Contenu commandité
Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Ville de Bécancour

Noël à Bécancour… ou le goût d’être joyeux!

 …le goût d’être joyeux, de recevoir et surtout de donner. En ce Noël 2019, pourquoi ne pas «faire simple» en cherchant (et en trouvant) chez-vous le cadeau idéal?

Les gnomes de Bécancour vous convient en vous rappelant «qu’il est là le bonheur»!

Joyeuses Fêtes et bienvenue chez nous !

Jean-Guy Dubois, maire

Ville de Bécancour

***

Découvrez une colonie de gnomes cet hiver!

Les gnomes de Bécancour amènent magie, chaleur et humour au Parc écologique Godefroy durant la saison hivernale.  

Saviez-vous que plusieurs familles de gnomes y logent? Effectivement, pour accueillir ces nouveaux habitants bécancourois, un artisan local, Michel Marchand, a concocté de petits habitats situés au pied des majestueux arbres du Parc écologique Godefroy. Ces êtres féériques attendent que vos tout-petits leur laissent des messages derrière leurs portes afin de les lire. Souhaits, vœux, amours, joies…bref, toutes les histoires, ils les savourent!   

Ville de Bécancour

Savonnerie Chez Blanche-Neige: la douceur naturelle au quotidien

Après les gnomes, saviez-vous qu’un autre personnage légendaire bien connu est établi à Bécancour? Il s’agit de Blanche-Neige qui habite dans le secteur Sainte-Gertrude. Si lorsqu’on pense au nom Blanche-Neige, c’est le personnage de Disney qui nous vient à l’esprit, c’est toutefois Blanche-Neige la chèvre blanche qui y réside et qui a nul autre qu’une savonnerie à son nom.

C’est donc en 2007 que l’histoire de la chèvre Blanche-Neige a été portée au grand jour, lorsque Linda Bettez a acquis son havre de paix dans la région et l’a nommé la chèvrerie Chez Blanche-Neige, en l’honneur de sa chèvre bien-aimée. 

Si Mme Bettez qui élevait alors ses chèvres Blanche-Neige et Arthur avait l’intention de se tourner vers la production commerciale de fromage de chèvre, la complexité de tout le processus et les exigences du MAPAQ lui ont rapidement fait changer d’avis. C’est pourquoi après de nombreuses formations et recherches dans le domaine du savon artisanal, elle s’est finalement lancée dans le projet d’une savonnerie en 2015. Il est donc vrai de dire que la Savonnerie Chez Blanche-Neige est un heureux concours de circonstances. 

Ville de Bécancour

Auberge Godefroy: un hôtel qui fait tourner les têtes à Bécancour

Chic hôtel situé à mi-chemin entre Montréal et Québec et à seulement 10 minutes du centre-ville de Trois-Rivières, l’Auberge Godefroy ne passe en effet pas inaperçue lorsqu’on longe le boulevard Bécancour. Le site enchanteur, le confort raffiné et la divine gastronomie de l’Auberge qui célébrera prochainement son 30e anniversaire en sont certainement pour quelque chose. D’ailleurs, si on dit qu’un succès ne vient pas seul, c’est bien vrai pour l’Auberge Godefroy de Bécancour qui est le fruit d’un travail d’équipe.

À cet effet, l’histoire de l’endroit débute bien avant l’idée de munir la région d’un hôtel luxueux, alors que trois personnalités connues du milieu des affaires, MM. Marcel Descôteaux, Léon Bouvet et André Parent ont imaginé des projets d’envergures pour compléter les espaces commerciaux et résidentiels dans le secteur de Saint-Grégoire. 

Parmi les nombreuses phases de ces projets ambitieux, l’une d’entre elles consistait à doter la ville d’un établissement hôtelier de première catégorie. Même si l’idée semblait farfelue pour certains, elle a tôt fait d’intéresser un quatrième partenaire, M. Guy Boisclair, qui s’est joint à eux avec une solide expérience du milieu hôtelier. C’est donc le 12 avril 1990 que l’Auberge Godefroy voit officiellement le jour sous ce nom. L’hôtel a d’ailleurs reçu tout naturellement ce nom puisqu’il est situé sur le territoire de l’ancienne seigneurie de Jean Godefroy de Lintôt.

La popularité de l’Auberge Godefroy au fil des ans confirme ainsi la justesse d’une décision heureuse prise par des promoteurs visionnaires qui croyaient au développement de la Ville de Bécancour. 

Ville de Bécancour

Papeterie Hamster Le Sagittaire: bien plus qu’une simple papeterie

Ceux qui connaissent le commerce Hamster Le Sagittaire vous le diront, la papeterie du secteur est en réalité bien plus que cela. Articles scolaires, papeterie, nettoyage et entretien, matériel électronique, fournitures de bureau, mobilier, service de récupération, centre du rasoir, service d’aiguisage de patins sous le même toit… l’offre du commerce est effectivement très diversifiée.

Présent depuis près de 15 ans dans la région en tant que marchand local, Le Sagittaire est très populaire dans le secteur Gentilly. À cet effet, en raison de la diversification de son offre au fil des années, l’entreprise du secteur dessert aujourd’hui plus de 250 clients commerciaux, le tout sans compter la clientèle régulière.

D’ailleurs, si le commerce acheté par Stéphane Beaudet en 2004 avait une superficie de 1000 p2 à peine, il a pratiquement triplé en superficie en 15 ans. En plus de grossir à vue d’œil au fil des ans, la papeterie qui était auparavant indépendante s’est récemment associée à la bannière Hamster, anciennement connue sous le nom de BuroPLUS. Ce spécialiste québécois des fournitures de bureau a quant à lui changé de nom en mars 2018 afin de mieux refléter la diversité des marchands locaux et pour démontrer la différence de ceux-ci dans leurs marchés respectifs.

Ville de Bécancour

Marché Godefroy: c’est la fête au Marché de Noël!

À Bécancour, dans le secteur Saint-Grégoire, qui ne connaît pas le Marché Godefroy? Poser la question, c’est évidemment y répondre : peu de gens ne connaissent pas ce marché public unique situé au Centre-du-Québec. Toutefois, pour ceux et celles qui croient que le Marché Godefroy prend vie seulement en saison estivale, détrompez-vous immédiatement, puisque la féérie de Noël prendra d’assaut ce lieu emblématique, dans le cadre du Marché de Noël qui se déroulera les 7-8, 14-15, 21 et 22 décembre 2019.

Depuis maintenant 25 ans, on peut dire le Marché Godefroy n’a cessé de croître à tous les niveaux et est désormais plus populaire que jamais. Toutefois, l’histoire du Marché de Noël qui se déroule au même endroit est beaucoup plus récente. En effet, c’est seulement en 2011 que ce dernier a vu le jour, à l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec qui souhaitait implanter un Marché de Noël sur son territoire. Cette première édition a d’ailleurs connu un succès immédiat.

Dès l’année suivante, c’est l’organisation du Marché Godefroy qui prend les rênes de l’événement. Depuis, la formule continue de faire ses preuves et à en croire les exposants et les clients qui y retournent d’année en année, chaque Marché de Noël est une réussite en soi.

Ville de Bécancour

Manoir Bécancourt: un manoir centenaire à Bécancour

Le Manoir Bécancourt, par son ambiance champêtre est bien connu dans la région pour sa vocation d’hôtel et de salle à manger. Toutefois, lorsqu’on recule dans le temps, on constate que ce manoir qui est aujourd’hui plus que centenaire n’aurait pu voir le jour, n’eût été l’histoire d’amour d’un couple originaire de Montréal.

Ce dernier tire en effet ses origines avant la Première Guerre mondiale, soit en 1912, alors que le notaire Achille A. Leduc a décidé de commander la construction de ce bâtiment pour lui et sa femme, en s’inspirant notamment du style de l’architecte anglais William Morris. Si l’idée de partir de la grande ville ne plaisait guère à Mme Leduc, c’est toutefois la construction de ce manoir qui la fit rapidement changer d’avis. 

Après avoir servi de maison familiale pendant près de
7 décennies, le majestueux bâtiment change de vocation en 1983. Passionnés par la gastronomie et réputés pour leurs fameux soupers-spectacles et leur carte aux influences françaises, Yvon Beaulieu et Clairette Biron avaient un projet bien clair en tête : celui d’ouvrir un restaurant de qualité dans la ville de Bécancour. Mission accomplie avec l’ouverture du Manoir Bécancourt. Le «t» à la fin de Bécancour n’est toutefois pas une erreur, il s’agit d’un hommage à l’ancienne appellation de la municipalité fondée en 1965.

Le Manoir est par la suite entré dans une nouvelle ère dès 2004, lorsque Jasmine Hébert a pris la relève de l’entreprise de ses parents. Son expérience et sa passion ont notamment amené le Manoir à un niveau supérieur. 

Ville de Bécancour

Distillerie du quai: un gin élevé en musique

Depuis quelques années, il est devenu monnaie courante de voir des microbrasseries s’installer en région. Toutefois, il est beaucoup plus rare de voir une distillerie en faire de même. C’est pourtant ce que les citoyens du secteur Sainte-Angèle-de-Laval de Bécancour peuvent se vanter depuis le 18 juillet dernier, alors que la Distillerie du quai y a élu domicile.

Originaire de Sainte-Angèle, Jean-François Rheault souhaitait contribuer à la revitalisation de son quartier d’enfance en ouvrant un commerce au cœur du village, dans les anciens locaux de la Caisse populaire. C’est toutefois lors d’un voyage à Londres, il y a pratiquement deux ans jour pour jour, que l’idée d’ouvrir une distillerie a mûri dans la tête du directeur de l’endroit. Le groupe de promoteurs qui a mis sur pied la microbrasserie Ô Quai des Brasseurs s’est ensuite associé à ce dernier pour la concrétisation du projet.

Aussi intrigant que cela puisse paraître, la Distillerie du quai est également née d’une idée de faire du gin élevé en musique. Mais un gin élevé en musique, en quoi cela consiste-t-il réellement? Il s’agit en fait d’un concept fort simple qui consiste à créer une liste de lecture pour chaque lot distillé. Ainsi, pendant sa distillation, le gin est bercé par le son d’une liste qui est diffusée en boucle. Le son de cette musique spécifiquement choisie marquera sa transformation. Ensuite, chaque bouteille est identifiée par une étiquette sur laquelle on peut connaître, bien sûr, son numéro de lot, mais aussi le nom du DJ qui a créé la liste de lecture. 

«La musique qui est ma
deuxième passion est arrivée tout naturellement dans le processus puisque je souhaitais produire des petits spectacles et je voulais lier notre gin à la musique, puisque je me disais que quand on prend un verre, ce n’est jamais en silence, il y a souvent de la musique», souligne Jean-François Rheault.