusieurs élèves fréquentent le Centre d’éducation des adultes Saint-François, situé à Saint-François-du-Lac pour terminer leur secondaire ou pour obtenir certains préalables, c’est toutefois dans un univers tout à fait différent que les jeunes âgés de 16 ans et plus viennent parfaire leurs connaissances.

Ici, on y vient pour apprendre, mais surtout, on vient pour se redonner espoir et se donner les outils pour réussir. En effet, le Centre d’éducation des adultes Saint-François se distingue des autres centres du même genre par son approche personnalisée, grâce à son nombre d’élèves peu élevé. 

Ce sont ainsi une quarantaine d’élèves âgés de 16 ans et plus qui franchissent les portes du Centre au cours d’une semaine. Chaque élève étant maître de son horaire, ils ne sont qu’une vingtaine par jour à se présenter en classe. 

Un lien d’attachement

Cette particularité propre au Centre d’éducation des adultes Saint-François qui amène une dimension humaine et un fort lien d’attachement fait d’ailleurs partie intégrante des valeurs fondamentales que souhaitent inculquer les enseignants et la direction à leurs élèves, lors de leur passage au Centre.

«Ici, on fonctionne beaucoup en individuel avec les élèves. Il n’y a donc pas de rythme obligé et de cours magistraux comme on retrouve au secondaire. Cet élément et le lien d’attachement que l’on crée est d’ailleurs ce qui ressort le plus des commentaires des élèves», explique Caroline Cormier, enseignante en mathématique et en science. 


En classe, je mise beaucoup sur l’entraide, car j’estime que s’ils développent cette qualité en classe, à travers la matière, ils vont aussi le développer dans la vie. Jusqu’à maintenant, ça fonctionne très bien.
Caroline Cormier, enseignante

En effet, en plus de la mission globale du Centre d’éducation des adultes qui est d’éduquer, de socialiser et de qualifier les élèves, des axes de développement et des valeurs sont discutés chaque année par les enseignants et la direction.

«On essaie de leur inculquer le respect, le lien d’attachement et la bienveillance. Mais avant tout, notre but principal est de qualifier la personne pour son cheminement futur», soutient la directrice de l’établissement Francine Nault.

Une approche personnalisée

À la quarantaine d’élèves s’ajoutent trois professeurs qui enseignent les trois matières de base,  en plus  de cinq professionnels de soutien qui animent ce milieu de vie par une approche plus personnalisée et adaptée, où les élèves tentent de terminer leur secondaire.

«Ma méthode d’enseignement est de regrouper les élèves en îlot de travail où ils peuvent s’entraider. Je développe aussi le apprendre autrement avec des principes de mémorisation et des cartes heuristiques, ce qui les fait sortir de leur cahier.  Je pense que plus on voit l’enseignement comme un jeu avec eux, moins ils trouvent ça ardu d’apprendre et ça fonctionne très bien», soutient Caroline Cormier.