CARNOT RÉFRIGÉRATION - 10 ANS D'INNOVATION

Le CO2, la solution signée Carnot Réfrigération depuis 10 ans

«Voir le possible là où les autres voient l’impossible, telle est la clé du succès» L’équipe de Carnot Réfrigération a pris cette citation de Charles-Albert Poissant au pied de la lettre! Depuis 2008, c’est grâce à l’innovation, la rigueur et la passion que Carnot Réfrigération réussit à fournir à ses clients les solutions sur mesures, écoénergétiques et respectueuses de l’environnement qui répondent le mieux à leurs besoins. L’innovation qui est au coeur des préoccupations de Carnot Réfrigération depuis les tout débuts l’est tout autant 10 ans plus tard avec notamment avec la création de solutions de demain, et ce, dès aujourd’hui.

Carnot Réfrigération, c’est d’abord et avant tout la conception visionnaire de l’ingénieur Marc-André Lesmerises qui souhaitait plus que tout développer une alternative efficace et performante aux systèmes de réfrigération polluants. Alors ingénieur chez Aubin Pélissier en 2009, voilà qu’un défi est lancé à l’entreprise trifluvienne spécialisée en réfrigération, climatisation et ventilation par le géant Sobeys, qui souhaite alors trouver une solution de remplacement à ses gaz réfrigérants polluants provenant de ses équipements.

C’est ainsi qu’après plus d’un an de conception afin de trouver le meilleur procédé pour l’entrepôt Sobeys de Trois-Rivières, Marc-André Lesmerises propose un procédé de réfrigérant naturel apte à révolutionner le marché des systèmes de réfrigération. Et il ne s’était pas trompé, car cette découverte lui a permis de cofonder l’entreprise Carnot Réfrigération en 2009 avec ses anciens patrons, Luc Dugré et Guy Tourigny, et du même coup, faire évoluer de manière écologique le marché des réfrigérants.

Depuis ce temps, pionnière en Amérique de Nord dans ce domaine, l’entreprise trifluvienne Carnot a recours au CO2 plutôt qu’aux traditionnels fréons qui émettent des gaz à effet de serre (GES) comme des HFC qui sont extrêmement nocifs pour l’environnement, ce qui en a d’ailleurs fait sa principale marque de commerce au fil du temps. De plus, les émissions de GES liées à l’utilisation de CO2 pour les systèmes de réfrigération de Carnot, même en cas de fuite, sont minimes, ce qui fait en sorte que le CO2 est une alternative écologique et naturelle.

Après 10 ans d’existence, la solution signée Carnot a quant à elle fait son bout de chemin à travers le Canada, en plus de séduire son voisin du Sud et la France. Les différentes technologies de Carnot Réfrigération sont maintenant en fonction dans plusieurs dizaines de sites à travers le territoire nord-américain. 

La popularité de cette technologie est telle, que Carnot Réfrigération, qui avait auparavant pignon sur rue sur la rue Bellefeuille à Trois-Rivières a dû récemment procéder au déménagement de ses locaux dans le secteur industriel afin de répondre à la demande. Le nouveau bâtiment d’une superficie de 38 000  pi2, soit le double de la superficie des anciens locaux, permet désormais à plus d’une cinquantaine d’employés de travailler jour après jour au développement de LA solution du futur.

Un système innovant au Canada

Alors que dans d’autres marchés à travers le monde, de nombreuses réglementations poussent les utilisateurs de réfrigérants à arrêter l’utilisation des HFCs, ce n’est toujours pas le cas au Canada, là où Carnot a développé son système.

Ainsi, pour être capable de se développer dans un marché où aucune norme ne fait pression sur les utilisateurs de HFCs, Carnot a dû entièrement penser et développer un nouveau système, plus attractif pour sa future clientèle. 

Carnot Réfrigération a ainsi mis sur pied une solution de réfrigération au CO2 très avantageuse, qui propose notamment un système plus simple et plus compact à un coût global inférieur, une consommation d’énergie plus faible, un système qui utilise que des réfrigérants naturels, une solution qui permet de remplacer d’anciens systèmes dans des salles mécaniques existantes, en plus d’une solution facilement exportable à l’extérieur du pays.

Retrouvez le cahier dans sa version intégrale ici