Votre santé, notre priorité!

Allergies saisonnières

À vos mouchoirs, prêts, partez! Après un long et rude hiver, le printemps est finalement arrivé et plusieurs s’en réjouissent. Ce n’est pas votre cas? Vous êtes plutôt du type à angoisser à l’arrivée des beaux jours? Yeux rouges, éternuements, nez qui coule ou congestionné, il n’y a pas de doute, pour vous, le printemps est un véritable cauchemar en raison des allergies saisonnières. Vous n’êtes toutefois pas les seuls. Plus de 17 % de la population souffre de symptômes liés aux allergies saisonnières. Heureusement, des solutions efficaces existent pour les combattre.

Tout savoir sur les allergies saisonnières

Les allergies saisonnières, aussi appelées rhinite allergique saisonnière ou rhume des foins sont un type de réaction allergique qui peuvent avoir de multiples causes dont le pollen. Si les allergies saisonnières sont très différentes des allergies alimentaires, leurs causes sont toutefois identiques. Il s’agit en fait d’une réponse exagérée du système immunitaire qui réagit en présence d’un corps étranger généralement inoffensif.

Pour se défendre contre cette substance jugée invasive, les cellules du système immunitaire libèrent alors des substances chimiques non nécessaires. C’est pourquoi, lorsque ces substances sont libérées lors du contact entre l’allergène et les anticorps, de nombreuses personnes ressentent des symptômes reliés aux allergies saisonnières.

Des médicaments efficaces

Cette année, ne laissez pas les allergies ruiner votre printemps! Contrairement à ce que plusieurs peuvent penser, s’enfermer à l’intérieur n’est pas l’unique solution. En effet, des médicaments disponibles en pharmacie peuvent soulager ces symptômes indésirables.

Bien connus, les  antihistaminiques oraux représentent le principal traitement  des allergies saisonnières. Le rôle de ces derniers est de bloquer l’action des substances chimiques responsables des symptômes. Vendus en pharmacie sous forme de comprimés ou en sirop, les antihistaminiques sont efficaces pour soulager des symptômes légers à modérés. Ils doivent cependant être pris dès l’apparition des premiers symptômes et durant toute la période où ceux-ci se manifestent. Par ailleurs, de nombreux pharmaciens recommandent de choisir les antihistaminiques de deuxième génération tels que Aerius, Allegra, Claritin et Reactine qui causent peu ou pas de somnolence et qui peuvent généralement être pris une seule fois par jour.

Désormais disponibles en vente libre au comptoir pharmaceutique sous certaines modalités, dont une consultation avec le pharmacien, les corticostéroïdes en vaporisateur nasal sont également une solution efficace lorsque les symptômes sont considérés modérés à sévères, puisqu’ils réduisent l’inflammation de la muqueuse nasale qui provoque habituellement la congestion. De plus, comme le délai d’action est plus long, les corticostéroïdes en vaporisateur nasal doivent être débutés au moins deux à trois semaines avant la période des allergies et être pris en continu pendant toute la durée des symptômes afin d’en ressentir des bienfaits significatifs.

Bien  qu’il existe divers produits pour contrer les allergies saisonnières en vente libre, consultez votre pharmacien de la pharmacie Isabelle Baril, Isabelle Levasseur et Jean-Sébastien Ricard – affiliée à Brunet afin de choisir le médicament qui vous convient le mieux.

Isabelle Levasseur, Jean-Sébastien Ricard, Isabelle Baril
Pharmaciens propriétaires affiliés