Leon Denny
Leon Denny

Cataractes: Leon Denny rentre à la maison

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Shawinigan — Les Cataractes ont vu un deuxième casier de 20 ans se libérer au cours des dernières heures.

Laissé de côté au cours des deux derniers matchs, après avoir été utilisé à l’attaque, le vétéran défenseur Leon Denny a décidé de faire ses valises et de rentrer chez lui dans les Maritimes.

Denny s’était présenté en retard au camp d’entraînement. Et il n’était pas dans une forme optimale. Choules n’appréciait pas l’ardeur déployée lors des séances d’entraînement, alors il l’a évincé de sa formation le week-end dernier. Il s’était fait tirer un peu l’oreille pour revenir pour Shawinigan, alors cette décision l’a convaincu de plier bagage.

«Il avait demandé une transaction au début de l’été. À titre de 20 ans, c’est une demande qui est un peu plus compliquée, et nous n’avions pas trouvé le bon fit pour l’exaucer», expliquait le directeur-gérant Martin Mondou. «Il a quitté en réitérant son désir d’être échangé. On va à nouveau tenter de l’accommoder. Si ça ne fonctionne pas, il ira jouer junior A.»

Denny parti, les Cataractes se retrouvent avec un noyau encore plus jeune. Il était le joueur avec le plus d’ancienneté dans l’équipe. De plus, l’an dernier, il était parmi les meneurs, dans la LHJMQ, pour les mises en échec. Puisque Ron Choules a vu Jack York se blesser pour une période d’environ un mois dimanche à Chicoutimi, il se retrouve soudainement avec aucun soldat de 20 ans sous la main! «On a des options mais on ne veut pas juste amener un ou des joueurs de 20 ans pour la forme. Quand on ajoutera ces pièces, c’est parce que les joueurs choisis auront un impact. Il faut aussi regarder ce qui se passe dans l’ensemble de la ligue. Ça peut aller jusqu’à Noël sans problème s’il le faut», glisse Mondou.

Faut dire que les Cataractes avaient entamé la saison avec neuf défenseurs. Avec la désertion de Denny et la blessure de York, Choules a tout de même les effectifs en place pour meubler l’alignement. Une situation dont pourront profiter les recrues de 16 ans Angus Booth et Isaac Ménard pour acquérir du millage.

Canonica toujours en attente

Par ailleurs, les Cataractes sont toujours en attente dans le dossier Lorenzo Canonica. Mardi, les Européens des Remparts sont débarqués dans la Vieille Capitale avec des visas de travailleurs, la formule utilisée pour amener Vasily Ponomarev à Shawinigan il y a un mois. «On va regarder si c’est possible de faire la même chose avec Canonica. Il est prêt à s’en venir, il est bien préparé. Reste à trouver la bonne façon. Ça fait trois semaines que nous devons recevoir une lettre qui autoriserait son arrivée et nous attendons encore, alors on va étudier s’il y a une autre façon de procéder.»