Contenu commandité

Charlevoix accueille le monde

L'art au féminin

La présence de grands peintres– tels Clarence Gagnon, le Groupe des Sept, René Richard, Blanche Bolduc (1907-1999) et sa sœur Yvonne –et ceux de la nouvelle génération font de Baie-Saint-Paul une véritable capitale culturelle.

Tous s’entendent pour dire que Françoise Labbé (1933-2001) a joué un rôle déterminant pour faire de Baie-Saint-Paul la Mecque artistique qu’elle est aujourd’hui. Durant plusieurs années, Françoise Labbé s’occupe du Centre d’art et voit à la promotion des artistes d’ici et d’ailleurs. «Son intuition a mené à la création du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, premier du genre en région», affirme le directeur sortant du Musée, Jacques St-Gelais Tremblay. «C’est à elle que l’on doit le virage contemporain, la toute première présentation du Symposium d’art contemporain, en 1982, et l’actuel Centre culturel Paul-Médéric», poursuit le directeur. Dans son livre La grande dame de Baie-Saint-Paul, l’historien Serge Gauthier affirme que « sans elle, Baie-Saint-Paul n’aurait pas l’identité culturelle qu’elle a aujourd’hui». 

Charlevoix accueille le monde

La bosse des affaires


Les boss de Charlevoix ont de la testostérone dans le sang. C’est le cas de Manon Lavoie, directrice générale de Constructions et Réparations Navales Océan. 

Née à Petite-Rivière-Saint François dans une famille de marins et de capi­taines, il n’est pas étonnant de la retrouver à la tête de toutes les activités de construction, de réparation navale et industrielle du chantier maritime. «J’ai beaucoup navigué avec mon père. Ça m’a toujours intéressée, sauf que mon intérêt était plutôt de les construire, ces bateaux», avoue Manon Lavoie. Seule femme à la haute direction du Groupe Océan, l’architecte navale ne croit pas qu’il s’agisse de discrimination. «L’engouement des femmes pour ce milieu n’y est tout simplement pas ». Le chantier de l’Isle-aux-Coudres est l’un des plus gros employeurs de la région avec 135 employés. C’est là que Manon Lavoie a fait son premier stage à la fin des années 80 ; 28 ans plus tard, elle y est toujours. «Ma plus grande fierté est de participer à la reconnaissance de la qualité du travail fait en Charlevoix». Au plus récent gala Charlevoix Reconnaît 2018, l’entreprise a reçu le titre d’Ambassadeur– en présence du premier ministre Justin Trudeau –soulignant le rayonnement de Charlevoix jusque dans les Caraïbes. 

Charlevoix accueille le monde

Championnes en trois temps

KITESURF 
Catherine Dufour, 24 ans
Cinquième au classement mondial en kitesurf hydrofoil en 2017, Catherine Dufour est aussi entrepreneure. Née à l’Isle-aux-Coudres, la championne mondiale y a ouvert une école de kite, de yoga et de paddle board. On y trouve un service de restauration santé qui offre une belle vitrine aux producteurs d’ici. «Avec Suroît Aventures, j’exploite mon côté femme d’affaires, mais la compétition demeure ma priorité», confirme celle que l’on reverra sur les circuits en 2019. 

Charlevoix accueille le monde

Charlevoix accueille le monde

Les 8 et 9 juin, l’attention se tournera vers Charlevoix à l’occasion du Sommet réunissant les chefs d’État des sept pays industrialisés formant le G7. Les quelque 30000 citoyens répartis dans les 13 municipalités de Charlevoix se préparent depuis des mois en vue de cet événement mondial. Dans cette série, le Groupe Capitales Médias aborde les grands thèmes de ce sommet tel que vus et vécus par les Charlevoisiens.

Fairmont le Manoir Richelieu met la table
C’est au Fairmont Le Manoir Richelieu de Pointe-au-Pic, berceau de la villégiature dans Charlevoix, que les chefs d’État éliront domicile. Perché au sommet de sa falaise, le fleuve Saint-Laurent droit devant, l’hôtel de 405 chambres en impose avec son spa expérience, son golf de 27 trous, son casino et ses quatre restaurants étoilés dont le Charlevoix et Table et Terroir, tous deux membres de la Route des Saveurs de Char­le­voix. Récemment revampé au coût de 13 millions$, le Manoir Richelieu est l’endroit tout désigné pour servir de camp de base au G7 et sa suite.