À vos côtés!

Plus lentement… mais sûrement !

Créé en 2015, le Centre de transfert d’entreprise du Québec (CTEQ) coordonne les démarches des cédants (propriétaires d’une entreprise à vendre) et des repreneurs (acheteurs potentiels) sur l’ensemble du territoire québécois. À toutes les étapes du processus de transfert ou de reprise d’une entreprise, ses conseillers proposent un accompagnement neutre et confidentiel.

«Chaque situation est unique et, quel que soit l’état d’avancement du processus pour les personnes concernées, le CTEQ est là. Nous constatons que certains cédants sont plus disponibles actuellement pour s’investir dans une démarche. Des repreneurs potentiels se manifestent aussi, profitant d’une pause professionnelle. Pour les deux, nous sommes une ressource neutre», relate Christine Mariano, conseillère en transfert d’entreprise au CTEQ.

Mme Mariano indique qu’entre le moment où un entrepreneur décide de passer le flambeau et celui qui marque la fin de la transaction, cinq à huit ans sont habituellement nécessaires. Il convient de rappeler que selon les données, 37000 entreprises au Québec ont révélé s’apprêter à changer de mains entre 2017 et 2022. Au rythme de chaque cédant, même en temps de crise où le quotidien s’est beaucoup transformé, des actions peuvent être posées.

Un rôle de facilitateur

«Un propriétaire qui en est à s’interroger sur la vente de son entreprise peut approfondir sa réflexion sur la meilleure période pour le faire ou sur le profil de repreneur qu’il veut avoir pour prendre la relève, mentionne la conseillère. Il peut également s’attarder à mieux définir la manière dont l’intégration des acquéreurs s’effectuera. En fonction des impacts qu’a la COVID-19 sur ses activités, le cédant peut aussi choisir de réviser son modèle d’affaires.»    

Le rôle de facilitateur du CTEQ prend ici tout son sens. Ses conseillers sont en mesure d’accompagner les entrepreneurs du début à la fin du processus de transfert. Il est à noter que l’INDEX, la plateforme numérique du CTEQ mise à la disposition des entrepreneurs et des experts afin de faciliter le maillage entre les acheteurs et vendeurs d’entreprises, continue de gagner en popularité. De plus, des rencontres virtuelles ou en personne entre cédants et repreneurs peuvent être organisées par le CTEQ.   

Entrevue et rédaction: Johanne Martin