RE/MAX de Francheville

Il était une fois le 22 août 1989...

Le 22 août 1989... une simple date qui peut paraître banale pour plusieurs, mais qui est pourtant empreinte de signification et de souvenirs pour une agence immobilière bien connue de la région: RE/ MAX de Francheville. En effet, à l’aube du 30e anniversaire d’existence de RE/ MAX de Francheville, cette date bien précise prend tout son sens pour sa fondatrice Anne Beaumier qui a vu son agence grandir à vue d’œil au fil des ans, mais surtout, qui a su se tailler une place de choix dans le cœur des gens de la Mauricie.

Il était une fois RE/MAX de Francheville... une histoire à succès!

Une jeune femme d’affaires qui fait le choix du jour au lendemain de quitter le monde des affaires et de la mode pour réorienter sa carrière vers l’immobilier. Le pari semblait risqué en 1987... Encouragée par ses parents et sa famille qui l’ont appuyée dès le départ, ce n’est pas ce qui a arrêté Anne à ce moment, elle qui a plutôt décidé de faire le saut dans le domaine de l’immobilier en se joignant à l’équipe de RE/ MAX de l’époque.

Petit à petit, elle fait rapidement sa place dans ce domaine qui lui était pourtant inconnu quelques années auparavant et sa grande détermination la projette à l’avant-scène, si bien que les hauts dirigeants de RE/MAX Québec lancent à Anne le défi de prendre la relève à Trois-Rivières. C’est sans aucune hésitation qu’elle accepte le défi. RE/MAX de Francheville, le premier bébé d’Anne Beaumier venait ainsi de naître... un certain 22 août 1989.

La naissance de RE/MAX de Francheville 

Le 22 août 1989, c’est avec tout le sérieux et la détermination qu’on lui connaît qu’Anne Beaumier attaque son nouveau rôle de franchisé RE/ MAX. Elle n’est toutefois pas seule dans cette aventure, alors qu’elle peut compter sur son éternelle complice, Caroline Dallaire, ainsi que sur sept courtiers immobiliers chevronnés qui l’accompagnent dans cette aventure : Serge Bouchard, Gilles Bourbeau, André Breton, Germain Labrosse, Louise Lacroix, Stanley Lambert et Denise Parent. Dans l’année qui suit, Louis Levasseur et Pierre Deschênes s’ajoutent à l’équipe des sept.

Un déménagement s’impose

Les choses vont si bien pour Anne et son équipe que dès 1994, les bureaux deviennent vite trop étroits. Un déménagement s’impose à ce moment sur le boulevard des Forges pour l’équipe de RE/ MAX de Francheville. Il va sans dire qu’au fil des trois décennies, la bannière a également vécu de multiples réorganisations et agrandissements afin de répondre aux besoins. La superficie initiale de l’établissement sera d’ailleurs doublée. 

Les années filent, Anne donne naissance à sa fille Maude en 1995, puis à son fils Mathieu en 1999 et ne cesse de s’épanouir dans ses fonctions de maman et de femme d’affaires. 

Mathieu et Maude, enfants de Anne Beaumier

Presque au même moment, RE/ MAX  de Francheville se démarque à nouveau grâce à son kiosque qui s’installe au centre commercial les Rivières, offrant du même coup une accessibilité innovatrice à sa fidèle clientèle.

La famille s’agrandit

En juin 2001, un tout nouveau défi se présente à Anne Beaumier : l’ouverture de RE/ MAX  de Francheville à Shawinigan. C’est à Germain Labrosse que reviendra la tâche de venir en aide à Anne afin de construire une équipe forte et de conquérir la clientèle.

L’année 2009 marque quant à elle les 20 ans d’histoire de l’agence immobilière. C’est d’ailleurs cette même année qu’Anne Beaumier offre à son équipe une toute nouvelle bâtisse plus spacieuse et plus chaleureuse située sur le boulevard des Récollets. C’est en septembre 2010 que l’agence peut enfin emménager dans ses nouveaux locaux.

En 2010, les bureaux de Trois-Rivières deviennent vite trop étroits. Un déménagement s’impose!

La dernière décennie est marquée par l’intérêt d’une nouvelle génération de jeunes courtiers qui décident de faire carrière avec RE/ MAX  de Francheville, ce qui amène une énergie nouvelle combinée au savoir-faire des courtiers d’expérience.

Devant l’ampleur de la tâche et les obligations grandissantes, Michel Côté devient en 2012 la personne de confiance pour le poste de directeur. Son excellent travail de personne-ressource envers les courtiers permet à Anne de se concentrer davantage sur la gestion de son entreprise.

2013 est quant à elle l’année du virage technologique avec l’instauration de la téléphonie IP et de la fibre optique. Puis en 2014, l’agence emprunte le virage numérique grâce à la mise en place du système de la gestion électronique des documents et à l’arrivée d’un photographe professionnel instaurant la photo HDR.

En 2018, Anne s’associe avec deux jeunes courtières de La Tuque, Sylvie Gignac et Sara Gagnon pour y créer une toute nouvelle agence, RE/MAX BORÉAL qui regroupe actuellement 4 courtiers immobiliers. Et au printemps 2019, l’équipe de direction s’agrandit avec l’arrivée de Serge Buchanan au poste de directeur développement organisationnel.

Ainsi, de 7 courtiers qui composaient l’équipe de départ en 1989, près de 95 courtiers représenteront la bannière RE/ MAX  de la Mauricie d’ici la fin de 2019.

C’était la petite histoire d’une équipe qui s’est taillé une place de choix dans le marché de l’immobilier, l’histoire d’une équipe qui est impliquée dans la vente d’une propriété sur deux en Mauricie, mais d’abord et avant tout, l’histoire d’une équipe de courtiers passionnés par leur métier qui est sous la direction d’une visionnaire à la volonté de fer!

Pour consulter la version intégrale du cahier, cliquez ici.