DaNieL St-Onge, Francis Parent, Olivier Tardif, Denise Boileau, Donald Sylvestre, Thérèse Brouillette, Normand Richard, Yvon Dupuis, Jacques Brochu. Absente : Sylvie L’Heureux
DaNieL St-Onge, Francis Parent, Olivier Tardif, Denise Boileau, Donald Sylvestre, Thérèse Brouillette, Normand Richard, Yvon Dupuis, Jacques Brochu. Absente : Sylvie L’Heureux

Atelier des vieilles Forges

50e anniversaire de l’Atelier des Vieilles Forges inc.: offrir bien plus qu'un emploi

La Vitrine
Contenu commandité
Pour une entreprise, ce n’est pas tous les jours que l’on peut se targuer de célébrer ses 50 ans. Et c’est pourtant le cas de l’Atelier des Vieilles Forges inc. qui a vu le jour le 15 mai 1971. Pionnier dans la création d’emploi pour les personnes ayant des limitations, l’Atelier est une entreprise adaptée qui a pour mission l’embauche et le maintien en emploi de personnes adultes ayant des limitations. L’estime de soi, la valorisation et le mieux-être sont les trois mots clés mis de l’avant au sein de sa mission.

«Notre grande fierté est d’avoir créé des emplois stables et rémunérateurs dans différents secteurs de travail pour des personnes handicapées. À ce jour, nous avons plus de 150 employés dont 82% vivent avec des limitations. Les résultats obtenus dans nos différentes activités de travail démontrent une fois de plus que l’intégration au travail des personnes vivant avec des limitations est un défi réalisable» dira Thérèse Brouillette, directrice générale déléguée de l’Atelier.

Et quand on parle de limitations, on ne parle pas uniquement du côté physique. «Une limitation n’est non seulement au sens physique, mais c’est également au sens psychologique. Une personne qui a surmonté un épuisement professionnel ou qui vit avec de l’anxiété est considérée comme étant une personne ayant une limitation. Certaines sont permanentes et d’autres temporaires» explique Joël Dauphin, directeur des ressources humaines. Pour certains, l’Atelier sera un tremplin vers l’intégration en un milieu de travail régulier et pour d’autres, deviendra un milieu de travail adapté. Certains resteront un temps et d’autres en feront une carrière.


Siège social, Atelier des Vieilles Forges

Emplois accessibles

«L’accès à l’emploi se fait grâce à un processus de sélection en collaboration avec des partenaires comme Emploi-Québec et le SEMO de la Mauricie» affirme M. Dauphin. Considérant que plusieurs secteurs d’activités sont offerts par l’entreprise, tous y trouveront un emploi où ils pourront s’épanouir.

Que ce soit dans le secteur de l’entretien ménager, de la chocolaterie/alimentation ou que dans la production et transformation; chacun pourra trouver un poste à sa hauteur. «Nous offrons à nos employés bien plus qu’un travail, c’est une dignité que nous leur offrons. Cette chance de pouvoir s’accomplir. Chaque employé est adéquatement encadré selon ses besoins, mais aussi en raison de son vécu également. Ici, le jugement n’existe pas» expliquera M. Dauphin.

Le comité de gestion, formé par Mme Brouillette, M. Dauphin ainsi que par M. Pierre Montambeault (directeur du secteur entretien ménager) et de M. Francis Parent (directeur du secteur production et transformation) dira fièrement «qu’ici on adapte et on s’adapte». L’équipe n’hésitera pas d’user d’ingéniosité pour adapter un poste de travail ou revoir des méthodologies pour obtenir le résultat souhaité. Elle saura s’adapter également en fonction de la réalité de chacun des employés, entre autres, avec des horaires de travail répondant à leurs besoins.

«Tout le monde est accueilli les bras ouverts et comme le manque de main-d’oeuvre est présent, nous serions encore des plus heureux d’accueillir de nouvelles personnes au sein de l’Atelier» explique Mme Brouillette.

Usine de production et de transformation

Perle à découvrir

Mis sur pied en 2014, la boutique de l’Atelier chocolaté est une véritable perle à découvrir. Les artisans y proposent de magnifiques moulages de chocolat, selon la période, aussi beaux les uns que les autres ainsi qu’une belle variété de chocolats fins. Gageons que vous ne pourrez résister à celui au citron ou celui au caramel au lait de chèvre.

«Nos employés mettent beaucoup de cœur dans ce qu’ils font. Nos produits sont beaux et surtout très bons. Nous proposons également des mets préparés et des pâtisseries qui sauront faciliter la vie de monsieur et madame Tout-le-Monde» affirme Mme Brouillette. Et pour les amoureux du terroir, une belle sélection de produits de chez nous est également offerte sur place. De belles découvertes à faire, promis.

Sans contredit, une visite par la boutique gourmande de la Place Boland vaut amplement le détour.

Thérèse Brouillette, Pierre Montambeault, Joël Dauphin, Francis Parent

Une approche humaine

«À l’Atelier, on embauche des personnes productives mais non compétitives sur le marché régulier du travail et qui ont à cœur de se réaliser» dira Mme Brouillette. Cette phrase, comme un leitmotiv ou même un crédo de foi, a su résonner dans le coeur de tout un chacun qui travaille (ou ont travaillé) à l’Atelier des Vieilles Forges. Une phrase qui aura fait écho chez des Nathalie, Simon, Annie et Denis en leur offrant ainsi l’opportunité de se réaliser professionnellement et d’acquérir de l’autonomie grâce à cette approche humaine propre à l’Atelier des Vieilles Forges inc.

Parce qu’à l’Atelier, c’est bien plus qu’un travail qu’ils proposent: c’est le cadeau d’une vie. Celui d’une valorisation humaine, de l’estime de soi et de l’accomplissement. Parce que tout le monde a droit à sa place, avec humanité.

***

50 ans d'histoire et de savoir-être

  • 1971- M. Claude Lemay et M. François St-Arnaud fondèrent le 15 avril 1971 une corporation nommée «Chez Monsieur Vincent», qui deviendra plus tard l’Atelier des Vieilles Forges inc.
  • 1973-Arrivée en poste de M. Pierre Lamy à titre de directeur général. M. Lamy a pris les rênes pendant 25 ans et a mis a profit son esprit de visionnaire pour développer l’entreprise.
  • 1975-Arrivée en poste de Mme Thérèse Brouillette à titre de stagiaire.
  • 1976-Déménagement de l’Atelier au 1000, place Boland.
  • 1983-Début du partenariat avec la SIQ pour l’exploitation des aires de stationnement, dont l’Édifice Capitanal, l’Édifice de Tonnacourt et le Palais de justice de Trois-Rivières.
  • 1984-Le 1er mars 1984, l’Atelier devient officiellement propriétaire du 1000, place Boland.
  • 1990-Le secteur de l’imprimerie prend de plus en plus de place et l’Atelier doit la déménager dans une nouvelle bâtisse située au 950, place Boland.
  • 2001-L’Atelier des Vieilles Forges inc. célèbre ses 30 ans.
  • 2009- En septembre 2009, suite au départ à la retraite de M. Normand Beaudoin, Mme Thérèse Brouillette est nommée par le CA au poste de directrice générale déléguée.
  • 2013-L’Atelier fait l’acquisition d’une entreprise de Chicoutimi, Métal Identification en mars et en avril, la division est officiellement transférée à Trois-Rivières.
  • 2014-La chocolaterie de M. Alain Pépin de Nicolet est achetée par l’Atelier en avril. Le mois de juin marquera l’ouverture de la boutique de chocolaterie, de pâtisseries et de mets préparés située au 802, place Boland.
  • 2015-La chocolaterie compte un nouveau client d’envergure : L’Étoile Polaire pour qui les employés de la chocolaterie fabriquent leurs recettes de chocolat de trempage pour leurs bars laitiers.
  • 2019-La bâtisse du 950, place Boland est agrandit afin de pouvoir continuer de servir les clients existants et d’en accueillir d’autres
  • 2021-L’Atelier des Vieilles Forges célèbre avec fierté ses 50 ans!