Le bureau de vote sur le campus de l’UQTR sera ouvert mardi et mercredi, entre 10 h et 22 30.

On peut voter présentement à l’UQTR

TROIS-RIVIÈRES — Question de favoriser le plus possible le vote des étudiants, Élections Canada a décidé de répéter l’initiative Vote sur campus, qui avait fait l’objet d’un projet-pilote lors de l’élection générale de 2015. Il est donc possible de voter présentement à l’atrium du pavillon Ringuet de l’Université du Québec de Trois-Rivières, que ce soit dans la circonscription de Trois-Rivières, ou dans toute autre circonscription canadienne.

Fait à noter, tous les électeurs peuvent profiter des services offerts à un bureau de Vote sur campus. Cette possibilité n’est donc pas réservée seulement aux étudiants et aux membres du personnel de l’établissement. Le bureau du campus trifluvien sera encore ouvert mardi et mercredi, entre 10 h et 22 h 30. Il l’avait également été samedi, dimanche et lundi dernier.

«Vote sur campus, c’est [à la base] vraiment pour inciter les étudiants, les 18 à 24 ans, à voter», soutient Serge Fleyfel, porte-parole d’Élections Canada.

Ce dernier indique que toutes les personnes désireuses de voter dans une autre circonscription que celle où elles se trouvent dans le cadre des présentes journées de scrutin doivent prouver leur lieu de domicile.

«La façon la plus simple, c’est avec la carte d’électeur», précise-t-il avant d’ajouter qu’il est également possible de le faire avec un document officiel sur lequel on retrouve l’adresse de domicile de la personne.

Après le succès du projet-pilote de 2015, Vote sur campus fait maintenant partie du calendrier électoral officiel, comme le vote par anticipation. Un total de 119 bureaux de vote, comparativement à 39 en 2015, ont été ouverts. Parmi les critères de sélection des maisons d’enseignement, elles devaient entre autres compter au moins 4000 étudiants.

En 2015, année du projet-pilote, 57,1 % des électeurs faisant partie de la tranche 18-24 ans s’étaient prévalus de leur droit de vote. Ce résultat représentait une augmentation d’environ 20 % par rapport à la précédente élection générale. Rappelons que le taux de participation pour l’ensemble de la population avait été de 68,3 %.