Daniel Melançon, qui était encore en poste vendredi matin, connaissait ce plateau matinal depuis une quinzaine d'années.
Daniel Melançon, qui était encore en poste vendredi matin, connaissait ce plateau matinal depuis une quinzaine d'années.

Daniel Melançon tassé de Salut bonjour

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil
BLOGUE / Gros changement au sein de l'équipe de Salut bonjour: le chroniqueur sportif Daniel Melançon a été remercié par TVA vendredi matin après être sorti des ondes. Il sera remplacé dès lundi par Charles-Antoine Sinotte.

«Sachez que c'est nullement ma décision de quitter la gang du matin! Nullement!» a-t-il écrit sur sa page Facebook, visiblement encore sous le choc.

Cette surprenante nouvelle arrive alors qu'on annonçait plus tôt que TVA Sports abandonnait ses bulletins de nouvelles sportives traditionnels et l'émission matinale Les Partants, que coanimait Charles-Antoine Sinotte. Lui-même ancien joueur de football, celui-ci a été chroniqueur aux sports à Salut bonjour week-end de 2016 à 2018.

«Ce changement s’inscrit parmi les actions prises dans nos équipes à TVA pour amorcer le virage annoncé à TVA Sports aujourd’hui: le poste de chroniqueur des sports de Salut Bonjour faisant également parti de l’équipe de la chaîne sportive», peut-on lire sur la page Facebook de l'émission.

Daniel Melançon, qui était encore en poste vendredi matin, connaissait ce plateau matinal depuis une quinzaine d'années, d'abord comme chroniqueur de plein air puis beaucoup plus longtemps aux sports. Il a également animé les magazines Golf mag à TVA Sports et Le guide de l'auto à MAtv.

«C’est un poste permanent qui m’est cher et que j’occupe avec fierté et professionnalisme depuis 11 ans. Plusieurs choses m’échappent et je n’arrive pas à vous expliquer.... des raisons totalement hors de mon contrôle. On se revoit bientôt? Ainsi va la vie!» poursuit Daniel Melançon dans son message, reproduit intégralement plus bas.

La chaîne TVA Sports procède à une importante restructuration et rencontrait plusieurs de ses employés, vendredi. Dix-sept postes ont été abolis à Montréal.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Je pensais bien prendre quelques heures pour digérer la nouvelle mais puisque l’entreprise avait visiblement hâte...

Publié par Daniel Melançon sur Vendredi 23 octobre 2020