Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Même un peu défiguré, ce petit coin du monde, c’est encore le plus beau.
Même un peu défiguré, ce petit coin du monde, c’est encore le plus beau.

Pis toi, ton orage?

CHRONIQUE / L’application météo n’annonçait pourtant rien de menaçant vers 15 h, mardi après-midi. Dans la fenêtre du salon, le ciel commençait à noircir, mais la Sainte-science de mon téléphone portable avait quand même réussi à me convaincre que cet orage, il allait passer ailleurs qu’au-dessus de nos têtes. Au point où j’ai pris le temps d’arroser le jardin pour ne pas qu’il manque d’eau... tsé!