De beaux moments attendent les joueurs des Saguenéens mardi et mercredi, alors qu’ils auront l’occasion de vivre le repêchage de la LNH en compagnie de Hendrix Lapierre, Dawson Mercer et Louis Crevier, et les familles de ces derniers.
De beaux moments attendent les joueurs des Saguenéens mardi et mercredi, alors qu’ils auront l’occasion de vivre le repêchage de la LNH en compagnie de Hendrix Lapierre, Dawson Mercer et Louis Crevier, et les familles de ces derniers.

Repêchage: Houde incite ses coéquipiers à savourer le moment

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, Samuel Houde n’avait qu’un seul conseil à offrir à ses coéquipiers Hendrix Lapierre, Dawson Mercer et Louis Crevier à quelques heures du repêchage de la Ligue nationale de hockey qui aura lieu mardi pour le premier tour et mercredi pour les rondes de deux à sept : savourez au maximum ce moment en compagnie de vos proches, car il restera l’un des plus beaux souvenirs de votre vie.

Bien sûr, c’est vraiment plus facile à dire qu’à faire, convient-il en entrevue téléphonique, mais n’empêche qu’il est vraiment important de vivre pleinement ces instants marquants. «Ce sera de vraiment profiter du moment, insiste-t-il. C’est un événement spécial que tu veux passer avec ta famille et il s’agit de ne pas trop se mettre de stress avec ça. Je pense qu’ils ont de très bonnes chances de se faire repêcher, alors ce sera vraiment d’apprécier le moment.»

Même s’ils ne lui ont pas demandé de conseils, le capitaine sait ce qu’ils ressentent puisque lui-même est passé par là en 2018, lorsqu’il a été repêché en 5e ronde par le Canadien de Montréal. «Je sais qu’Hendrix est quelqu’un de quand même assez stressé qui veut bien faire. Je lui ai dit de ne pas trop stresser et d’apprécier le moment. Je suis passé par là et je me disais la même affaire [savoure le moment], mais j’étais beaucoup stressé», confie le #88.

Cette année, il n’y aura pas la magie d’être avec les dirigeants des équipes, d’entendre son nom et d’enfiler le chandail pour la traditionnelle photo avec les membres de sa future formation, mais ça n’enlève rien à la valeur du moment. Se référant à sa propre expérience, Samuel Houde a rappelé qu’il n’était pas allé au repêchage de 2018 qui avait lieu à Dallas, au Texas. «J’avais décidé avec ma famille de ne pas y aller et je ne regrette pas du tout notre décision. J’ai pu passer ce moment avec ma famille et mes amis, assure-t-il. C’est sûr que ça aurait été le fun de vivre l’ambiance du repêchage, mais j’ai vraiment apprécié de pouvoir vivre ça chez moi, avec ma famille et mes amis. C’est sûr qu’eux (Lapierre, Mercer et Crevier) auraient pu le vivre à Montréal, mais ça reste un événement spécial et je ne doute pas qu’ils vont s’en souvenir pour le reste de leur vie!»

La séance de sélection de Lapierre, Mercer et Crevier rappellera de beaux souvenirs au capitaine des Saguenéens, Samuel Houde. Il leur conseille d’ailleurs de tout faire pour savourer le moment en compagnie de leurs proches et coéquipiers.

Frissons

Les joueurs des Saguenéens seront dans les loges du Centre Georges-Vézina avec leurs coéquipiers et les familles de ces derniers pour vivre ce moment marquant. Est-ce que ça va lui rappeler de bons souvenirs? «Ce sera spécial. Je vais sûrement avoir des frissons lorsque leur nom va sortir, avoue Houde. Ce sera le fun parce qu’ils seront avec leur famille, mais ce sera [aussi] le fun de vivre cela avec eux.»

N’ayant pas eu d’offre de contrat avec le Canadien, Houde pourrait être réclamé par une autre formation lors du repêchage, mais il ne se stresse pas avec cela. «Moi non plus, je ne me mets pas de pression de ce côté-là. Je joue au hockey et j’essaie de faire de mon mieux», dit-il, laissant ce travail à son agent.

Mardi matin, les joueurs n’auront peut-être pas trop le temps de penser au repêchage parce que l’entraîneur-chef, Yanick Jean, a clairement signifié que l’entraînement serait très exigeant étant donné la piètre performance de ses troupes lors du match contre Baie-Comeau dimanche.

Samuel Houde avoue que ce sera certainement difficile pour le trio en lice pour la sélection de rester concentrés, mais pas les autres. «Pour eux, ça doit être plus dur, mais je pense que nous, nous n’avons aucune excuse et il faut vraiment avoir la tête à la tâche.»

Familles présentes

Belle attention de la part des Saguenéens qui accueilleront les familles d’Hendrix Lapierre et de Dawson Mercer pour qu’ils puissent vivre ce moment important ensemble. La famille de Mercer est arrivée lundi de Terre-Neuve et comme cette province ne compte que quatre cas sur l’ensemble de l’île en date du 3 octobre, ils n’ont pas à être en quarantaine. Celle de Lapierre arrivera mardi et celle de Louis Crevier est attendue mercredi. La direction des Saguenéens fait tout en son pouvoir pour limiter les contacts des familles des joueurs avec l’extérieur, donc pas d’entrevues possible en personne avec elles sur place mardi.