Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’Océanic s’est incliné 6 à 5 devant l’Armada de Blainville-Boisbriand samedi, dans l’environnement protégé du Colisée Financière Sun Life de Rimouski.
L’Océanic s’est incliné 6 à 5 devant l’Armada de Blainville-Boisbriand samedi, dans l’environnement protégé du Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

Rimouski 5 / Blainville-Boisbriand 6: l’Océanic coulé par trop d’erreurs et de mauvais buts [VIDÉO]

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
Si l’Océanic s’est incliné par un seul but devant l’Armada de Blainville-Boisbriand samedi, dans l’environnement protégé du Colisée Financière Sun Life de Rimouski, Serge Beausoleil était mécontent du match livré par ses hommes. Selon l’entraîneur-chef rimouskois, le revers de 6 à 5 s’explique par un trop grand nombre d’erreurs et de mauvais buts.

«On a donné 6 buts aujourd’hui, a rappelé Beausoleil, visiblement déçu. Ça fait 13 buts contre l’Armada en deux matchs; c’est beaucoup trop pour moi. On a moins bien joué que le dernier match de jeudi soir. En première période, on était fades et ça a fini 2 à 1. Ensuite, on a donné trois mauvais buts. Il y a deux buts qu’on a donnés où notre gardien n’avait absolument rien à faire; c’était des couvertures de base que deux de nos gars ont échappées. Ça commence à faire beaucoup d’erreurs dans un match! C’était mieux en deuxième et en troisième. Mais, je suis très mécontent de cette défaite-là!»

Premier trio solide et intense

Serge Beausoleil a réservé ses rares bons mots à son premier trio, composé de Zachary Bolduc, d’Adam Raska et de Xavier Cormier, qui a été très solide offensivement et qui a offert beaucoup d’intensité. Selon le pilote, il ne peut demander plus à ces trois joueurs. «Nonobstant tous les points qu’ils ont faits, comment ils patinent et comment ils jouent, ils passent carrément leur match en zone adverse. Les trois ensemble ont une connivence incroyable. Ils gèrent bien la rondelle, la bougent bien aussi, créent de belles chances de marquer. Ils ont encore un match A +!»

Beausoleil n’a pu non plus passer sous silence la résilience de ses soldats.


« Les gars ne lâchent pas et ils ont mis beaucoup d’énergie pour rester dans le match, ce qui est très épuisant. Si j’ai un brin de fierté, c’est là-dessus. Les gars ont continué de travailler. Mais, ça fait plusieurs matchs qu’on perd par un filet et où on donne des buts gratuits. »
Serge Beausoleil

L’entraîneur-chef estime que 5 buts sur les 6 marqués par la troupe de Bruce Richardson étaient injustifiés. «Ça fait beaucoup de gratuités, a lancé Beausoleil. J’espère que le livret de coupons est fini!»

Selon lui, ses joueurs étaient aussi moins appliqués sur les détails, spécialement sur leurs échecs avant et sur leurs couvertures. «Ultimement, ça nous a coûté le match!»

Égalité créée en alternance

L’Armada a ouvert la marque rapidement dans le match lorsqu’Alexandre Joncas a enfilé son premier but de la saison à 22 secondes du début de la première période. À 8:19, l’Océanic a nivelé la marque lorsque Raska (7e) a déjoué Charles-Édward Gravel d’un lancer précis dans le haut de la lucarne. Moins de 4 minutes plus tard, Creed Jones a bloqué le tir de Simon Pinard (8e). Mais, le joueur de Blainville-Boisbriand a aussitôt surpris le cerbère sur son propre retour.

Frédéric Brunet a inscrit son premier but en carrière dans la LHJMQ pour créer l’égalité à nouveau au début de l’engagement médian après que la passe de Bolduc ait frappé son patin pour se diriger dans le fond du filet. À mi-chemin de la rencontre, Thomas Lacombe a servi une passe intelligente à Christopher Merisier-Ortiz qui a permis aux hommes de Bruce Richardson de reprendre les devants. Puis, en fin de deuxième, Miguël Tourigny y est allé d’une belle passe à Mathias Laferrière (14e) qui a creusé l’écart en avantage numérique. Les esprits se sont échauffés à la fin de ce deuxième tiers.

Avec son deuxième du match, Raska (8e) a rétréci le déficit à 7:34 du dernier vingt. Avec un peu plus de 10 minutes à faire à la rencontre, Zachary Roy (6e) y est allé avec un tir de loin. Comme Jones s’était agenouillé trop rapidement, la rondelle a atteint la cible dans le haut du filet. Mais, la riposte de Xavier Cormier n’a pas tardé, avec l’aide de Raska et de Bolduc. Pour ce dernier, il s’agissait de sa quatrième mention d’assistance sur autant de buts de sa formation.

À 14:18, Yaroslav Likhachev (12e) a marqué sur un jeu de puissance après que son lancer soit arrivé sur la palette de Jérémie Biakabutuka qui l’a redirigé vers son propre filet. Mais, les hommes de Serge Beausoleil n’avaient pas dit leur dernier mot. À 17:04, Jacob Mathieu (5e) a reçu le disque sur son bâton pour déjouer Gravel.

Il ne reste à l’Océanic qu’un seul match à disputer dans la bulle de Rimouski. La formation bas-laurentienne affrontera les Voltigeurs de Drummondville dimanche.