Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
Kelly Depeault jouera le rôle de Maïa Adler, qui viendra mettre la pagaille dans le cercle d'amis, notamment en séduisant Christophe (Alex Godbout).
Kelly Depeault jouera le rôle de Maïa Adler, qui viendra mettre la pagaille dans le cercle d'amis, notamment en séduisant Christophe (Alex Godbout).

Kelly Depeault dans la dernière saison de Clash

CHRONIQUE / L'un des nouveaux visages de la dernière saison de la série Clash sera Kelly Depeault, qu'on peut voir au grand écran dans le long métrage d'Anaïs Barbeau-Lavalette, La déesse des mouches à feu, où elle partage l'écran avec Caroline Néron.

Cette troisième saison de la série de Martine D'Anjou, dont le tournage a été bouclé dimanche dernier, sera la dernière et comprendra 20 épisodes d'une demi-heure, disponibles en janvier sur Crave avant d'être diffusés à VRAK à l'été 2021. D'autres noms connus s'ajoutent à la distribution, dont Marianne Fortier, Macha Limonchik, Henri Chassé, Geneviève Rochette, Louis-Olivier Mauffette et Camille Felton.

La deuxième saison de Clash s'était conclue sur un coup de feu dont le personnage de Robin (Alexandre Nachi) avait été la cible. Puisque l'acteur est de retour, on peut dire que son personnage est toujours en vie, mais dans quel état? Et comment Jasmine (Ludivine Reding) saura lui apporter son soutien? Le jeune homme venait à peine de se relever d'une longue réhabilitation à la suite d'un grave accident. L'épisode du coup de feu aura des effets dévastateurs chez David (Félix-Antoine Cantin), au point de raviver son choc post-traumatique. Ses amis ne reconnaissent plus le garçon, qui devient violent et prend des moyens radicaux pour ne plus se faire importuner.

Kelly Depeault jouera le rôle de Maïa Adler, qui viendra mettre la pagaille dans le cercle d'amis, notamment en séduisant Christophe (Alex Godbout), pourtant fou amoureux d'Arielle (Rose-Marie Perreault). Autre personnage qui prendra de l'importance cette année, celui de Vincent (Robert Naylor), dont on connaîtra les parents (Macha Limonchik et Henri Chassé), ainsi que la sœur (Marianne Fortier). Accrochée à lui, Sophie (Marie-Ève Beauregard) risque de payer cher son attirance pour les bums.

La série produite par Fabienne Larouche et Michel Trudeau abordera des sujets graves durant sa troisième saison, notamment la forte influence de groupes haineux, homophobes et racistes. Pour ceux qui n'ont jamais vu Clash, sachez que les deux premières saisons sont disponibles sur Crave et que Noovo l'ajoutera à sa grille en avril prochain.

La troisième saison de la série de Martine D'Anjou, dont le tournage a été bouclé dimanche dernier, sera la dernière.

JACQUELINE GAREAU, LA PIONNIÈRE

Je l'ai écrit souvent: la série documentaire 25 ans d'émotions à RDS est d'une richesse incroyable. Des histoires humaines qui suscitent l'admiration, parfois la compassion et même la pitié, mais toujours son lot d'émotions. Son prix Gémeaux de dimanche dans la catégorie meilleure émission ou série de sports ou de loisirs était grandement mérité. L'épisode de jeudi à 19h, Le marathon de Gareau, raconte la formidable ascension de Jacqueline Gareau, la seule Canadienne à avoir remporté les honneurs au marathon de Boston. C'était en 1980.

Mehdi Jahouar, son premier entraîneur, raconte les débuts de cette pionnière du sport féminin et rappelle que le marathon n'est pas une affaire de vitesse mais d'endurance. Il fut un temps, dans les années 70, où Jacqueline Gareau fumait. Comme inhalothérapeute, elle a vu les ravages de la cigarette, assez pour s'en écoeurer.

Quarante ans plus tard après Boston, le documentaire revient largement sur la tricherie de Rosie Ruiz ce jour-là. Arrivée de nulle part, la coureuse a franchi la première la ligne d'arrivée. Mais on s'est vite rendu compte que tout ça était farfelu, qu'elle s'était faufilée en chemin. Véritable championne, Jacqueline Gareau a eu sa médaille une semaine plus tard, mais on lui a volé «son» moment. Comme à Sylvie Fréchette. Comme au duo de patineurs Salé-Pelletier.

Jacqueline Gareau n'a pas vécu son rêve olympique. Elle s'était pourtant préparée en Floride pour être fin prête pour le marathon féminin, nouvelle discipline des Jeux de Los Angeles en 1984. Blessée après avoir remporté la course pré-olympique dans la métropole californienne, elle n'a pu terminer le marathon aux Jeux, prise de crampes à un mollet. La blessure mentale fut encore plus douloureuse que la blessure physique.

Les journaux n'ont pas été tendres à son endroit le lendemain. On sent que cet épisode est encore sensible, 36 ans plus tard. On avait insinué qu'elle avait négligé son entraînement pour se consacrer à son entreprise de vêtements de course. Son ex-conjoint, Jean-Claude Beaudry, pleure en relisant la lettre qu'il avait envoyée aux journaux pour dénoncer ce qu'il qualifie d'injustice.

Jacqueline Gareau a pardonné à Rosie Ruiz, décédée l'année dernière et pour qui elle éprouve de la tristesse et de l'empathie. «J'ai eu le bon côté de l'affaire, j'ai eu la gloire, on va toujours se rappeler que j'ai gagné Boston. Puis elle, on l'a toujours traitée de tricheuse.» À 67 ans, elle travaille en massothérapie. Et court toujours.