Contenu commandité

Milieu de vie (OMHTR)

OMHTR: voir plus loin que les logements sociaux

VITRINE/L’année 2019 promet d’être riche en émotions pour l’Office municipal d’habitation de Trois-Rivières (OMHTR) qui célèbre cette année son 50e anniversaire. Au fil du temps, cette organisation bien connue dans la région a fait la preuve qu’il est possible de voir plus loin que sa mission principale. En effet, bien plus que des logements, l’OMHTR s’efforce également d’offrir des milieux de vie et des services sociocommunautaires adaptés à sa clientèle.

Son but? Favoriser la prise en charge, faciliter l’intégration des personnes ayant des vulnérabilités sur le plan social et mieux les intégrer dans la communauté grâce à des partenaires qui ont à cœur la cause. C’est d’ailleurs le cas du Port de Trois-Rivières qui s’associe à l’Office municipal depuis plusieurs années et est le fier partenaire platine des célébrations du 50e anniversaire de l’organisme.

Un partenariat majeur

Le partenariat entre le Port de Trois-Rivières et l’Office municipal d’habitation consiste majoritairement à soutenir l’organisme par le biais de sommes d’argent versées lors de leurs activités de financement. « Ce qui est impressionnant pour nous avec cet organisme, c’est de voir que tu leur donnes un dollar et ils en font 50 avec ce dollar. On constate donc que chaque dollar investi au sein de cet organisme est productif et qu’il a un gros impact sur la clientèle. C’est très inspirant pour nous », mentionne le président-directeur général du Port de Trois-Rivières, Gaétan Boivin.

Le lien entre les deux organisations ne s’arrête toutefois pas là. En effet, le Port de Trois-Rivières a participé au programme MultiBoulot afin d’offrir aux résidents des habitations à loyers modiques (HLM) de l’OMHTR la possibilité d’effectuer un retour au travail. 

L’importance du dépassement de soi

Déjà impliqué au sein de plusieurs organismes de la région, le Port de Trois-Rivières souhaitait d’abord et avant tout s’impliquer auprès d’organismes et initiatives qui se situent géographiquement le plus près possible de leurs activités. La cause de l’OMHTR devenait donc une évidence, alors que de nombreux HLM se trouvent tout près du Port de Trois-Rivières.

« Au Port de Trois-Rivières, l’une de nos valeurs est le dépassement de soi. On constate que l’OMHTR a des valeurs similaires aux nôtres. Ce qu’on apprécie particulièrement, c’est que leurs initiatives impliquent également de mettre au défi leurs locataires afin de les pousser à se dépasser et à accroître leur confiance, ce qui est énorme comme geste », avoue Gaétan Boivin.

À l’Office municipal d’habitation de Trois-Rivières, vous loger nous habite! Vous avez une question ou vous souhaitez faire une demande de logement? Contactez l’OMHTR au 819-378-5438!

Saviez-vous que!

Depuis 10 ans, le développement durable des milieux de vie est au cœur des priorités et des réalisations de l’OMHTR.

Cahier Piscines et jardins

Conseils et tendances de l’heure

Le moment de l’année où l’on peut profiter du beau temps à l’extérieur est bientôt de retour. Et quel plaisir d’enfin retrouver sa cour extérieure pour profiter de ces belles journées d’été! Mais après un rude hiver, dans quel état se trouve réellement votre cour actuellement?

Pour être au fait des tendances de l’heure dans le domaine de l’aménagement paysager et des piscines, cette édition spéciale Piscines et jardins est le document par excellence à consulter pour savoir par où commencer.

Lire le cahier complet

Cahier golf

C’est parti pour la saison 2019!

Le printemps est entamé et l’été arrive à grands pas, ce qui veut inévitablement dire que la saison de golf 2019 est officiellement commencée! Préparez votre saison de golf 2019 en consultant cette édition spéciale du Nouvelliste.

En plus d’en apprendre davantage sur les rudiments de ce sport estival et d’être à l’affût des dernières nouveautés, ce cahier thématique vous permettra de découvrir les différents clubs de golf de la Mauricie et du Centre-du-Québec  ainsi que leurs spécificités. 

Pour lire les capsules et pour consulter l’édition spéciale dans son intégralité, cliquez ici

Bonne saison!

Infirmières auxiliaires

Infirmières auxiliaires au soutien à domicile: une solution pour améliorer l’accès aux soins

Depuis six ans, l’infirmière auxiliaire Mélanie Roussel se déplace chez ses patients afin de leur offrir des soins pour le CISSS des Laurentides (Centre intégré de santé et de services sociaux). Dans un contexte de vieillissement de la population, le soutien à domicile prend de plus en plus d’importance. L’infirmière auxiliaire, autonome dans son plein champ d’exercice, devient une partenaire incontournable pour dispenser ces soins et les améliorer.

Tous les matins, l’infirmière auxiliaire se présente au bureau pour aller chercher son itinéraire de personnes à visiter. «Le nombre de patients dépend de la distance entre chacun d’eux. À Montréal, il est possible d’en rencontrer encore plus parce qu’ils sont plus près», explique la professionnelle.

Dans son travail, elle exerce plusieurs activités professionnelles, notamment les soins reliés aux traitements de plaies à la suite d’une chirurgie, des soins palliatifs, l’administration de médicaments et de l’enseignement. Plus largement, les infirmières auxiliaires peuvent, entre autres, contribuer à l’évaluation de la personne ou à la vaccination, en plus d’effectuer des prélèvements sanguins. Elles prodiguent un large éventail de soins directs aux personnes dans de nombreux secteurs, prêtant ainsi main-forte à l’ensemble de l’équipe interdisciplinaire.

Au quotidien

Dans l’exercice de ses fonctions, Mélanie Roussel rencontre des patients pour dispenser tant des soins de courte durée qu’à plus long terme, tout dépendant de l’évaluation faite par le médecin ou l’infirmière. En se rendant au domicile de ses patients, elle arrive à créer rapidement un lien avec ces derniers.

«Le soutien à domicile, c’est le plus beau secteur parce que tu n’as qu’un patient à la fois. Tu peux te concentrer et prendre le temps avec lui», décrit l’infirmière auxiliaire. Selon elle, l’ouverture et la patience comptent parmi les qualités essentielles d’une bonne infirmière auxiliaire. «Ça fait partie de notre ADN!» ajoute cette professionnelle.

«C’est tellement valorisant de prendre soin des autres! Pour les patients, tu es parfois la seule visite de la semaine. Tu es leur héros du jour. On est tellement apprécié, et ça, après 20 ans de carrière, ça fait vraiment du bien», enchaîne-t-elle.

Chemin parcouru

Au fil du temps, Mélanie Roussel a été témoin de toute l’évolution entourant sa pratique dans les différents secteurs où elle a travaillé. Aujourd’hui, elle voit d’un bon œil le chemin parcouru et a confiance que de grandes avancées attendent la profession.

«En 20 ans, mon champ d’exercice a explosé, insiste-t-elle. Le changement est en train de se faire. Notre rôle est en train d’évoluer et je vais tout faire pour continuer de m’impliquer afin que tous travaillent en harmonie», s’engage-t-elle.

Vitrine

Mai #faitdebois

Alors que le Mois de l’Arbre et des Forêts bat son plein, l’Association forestière de la Vallée du Saint-Maurice (AFVSM) présente à nouveau son cahier spécial.

Produit en collaboration avec de nombreux organismes issus du monde forestier, ce cahier permet entre autres de transmettre de l’information sur la forêt. Soyez curieux, parcourez les prochaines pages de ce cahier et découvrez différents articles qui vous permettront de mieux comprendre certains enjeux du milieu forestier!

Métaslim

5 suppléments naturels qui favorisent la perte de poids

Quelques kilos en trop? L’arrivée du beau temps est le moment idéal pour se prendre en main et s’activer au grand air. Pour conserver sa motivation, on se fixe des objectifs réalistes et on cultive la bienveillance envers soi. On peut aussi puiser dans la nature pour se donner un coup de pouce. Voici quelques suppléments naturels qui favorisent la perte de poids. Les produits MetaSlim de webber naturals offrent des suppléments nutritionnels formulés pour aider à atteindre ses objectifs-minceur sans avoir à sacrifier sa santé. Ils ont été testés pour assurer toute la pureté et la puissance qu’un produit naturel peut offrir.

Garcinia Cambogia : coupe faim le plus vendu au Canada
Garcinia Cambogia de Webber Naturals est un produit normalisé de manière à contenir 60% d’acide hydroxycitrique (AHC), un composé connu pour ses effets sur la régulation de l’appétit, la diminution des fringales et la réduction du stockage des calories sous forme de graisse corporelle, favorisant ainsi une gestion de poids saine et durable. L’AHC inhibe l’enzyme qui convertit les glucides en graisse et en sucre.
Diminue l’appétit et limite les fringales.
Supplément de gestion de poids étudié en clinique.

La santé buccondentaire Centre Dentaire Karine Bastien

Récession gingivale. Une alternative à la greffe de gencives

Vous ressentez une sensibilité dentaire et vous avez l’impression que vos dents sont plus longues qu’elles ne l’étaient? Vous souffrez peut-être de récession gingivale. Celle-ci est difficile à détecter puisqu’elle apparaît graduellement. Ce problème se produit quand le tissu de la gencive qui protège la dent s’use ou recule, exposant alors une plus grande partie de la racine de la dent. Mais rassurez-vous : une procédure sans scalpel, sans point de suture et sans greffe existe. Il s’agit de la technique chirurgicale Chao Pinhole, une alternative à la greffe de gencive.

De quoi s’agit-il?

La technique chirurgicale Chao Pinhole corrige la récession gingivale en pratiquant une incision, un très petit trou, par lequel des instruments faits spécialement pour cette procédure viennent assouplir la gencive. Par la suite, la gencive est glissée sur la partie découverte de la dent. Comme la chirurgie ne requiert pas de points de suture, ni de greffe de gencive à proprement dit, les symptômes postopératoires sont minimes. La procédure  alternative à la greffe est très peu invasive. Les patients qui ont eu recours à ce traitement s’en remettent habituellement dans les 24 à 48 heures. De plus, le changement esthétique est immédiat. 

État du travail au Québec

Le travail qui rend malade

Le monde du travail a bien changé en 30 ans. Il est en pleine mutation et l’organisation du travail subit des transformations majeures. Avant les années 80, on parlait peu de cibles de ­performance, de reddition de compte et de facteurs de risques psychosociaux. Aujourd’hui, ce sont des réalités que vivent un nombre croissant de travailleuses et travailleurs au quotidien.

Course à la performance et à la productivité, prolifération des horaires atypiques et transposition de la méthode Lean dans la plupart des secteurs d’activités ont ouvert la porte à la complexification des tâches, à la surcharge et à l’intensification de la cadence de travail.

L’État n’échappe pas à cette mouvance. En éducation et en santé et services sociaux, les organisations implantent des approches de gestion issues du secteur privé en fixant des cibles de performance. Les commissions scolaires, par exemple, ont comme objectif de chiffrer la hausse de la diplomation. Les hôpitaux, quant à eux, doivent établir des coûts moyens pour chaque intervention et sont financés en fonction de ces coûts, sans tenir compte des caractéristiques propres à chaque milieu ou à chaque patient et qui font varier l’intensité et le temps d’intervention. On nivelle par le bas.

Ces approches de gestion mettent l’accent sur la réduction des coûts et non pas sur la qualité des services. Même le vocabulaire utilisé change. Les bénéficiaires des services publics ne sont plus considérés comme des « usagers », mais comme des « clients ». 

Pour être certains que les cibles de performance sont atteintes, on oblige les gestionnaires à rendre des comptes, ce qui a deux conséquences : le personnel doit accomplir davantage de tâches administratives afin que les gestionnaires puissent justifier -l’atteinte de leurs cibles. Ce -faisant, ils contrôlent davantage le travail en versant dans la microgestion, obligeant leur personnel à changer de méthodes afin -d’atteindre les résultats. 

Le personnel y perd son autonomie et arrive difficilement à offrir une qualité de service propre à en retirer de la satisfaction sur le plan professionnel. Les compétences ne sont plus reconnues. Pour les gestionnaires, il s’agit d’un problème d’adaptation, étant convaincus que, s’il le voulait vraiment, leur personnel serait à la hauteur et offrirait un service de qualité au meilleur coût possible. 

Votre santé, notre priorité!

Allergies saisonnières

À vos mouchoirs, prêts, partez! Après un long et rude hiver, le printemps est finalement arrivé et plusieurs s’en réjouissent. Ce n’est pas votre cas? Vous êtes plutôt du type à angoisser à l’arrivée des beaux jours? Yeux rouges, éternuements, nez qui coule ou congestionné, il n’y a pas de doute, pour vous, le printemps est un véritable cauchemar en raison des allergies saisonnières. Vous n’êtes toutefois pas les seuls. Plus de 17 % de la population souffre de symptômes liés aux allergies saisonnières. Heureusement, des solutions efficaces existent pour les combattre.

Tout savoir sur les allergies saisonnières

Les allergies saisonnières, aussi appelées rhinite allergique saisonnière ou rhume des foins sont un type de réaction allergique qui peuvent avoir de multiples causes dont le pollen. Si les allergies saisonnières sont très différentes des allergies alimentaires, leurs causes sont toutefois identiques. Il s’agit en fait d’une réponse exagérée du système immunitaire qui réagit en présence d’un corps étranger généralement inoffensif.

Pour se défendre contre cette substance jugée invasive, les cellules du système immunitaire libèrent alors des substances chimiques non nécessaires. C’est pourquoi, lorsque ces substances sont libérées lors du contact entre l’allergène et les anticorps, de nombreuses personnes ressentent des symptômes reliés aux allergies saisonnières.

Des médicaments efficaces

Cette année, ne laissez pas les allergies ruiner votre printemps! Contrairement à ce que plusieurs peuvent penser, s’enfermer à l’intérieur n’est pas l’unique solution. En effet, des médicaments disponibles en pharmacie peuvent soulager ces symptômes indésirables.

Bien connus, les  antihistaminiques oraux représentent le principal traitement  des allergies saisonnières. Le rôle de ces derniers est de bloquer l’action des substances chimiques responsables des symptômes. Vendus en pharmacie sous forme de comprimés ou en sirop, les antihistaminiques sont efficaces pour soulager des symptômes légers à modérés. Ils doivent cependant être pris dès l’apparition des premiers symptômes et durant toute la période où ceux-ci se manifestent. Par ailleurs, de nombreux pharmaciens recommandent de choisir les antihistaminiques de deuxième génération tels que Aerius, Allegra, Claritin et Reactine qui causent peu ou pas de somnolence et qui peuvent généralement être pris une seule fois par jour.

Désormais disponibles en vente libre au comptoir pharmaceutique sous certaines modalités, dont une consultation avec le pharmacien, les corticostéroïdes en vaporisateur nasal sont également une solution efficace lorsque les symptômes sont considérés modérés à sévères, puisqu’ils réduisent l’inflammation de la muqueuse nasale qui provoque habituellement la congestion. De plus, comme le délai d’action est plus long, les corticostéroïdes en vaporisateur nasal doivent être débutés au moins deux à trois semaines avant la période des allergies et être pris en continu pendant toute la durée des symptômes afin d’en ressentir des bienfaits significatifs.

Bien  qu’il existe divers produits pour contrer les allergies saisonnières en vente libre, consultez votre pharmacien de la pharmacie Isabelle Baril, Isabelle Levasseur et Jean-Sébastien Ricard – affiliée à Brunet afin de choisir le médicament qui vous convient le mieux.

Branché Monuments Jean Boucher

Monuments funéraires personnalisés. Pour immortaliser vos souvenirs

Peu d’événements dans la vie causent autant de peine que la perte d’un être cher. Souvent submergé par l’émotion, on pense alors aux services funéraires immédiats. Le monument funéraire qui deviendra le point de recueillement de vos descendants ne doit toutefois pas être relégué aux oubliettes. Monument traditionnel ou personnalisé, vos proches méritent ce qu’il y a de mieux. Depuis 45 ans, Les Monuments Jean Boucher sont la référence à Trois-Rivières en matière de fabrication de pierres tombales personnalisées. Grâce à leur savoir-faire inégalé, immortaliser vos souvenirs les plus précieux n’aura jamais été aussi simple!

Une histoire de famille

Les Monuments Boucher, c’est une véritable histoire de famille qui perdure depuis près de 45 ans. En effet, cela fait plusieurs décennies que l’expertise et la connaissance des produits se transmettent de père en fils. L’histoire à succès de cette famille débute en 1974, alors que Jean Boucher, le propriétaire actuel, fonde l’entreprise avec son père Émilien, qui de son côté, possédait déjà une expertise de plus de trente ans dans le domaine. Cette entreprise familiale a vu le frère de Jean, Pierre Boucher, rejoindre la production en 1974. Puis, Nicole, la fille de Jean, a par la suite intégré l’entreprise. C’est donc trois générations de savoir-faire qui composent l’assise solide de Monuments Boucher inc. depuis 45 ans.