Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le défenseur Anthony D’Amours de l’Océanic a été élu joueur humanitaire de l’année de la LHJMQ.
Le défenseur Anthony D’Amours de l’Océanic a été élu joueur humanitaire de l’année de la LHJMQ.

Anthony D’Amours de l’Océanic élu joueur humanitaire de la LHJMQ [VIDÉO]

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
Anthony D’Amours de l’Océanic a été élu joueur humanitaire de l’année de la LHJMQ. Le dévoilement du récipiendaire du trophée a été annoncé mardi par l’ancien porte-couleurs des Voltigeurs de Drummondville et de l’Océanic de Rimouski, Charles-David Beaudoin, qui a lui-même remporté ce trophée lors de la saison 2013-2014, alors qu’il évoluait dans l’uniforme des Drummondvillois.

Le défenseur de 20 ans de Trois-Pistoles avait aussi été finaliste l’an dernier pour le même trophée, mais ne l’avait pas remporté. «Fierté» est le premier mot qui vient en tête du lauréat, en rappelant toutes les émotions qu’il a vécues lorsqu’il a appris que le trophée lui était décerné, d’autant plus que c’est sa compagne, Ellena Riffanen, qui lui a annoncé. «C’est une reconnaissance de plus pour toutes les bonnes actions que j’ai faites durant l’année», avoue-t-il.

Stéphanie Boulianne de la Fondation du Centre hospitalier régional de Rimouski et Nicolas Thibeault de l’Océanic avaient manigancé un plan, avec la complicité secrète de son amoureuse, en l’invitant à venir visionner une vidéo poignante où des enfants malades qu’Anthony avait accompagnés lui témoignaient leur reconnaissance et leur amitié. La vidéo contenait aussi un montage où le frère d’Anthony, une médecin et des élèves d’une classe primaire le félicitaient. C’est avec une stupéfaction apparente et la larme à l’oeil que le principal intéressé a écouté les témoignages.

Nombreux engagements bénévoles

À l’automne 2019, Anthony D’Amours avait amassé de l’argent en sollicitant les équipes du Circuit Courteau afin de soutenir la campagne de financement de Samuel Finn de Longueuil dans l’atteinte du record Guinness du plus grand nombre de «burpees», avec 5234 en 12 heures au profit de Leucan. La même année, dans le cadre du Défi Leucan, le joueur de l’Océanic avait participé à une collecte de fonds pour le Défi Leucan en se faisant raser le crâne avec ses coéquipiers Nathan Ouellet et Vincent Martineau ainsi qu’avec le thérapeute de l’équipe de l’époque, Mathieu Foster. 

Anthony s’était aussi impliqué, l’année passée, dans le Mois des petits héros de la Fondation du Centre hospitalier régional de Rimouski. Depuis le début de la pandémie, les visites des jeunes patients à l’hôpital étaient devenues difficiles, voire interdites pour le hockeyeur. Par conséquent, il avait décidé de s’engager dans la conception d’un livre intitulé Un but à la fois pour aider les enfants malades. Mais, D’Amours ne s’est pas contenté de cette seule action. Il avait pris l’initiative de passer du temps virtuellement avec ces enfants afin d’échanger sur divers sujets et de leur permettre de nourrir de l’espoir. Également sensible à la cause de l’environnement, il a été l’instigateur d’un projet de plantation d’arbres derrière le Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

Les deux autres joueurs en nomination pour le trophée du joueur humanitaire de l’année étaient Brett Budgell des Islanders de Charlottetown et Jaxon Bellamy du Titan d’Acadie-Bathurst.

Ici pour visionner la vidéo où Anthony D’Amours apprend qu’il est élu le joueur humanitaire de l’année de la LHJMQ