Les représentants des différentes chambres de commerce de la région ont plusieurs demandes pour les candidats à la présente élection fédérale.

Les Chambres de commerce de la région formulent leurs demandes

TROIS-RIVIÈRES — Alors que les candidats des différents partis en lice dans la présente élection fédérale sont présents sur le terrain afin d’écouter les revendications des électeurs, le Regroupement des chambres de commerce de la Mauricie (RCCM), dévoile sa liste d’épicerie.

Le RCCM a rendu publiques ses propositions et recommandations qui feraient en sorte que les enjeux liés à la croissance et au dynamisme économique soient au cœur des engagements des candidats.

Le manque de main-d’œuvre compétente constitue un des défis ciblés par le RCCM. Ses dirigeants considèrent qu’il s’agit d’un enjeu majeur qui touche l’ensemble des entreprises québécoises et qui requièrent l’intervention et des solutions concrètes de tous les paliers gouvernementaux. Selon eux, les entreprises perdent un temps incroyable à chercher de la main-d’œuvre tant au niveau local qu’au niveau international.

Les dossiers d’infrastructure tels que le train à grande fréquence (TGF), le Port et l’Aéroport de Trois-Rivières occupent également une place importante sur la liste.

«Les secteurs tels que l’économie, le tourisme, la culture, la mobilité durable bénéficieraient de l’investissement dans ces infrastructures. L’aboutissement de ces projets conduirait des retombées majeures pour toute la région», peut-on lire dans le communiqué émis par le Regroupement.

En réponse aux préoccupations des entreprises, le RCCM croit que le futur gouvernement fédéral devra agir en matière d’équité fiscale pour les entrepreneurs, en soutien à la relève d’entreprise, ou en amorçant des démarches pour un rapport d’impôt unique.

Question de favoriser le développement économique des régions, le RCCM croit que les partis politiques devraient notamment s’engager à assurer l’accessibilité en région au réseau cellulaire et à Internet haute vitesse, à encourager la carboneutralité par le développement de projets de mobilité durable et à soutenir les producteurs et transformateurs laitiers.

Rappelons que le RCCM regroupe la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières, la Chambre de commerce de Mékinac, la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Maskinongé, la Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan, la Chambre de commerce et d’industrie du Haut-Saint-Maurice et la Jeune Chambre de la Mauricie.