Josée Boisvert, spécialiste technologique en compagnie de Serge Buchanan

RE/MAX de Francheville

Une profession en constante évolution

À l’ère du numérique, tout bouge et change rapidement, si bien qu’une rapide capacité d’adaptation devient un réel atout en 2019. Cette réalité, c’est d’ailleurs celle à laquelle les courtiers immobiliers de RE/MAX de Francheville sont confrontés depuis les 30 dernières années.

Domaine en changement perpétuel, méthodes de travail qui évoluent, augmentation du prix des propriétés... tous des défis de taille qu’ont su affronter avec brio les nombreux courtiers de l’agence mauricienne au fil des années.

Domaine en constant changement

Depuis les 30 dernières années, c’est le cas de le dire, les choses ont évolué rapidement en immobilier. Il suffit de voir les multiples affiches «maison à vendre» d’agences différentes pour constater à quel point le paysage immobilier s’est modifié en peu de temps. En effet, c’est une explosion du nombre de courtiers immobiliers qui s’est produite dans le domaine au cours des dernières années.

Chez RE/MAX de Francheville, les courtiers se sont donc retroussé les manches et ont dû modifier leur façon d’exercer leur profession pour se démarquer dans leur domaine. En plus d’un service personnalisé et professionnel, les programmes après-vente uniques à RE/ MAX ont notamment fait en sorte que le réseau RE/MAX est encore à l’heure actuelle reconnu comme étant le leader au Québec dans le domaine de l’immobilier. 

Des méthodes de travail qui évoluent

Il est également impossible de passer sous le silence les méthodes de travail qui ont évidemment évolué depuis la création de RE/MAX de Francheville. On n’a qu’à penser à la manière dont les courtiers s’y prenaient pour vendre une maison en 1989. 

Tout d’abord, ceux-ci devaient remplir une fiche descriptive à la main et dans certains cas à la dactylo et finalement prendre une photo avec un gros appareil  de style Polaroid avant de venir coller cette dernière sur la fiche. La fiche était par la suite intégrée au catalogue des propriétés à vendre. Les clients devaient alors de déplacer, ou encore, le courtier devait leur présenter les propriétés avec l’aide de ce fameux catalogue. Une méthode qui est maintenant facilitée pour les courtiers et les acheteurs qui ont désormais accès à Internet et au site Centris qui regroupe les propriétés de toutes les agences en un seul endroit.

En 2019, la technologie est maintenant au cœur de toutes les facettes de notre vie, et ce n’est pas différent en immobilier. En effet, l’arrivée de l’informatique a également modifié les méthodes de travail des courtiers pour le mieux, avec notamment les courriels, les logiciels et la technologie qui leur permettent désormais d’être plus efficaces sur le terrain. Il est également terminé le temps où de simples photos étaient prises pour vendre la maison. Visite virtuelle, vue aérienne de la propriété, vidéo promotionnelle et géolocalisation sont désormais les technologies souvent utilisées par les courtiers immobiliers.

Fluctuation des prix

Au cours des 30 dernières années, les courtiers immobiliers ont également été confrontés à une nette augmentation du prix des propriétés. À cet effet, d’après une étude réalisée en 2016 par JLR Solutions Foncières, depuis 1986, le prix médian des unifamiliales a augmenté de 310 %*. Par contre, une fois l’inflation considérée, la hausse est plutôt de 121 %.

Malgré cette fluctuation des prix, le marché de la Mauricie demeure toujours, selon Anne Beaumier, en bonne posture. « On peut d’ailleurs qualifier les dernières années d’exceptionnelles en immobilier pour la région. À Trois-Rivières, le prix moyen des propriétés est de 176 000 $ selon les données récentes, ce qui est très avantageux par rapport aux autres marchés de la province. Le fait que la Mauricie est favorisée par rapport à la valeur des propriétés qui est moins élevée qu’ailleurs y est certainement pour quelque chose, mais selon une étude de statistique Canada, Trois-Rivières est au deuxième rang national quant à la satisfaction à l’égard de la vie dans les régions métropolitaines », se plaît-elle à mentionner.

*RMR de Montréal

***

Faits saillants de la région métropolitaine de Trois-Rivières

176 258 $

Prix moyen d’une maison unifamiliale depuis les 12 derniers mois

9 %

Hausse du prix moyen des propriétés depuis les cinq dernières années 

Source: APCIQ par le système Centris (2019)