Dave Ainsley
Le Quotidien
Dave Ainsley

Sags et Cataractes pour le sommet de la division Est

ANALYSE / La prochaine saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), qui débutera vendredi, se déroulera dans des circonstances particulières. Ce qui frappe le plus l’imaginaire, c’est qu’il n’y aura pas de spectateurs dans les arénas du Québec, fort probablement pour toute la saison. Les amateurs devront donc se rabattre sur la webdiffusion et les rencontres diffusées à la télévision. Chez les Saguenéens, la déception a été très forte l’année dernière après une fin abrupte alors que les attentes étaient très élevées. La formation chicoutimienne a encore des éléments pour tirer son épingle du jeu dans la division Est et devrait batailler avec les Cataractes de Shawinigan.

Le premier match de la saison, vendredi soir, au Centre Georges-Vézina, donnera le ton entre les Sags et les Cataractes qui s’affronteront 12 fois, au cours des prochains mois. Parmi toutes les mesures prises afin de diminuer les déplacements et les risques d’éclosion de COVID-19, chaque équipe disputera 60 rencontres contre les autres équipes de sa division. C’est donc dire qu’on verra très souvent les Cataractes, les Remparts de Québec, l’Océanic de Rimouski, les Tigres de Victoriaville, sans oublier le Drakkar de Baie-Comeau. Dans ce dernier cas, ça ne fera pas une grosse différence avec les autres années...

Quand on regarde les forces en présence, deux équipes se démarquent, les Sags et les Cataractes qui se retrouvent tout de même à des stades différents de leur cycle respectif. L’an dernier, les Sags ont fait une tonne d’acquisitions afin d’espérer remporter une première coupe du Président depuis 1994, dont l’attaquant Dawson Mercer et le défenseur Karl Boudrias, qui sont encore là cette saison. Les vétérans de 20 ans Rafaël Harvey-Pinard, Félix Bibeau et Patrick Kyte, ainsi que l’attaquant Raphaël Lavoie, ont tous quitté, en plus des Justin Ducharme, Félix-Antoine Marcotty et Gabriel Villeneuve, qui ont été transigés afin de récupérer des choix au repêchage, qui sont plutôt rares pour les deux prochains repêchages. Malgré tout, les Sags comptent encore sur un alignement aguerri qui aura toutefois moins de profondeur que l’an dernier. Parmi les gros canons, l’attaquant Hendrix Lapierre, qui effectue un retour au jeu après avoir réglé des problèmes de cou et de commotions cérébrales, est le seul joueur de 18 ans. Les autres, Mercer, Boudrias, Samuel Houde, Artemi Kniazev, Louis Crevier et le gardien Alexis Shank, ont tous 19 ou 20 ans.

C’est tout l’inverse chez les Cataractes, qui ont ciblé les deux prochaines saisons avec un groupe de jeunes qui arrive à maturité, avec en tête les deux attaquants de 18 ans Xavier Bourgault et Mavrik Bourque, qui ont terminé en tête des marqueurs de l’équipe la saison dernière avec 71 points. Pas moins de 16 joueurs de l’édition actuelle ont 18 ans et moins et six des sept premiers pointeurs de l’an dernier sont de retour. La formation de la Mauricie a commencé à montrer ses couleurs la saison dernière. Avec autant de talent, ça ne peut pas faire autrement que de donner des points au classement. Les Cataractes ont également plus de munitions que les Sags pour faire des transactions et aller chercher du renfort aux Fêtes, du moins avec leur banque de 2021. De son côté, le directeur général chicoutimien Yanick Jean devra se montrer très créatif, ce à quoi il nous a habitués par le passé.

Pour revenir aux Sags, la force de frappe retiendra de nouveau l’attention. Le nouveau duo Mercer-Lapierre a fait des flammèches, pendant le calendrier préparatoire. Samuel Houde et Christophe Farmer sont également des attaquants de premier plan. Le top-6 n’est pas encore complètement défini, surtout avec l’absence du Slovaque Matej Kaslik. L’opportunité est belle pour d’autres qui ont des ambitions d’évoluer sur un trio offensif, dont le vétéran Thomas Belgarde, mais aussi pour la recrue Tommy Cormier et le nouveau venu Olivier Pouliot. On dit que les Sags auront moins de profondeur, mais la troisième ligne sera très solide avec en tête les vétérans Tristan Pelletier et Xavier Labrecque, deux joueurs qui ont démontré qu’ils pouvaient faire leur part offensivement avec respectivement 11 et 7 buts l’an dernier. L’ajout de Cole Stewart et de l’Ontarien Harrison Caines, qui a très bien fait lors des matchs hors concours, vient solidifier le tout. « On sait qu’on va être capables de marquer des buts », a souligné l’entraîneur-chef Yanick Jean dans une vidéo de présentation diffusée sur le site de la LHJMQ, cette semaine, tout en rappelant que l’accent sera mis sur la possession de la rondelle.

Défensivement, les Chicoutimiens devront entamer la saison sans leur quart-arrière Artemi Kniazev, retenu en Russie en raison de la pandémie. Quand pourra-t-il s’amener? Voilà une question bien légitime pour les partisans. En attendant, Louis Crevier et Karl Boudrias devront prendre les bouchées doubles, surtout pendant la réhabilitation de Loris Rafanomezantsoa, blessé à la mâchoire. L’absence de Kniazev crée également un trou important à la pointe sur la première unité d’avantage numérique, une phase de jeu très importante, mais les Sags ont les éléments pour s’en sortir sans trop de conséquences.

Devant les buts, il n’y a aucune inquiétude à y avoir avec le retour du vétéran Alexis Shank pour une dernière saison. Avec deux matchs par fin de semaine d’ici Noël, le gardien de 20 ans disputera plus des trois quarts des rencontres, sans l’ombre d’un doute.

APERÇU DES TROIS DIVISIONS

Cette année, tous les matchs seront disputés à l’intérieur de la même division. Voici donc un aperçu de chacune d’elles.

Classement division Est

1- Cataractes de Shawinigan

2- Saguenéens de Chicoutimi

3- Tigres de Victoriaville: Leurs deux attaquants européens sont déjà arrivés et prêts à contribuer, ce qui va certainement leur permettre d’aller chercher des victoires supplémentaires.

4- Océanic de Rimouski: Si Alexis Lafrenière se pointe à Rimouski après le repêchage, comme le prévoit le commissaire Gilles Courteau, la situation changerait grandement pour l’Océanic qui a perdu énormément d’éléments.

5- Remparts de Québec: Les Remparts sont encore excessivement jeunes, mais débordent également de talent. Ce sera encore une fois inégal pour la troupe de Patrick Roy avec de bonnes, mais aussi de moins bonnes soirées.

6- Drakkar de Baie-Comeau: Malgré la présence du vétéran Nathan Légaré, ce sera difficile de marquer pour le Drakkar, surtout d’ici l’arrivée de leurs deux attaquants européens.

Jumelés depuis le début du camp d’entraînement, les attaquants Hendrix Lapierre et Dawson Mercer semblent développer une chimie sur la patinoire.

Division Ouest

1- Foreurs de Val-d’Or: Ils ont volé la vedette au repêchage avec plusieurs acquisitions, dont celle de l’attaquant Jacob Pelletier. Ils doivent maintenant remplir les attentes.

2- Phoenix de Sherbrooke: Les meneurs au classement général l’an dernier au moment de la pause ont encore une très solide formation, mais l’absence du gardien Samuel Hlavaj jusqu’à nouvel ordre pourrait fait très mal.

3- Voltigeurs de Drummondville: La grande surprise de la dernière saison grâce au brio de Xavier Simoneau, qui a cumulé 89 points. Il est de retour, donc les espoirs sont permis à Drummondville.

4- Armada de Blainville-Boisbriand: Pas l’équipe la plus spectaculaire, mais définitivement parmi les plus efficaces. Une offensive bien rodée, mais un point d’interrogation devant le filet.

5- Huskies de Rouyn-Noranda: À la différence de plusieurs autres équipes, les Huskies misent sur une défensive de premier ordre avec le vétéran gardien Zachary Émond, mais ce sera plus difficile en attaque.

6- Olympiques de Gatineau: Une équipe excessivement jeune qui devra se passer de l’un des piliers en attaque, Zachary Dean, blessé pour les premières semaines. Les Olympiques aligneront quatre joueurs de 16 ans, tous choisis en première ronde, dont le premier choix Tristan Luneau.

Division Maritimes

1- Sea Dogs de Saint-Jean: Une équipe bourrée de talent qui est encore jeune, donc qui met du temps à se mettre en marche. Le nouvel entraîneur-chef Greg Gilbert hérite d’un très beau défi d’amener cette formation à la terre promise.

2- Islanders de Charlottetown: Sans trop faire de bruit, Jim Hulton effectue un travail colossal à la barre des Islanders qui feront encore partie du groupe de tête dans les Maritimes.

3- Eagles du Cap-Breton: Comme toutes les équipes qui tentaient le coup l’an dernier, les Eagles ont perdu des plumes, mais peuvent encore tenir leur bout avec de bons vétérans tant en attaque qu’en défensive.

4- Mooseheads d’Halifax: Le sacrifice de l’an dernier commencera à rapporter à Halifax. Les Mooseheads devraient de nouveau vendre aux Fêtes, mais seront beaucoup plus compétitifs en deuxième moitié de saison.

5- Titan d’Acadie-Bathurst: Trois ans après la conquête de la coupe Memorial, le Titan a encore une équipe très jeune après avoir perdu 112 de ses 132 derniers matchs. Ça fait beaucoup de défaites et ça finit par miner le moral des troupes.

6- Wildcats de Moncton: Même si l’attaquant Gabriel Fortier débutera la saison à Moncton, les Wildcats ont subi trop de grosses pertes pour ne pas s’en ressentir.

Le gardien Alexis Shank est de retour avec les Sags et devrait voir beaucoup d’action lors des prochains mois.

POINTES DE PLUME

• À deux jours du début de la saison, les dirigeants de la Ligue de hockey junior majeur du Québec ont dévoilé les détails de la webdiffusion, qui sera la seule manière pour les partisans de suivre les matchs en temps réel. Deux forfaits sont disponibles, soit celui mensuel à 39,99$ tandis que chaque partie coûtera 7,99$.

• Plusieurs équipes, dont les Saguenéens, ont annoncé un rabais de 50% sur l’abonnement mensuel pour leurs détenteurs d’abonnements de saison qui recevront un code promotionnel par courriel. Les amateurs doivent se prévaloir de cette offre d’ici au 17 octobre.