Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Alex Falardeau
Alex Falardeau

Les Remparts rapatrient un ancien Chevalier

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Les Remparts de Québec ont rapatrié en région l’ancien arrière des Chevaliers de Lévis Alex Falardeau en cédant au Drakkar de Baie-Comeau un choix de sixième ronde au repêchage de 2023.

Falardeau, un défenseur droitier âgé de 18 ans qui fait 6 pieds et 170 livres, avait fait partie de l’équipe des Chevaliers qui avait battu presque tous les records de la Ligue de hockey Midget AAA du Québec en 2018-2019, une saison où il avait marqué cinq buts et ajouté 26 aides en 42 parties. 

Il avait également fait cette année-là ses débuts avec les Eagles du Cap-Breton qui l’avaient repêché en quatrième ronde avec la 72e sélection du repêchage de 2018, puis avait été échangé au Drakkar en décembre 2019.

En 65 parties dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Falardeau montre une fiche d’aucun but et trois aides et un différentiel de -11 en plus de 20 minutes passées au banc des pénalités. 

Surpris, mais heureux

«J’étais un peu surpris de la transaction, mais c’est plaisant de revenir proche de chez moi», a déclaré le natif de Lévis en entrevue avec Le Soleil. «C’est toujours spécial d’être échangé, mais j’ai une bonne capacité d’adaptation. Je suis également heureux de me joindre aux Remparts, car depuis que j’étais tout petit, je rêvais de jouer pour cette équipe.»

Falardeau a parlé au directeur général et entraîneur des Remparts Patrick Roy à deux reprises mardi et espère rejoindre l’équipe le plus rapidement possible. «Je vais passer mon test de Covid-19 mercredi et quand j’aurai les résultats, je devrais pouvoir m’entraîner avec eux sur la glace.»

«Patrick ne m’a pas encore dit quel rôle j’allais jouer dans l’équipe, mais je sais que je vais débuter au bas de l’échelle et essayer de monter les échelons. J’aimerais bien avoir un rôle à la fois offensif et défensif comme avec les Chevaliers. Depuis que je suis dans la LHJMQ, j’ai surtout eu un rôle défensif puisque c’est cet aspect qu’on me demandait d’améliorer. Cependant, durant la dernière année, j’ai travaillé mon jeu à un contre un et je me suis amélioré pour garder mon homme devant le filet et mon jeu défensif en a grandement bénéficié», conclut-il.