Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’Océanic l’a emporté 5 à 3 grâce à trois buts sans riposte en troisième.
L’Océanic l’a emporté 5 à 3 grâce à trois buts sans riposte en troisième.

Rimouski 5/ Victoriaville 3: une victoire bien méritée pour l’Océanic

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
Après 40 minutes de jeu, Serge Beausoleil était persuadé que ses hommes pouvaient ravir la victoire au détriment des Tigres, samedi, dans l’environnement protégé du Colisée Desjardins de Victoriaville. Il avait vu juste. 

Malgré une domination au chapitre des tirs au but en sa faveur après la deuxième période, l’Océanic l’a emporté 5 à 3 grâce à trois buts sans riposte en troisième. «C’est bon collectivement pour notre confiance parce qu’on la méritait, a soutenu l’entraîneur-chef de Rimouski. C’est une belle victoire d’équipe!»

«C’est une belle performance, se réjouissait-il. Dernièrement, on joue du meilleur hockey et ça s’est concrétisé sur le plan de la victoire.» Pour Ludovic Soucy, qui a procuré le but de la victoire à son équipe, ce gain fait du bien au moral de sa troupe. «Mais, ce n’est pas une question de confiance, nuance le vétéran de 19 ans. Tout le monde sait ce qu’il a à faire.»

Les Tigres en avance après 40 minutes

Shawn Element (15e) a ouvert la marque en récupérant le disque dans l’enclave et, d’un tir précis, a déjoué Raphaël Audet en début de match. Mais à 11:34 de la première période, Xavier Cormier (10e) a égalisé le pointage sur une superbe passe d’Adam Raska sur une descente à deux contre un. Fabio Iacobo n’a rien pu faire. Moins de 2 minutes plus tard, Conor Frenette (7e) a répliqué sans difficulté après une remise de Nicolas Daigle sur une montée exceptionnelle en territoire offensif. Mais, Alex Drover (8e) a nivelé la marque à 15:49 en finalisant le travail de Simon Maltais et de Ludovic Soucy par un tir dévié qui a battu Iacomo.


« C’est une belle performance. Dernièrement, on joue du meilleur hockey et ça s’est concrétisé sur le plan de la victoire. »
Serge Beausoleil, entraîneur-chef de Rimouski

En s’amenant du côté gauche, Element (16e) a redonné les devants aux Tigres en marquant son deuxième but du match sur un puissant tir en fin d’engagement médian. Malgré une domination de 12-5 au chapitre des tirs au but en faveur de Rimouski à la fin de cette période, les hommes de Carl Mallette ont retraité au vestiaire en avance d’un but.

Trois buts sans riposte en troisième

En amorce du troisième vingt, Creed Jones est venu en relève à Audet, après avoir cédé trois buts sur 13 lancers. «Ça a été un match difficile pour Raphaël dans les deux premières périodes», a reconnu le pilote bas-laurentien.

Il a fallu attendre à la 13e minute de jeu pour voir l’Océanic rebondir grâce à un tir des poignets d’Adam Raska (9e) qui a surpris le gardien dès la mise au jeu. «C’est un peu un catalyseur, a qualifié Beausoleil en parlant du joueur tchèque. Il est capable de jouer dans toutes les facettes du jeu, autant défensivement qu’offensivement, avec sa vitesse, avec son physique, avec son tir.» Selon lui, ce lancer décoché après la mise au jeu en était un de ligues majeures.

Avec un peu plus de 5 minutes à écouler au tableau, le jeu intelligent de Ludovic Soucy (6e), qui a fait dévier le disque devant le cerbère de Victoriaville, a permis à sa troupe de prendre les devants pour la première fois du match. Puis, à moins d’une minute à faire, Raska (10e) a scellé l’issue de la partie avec un but dans un filet désert.

«On a juste à ne pas compliquer les choses, a indiqué Soucy en prévision du match qui opposera son club aux Cataractes de Shawinigan au même endroit dimanche. On doit travailler fort.» Selon le centre originaire de La Pocatière, lui et ses coéquipiers n’auront qu’à aborder le duel de la même façon que celui qu’ils venaient de livrer contre Victo. «Je ne pense pas que le plan de match doit changer et les gars seront «focus» pour bien jouer.»