Jean-Marc Beaudoin
Un «pas de vagues» qui fera de la vague

La griffe à Beaudoin

Un «pas de vagues» qui fera de la vague

CHRONIQUE / «Ça presse. Il faut faire quelque chose.»

S’il y a un homme qui connaît bien la rivière Saint-Maurice, puisqu’il la côtoie et la fréquente depuis toujours, qu’il l’admire même peut-on suggérer sans hésitation, c’est bien Richard Dober.

Jean-Marc Beaudoin
Gloire pour Lamarche, reconnaissance pour Lévesque

La griffe à Beaudoin

Gloire pour Lamarche, reconnaissance pour Lévesque

CHRONIQUE / Le grandiose spectacle télévisuel de la fête nationale des Québécois était loin d’être terminé que Jean Lamarche se réclamait déjà sur les réseaux sociaux d’être le maire «de la plus belle ville du système solaire».

Rien de moins et, dans les circonstances, ils ont été des centaines et des centaines de Trifluviennes et de Trifluviens à partager le même enthousiasme que leur maire et à le lui dire.

Jean-Marc Beaudoin
Une pause COVID pour tous

La griffe à Beaudoin

Une pause COVID pour tous

CHRONIQUE / Maintenant que les bouts de chou peuvent se lancer des ballons, patauger à plusieurs dans les barboteuses, se chamailler même à l’occasion et que leurs aînés de quelques années vont pouvoir se côtoyer à la rentrée scolaire, même si c’est en bulles, l’heure serait peut-être aussi enfin venue de déconfiner ceux qui leur ressemblent le plus... les aînés.

C’est à eux qu’on a imposé les règles les plus contraignantes de la retraite collective décrétée à la mi-mars par le gouvernement du Québec. Pour les protéger, peut-être, parce qu’ils ont rapidement été pointés comme les plus vulnérables de notre société.

Jean-Marc Beaudoin
On va fêter fort sur des Forges et la 5e

La griffe à Beaudoin

On va fêter fort sur des Forges et la 5e

CHRONIQUE / On pourrait remercier Laurent Proulx, non pas pour avoir forcé la main au gouvernement pour une ouverture des restaurants et de leurs terrasses, mais pour l’avoir contraint à confirmer que c’était là son intention... en laissant filtrer que ça pourrait se faire, pour les régions du Québec, à partir du 15 juin ou dans les jours suivants.

Bref, avant la fête nationale des Québécois.

Jean-Marc Beaudoin
Si on pouvait jouer dans l’île… un peu!

La griffe à Beaudoin

Si on pouvait jouer dans l’île… un peu!

CHRONIQUE / Ce n’est pas tant cette canicule inattendue, qui entre deux froidures, est comme apparue pour nous émoustiller à la perspective d’un bel été chaud... si on a la patience d’attendre encore un peu, comme nous le recommande notre Horacio national.

Comme si la nature, à sa façon, voulait s’associer à la formule populaire la plus répandue: «Ça va bien aller».

Jean-Marc Beaudoin
L’été de la Belle d’à côté?

La griffe à Beaudoin

L’été de la Belle d’à côté?

CHRONIQUE / Est-ce l’idée du retour de l’odeur du barbecue à partager avec un peu d’amis ou le grand soulagement de pouvoir très bientôt faire disparaître la repousse pour les unes et raser la tête pour les autres, on peut avoir vécu ces portions de libertés recouvrées comme un moment de libération.

Attention! Même si on a souvent comparé le combat contre la COVID-19 à une guerre, ce n’est pas encore l’armistice.

Jean-Marc Beaudoin
La COVID et ses faveurs politiques

La griffe à Beaudoin

La COVID et ses faveurs politiques

CHRONIQUE / Une première femme portée à la tête du Parti libéral du Québec sans ostentation. Une campagne à la direction du Parti conservateur à Ottawa relancée dans la quasi-indifférence générale. Et une pause qui risque de devenir sans échéance de la lutte à la direction du Parti québécois.

On a dit de la COVID-19 qu’elle ne tue pas seulement des humains, mais aussi la démocratie. Un mode politique qui semble lui aussi avoir été confiné et qui est même apparu par moment inadapté, pour ne pas dire désuet.

Jean-Marc Beaudoin
On ne fera pas sauter les ponts!

La griffe à Beaudoin

On ne fera pas sauter les ponts!

CHRONIQUE / C’est sûr que comme premier réflexe de défense, certains pourraient être portés à songer à demander à l’armée d’assurer la protection du Québec profond... ou, dans cette vision plateauiste souvent sous-entendue du «Québec creux», genre le «Québec à Léo», qui traîne un peu de crottin à ses bottes ou dont les habitants, aussi un peu forestiers, sont beurrés de gomme d’épinette.

On sait qu’un premier contingent de l’armée a été envoyé essentiellement dans des résidences et des CHSLD de la région de Montréal, mais qu’un autre va bientôt être déployé au Québec, fort probablement encore dans Montréal et Laval.

Jean-Marc Beaudoin
Un peuple de déserteurs?

La griffe à Beaudoin

Un peuple de déserteurs?

CHRONIQUE / S’il faut se transformer en «merveilles masquées» pour regagner un peu de notre liberté de sorties, ce ne sera quand même pas un effort surhumain à consentir.

Bien sûr, il faudra que dans les dépanneurs, les employés s’habituent et qu’ils ne risquent pas l’apoplexie chaque fois qu’un client masqué entrera dans leur établissement.

Jean-Marc Beaudoin
L’arc-en-ciel des régions?

La griffe à Beaudoin

L’arc-en-ciel des régions?

CHRONIQUE / Ce que les écolos et les brigades mercenaires de la SPCA de Montréal n’étaient pas parvenus à faire, la COVID-19 y est arrivée sans difficulté.

Après avoir exploré la possibilité de reporter son événement à l’automne, le Grand Prix de Trois-Rivières a dû se résigner à tout remettre à l’an prochain. Pas de grondement de moteur et d’odeur d’essence sur les coteaux cet été.

Jean-Marc Beaudoin
Vive le Québec…. libéré!

La griffe à Beaudoin

Vive le Québec…. libéré!

CHRONIQUE / Faudrait peut-être trouver un vieux chasseur qui sait cacarder pour expliquer aux oies de Baie-du-Febvre qu’elles ne doivent pas en faire une affaire personnelle.

S’il n’y a pas foule cette année pour les admirer et les immortaliser en photos, ce n’est pas par indifférence.

Jean-Marc Beaudoin
Qu’arrive le temps des lilas!

La griffe à Beaudoin

Qu’arrive le temps des lilas!

CHRONIQUE / S’il y a une fois où on aurait pu d’emblée être en harmonie avec le président américain Donald Trump, c’est quand, du haut de toute sa science intérieure, il nous prédisait pour Pâques la fin de la crise de la COVID-19. On voulait le croire.

On ne familiarisera pas plus longtemps avec le chef des brigands voleurs de masques sur les tarmacs du monde, à la manière hussarde avec comme revolver de soumission, des gros dollars US, comme autrefois on détroussait, Colt au poing, les diligences. Et là, en plus, il faut payer au noir.

Jean-Marc Beaudoin
Du gris dans l’arc-en-ciel

La griffe à Beaudoin

Du gris dans l’arc-en-ciel

CHRONIQUE / La période que nous traversons est assurément la plus sombre que l’on puisse avoir vécue, peu importe notre âge... et, souhaitons-le nous très fort, qu’on n’aura plus jamais à revivre, sous cette forme ou sous une autre.

Pourtant, dans cette brunante imposée, il y a un signe d’espoir qui ne trompe pas et qui peut réchauffer les cœurs, pour peu qu’on les laisse s’entrouvrir: l’arc-en-ciel.

Jean-Marc Beaudoin
Virage zen du maire de la ZEN

La griffe à Beaudoin

Virage zen du maire de la ZEN

CHRONIQUE / À la conclusion mercredi matin de sa conférence économique annuelle, le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois a prédit qu’il allait «faire soleil» cet été dans sa municipalité.

Question d’avoir de la suite dans les idées, il avait auparavant fait déposer sur toutes les tables, devant chaque convive, un échantillon de crème solaire de La Roche-Posay.

Jean-Marc Beaudoin
La Tuque-Wemo: même combat?

La griffe à Beaudoin

La Tuque-Wemo: même combat?

CHRONIQUE / Pierre-David Tremblay, le maire de La Tuque, interpelle les Atikamekw pour qu’ils fassent consensus sur le projet de gazoduc GLN Québec et, compte tenu du contexte d’incertitude qui le menace, il les invite à parler ouvertement en faveur de celui-ci.

On lui souhaite bonne chance.

Jean-Marc Beaudoin
Il faut régionaliser l’immigration

La griffe à Beaudoin

Il faut régionaliser l’immigration

CHRONIQUE / Il y avait mercredi 115 entreprises qui avaient installé un kiosque à la Bâtisse industrielle dans le contexte du Salon de l’emploi Trois-Rivières – Bécancour.

Elles y offraient plus de 2000 emplois. Il s’est présenté 1800 personnes pour consulter ces offres, moins que les besoins exprimés.

Jean-Marc Beaudoin
Blocus sur le blocus

La griffe à Beaudoin

Blocus sur le blocus

CHRONIQUE / Ce matin, j’ai deux bonnes raisons d’en vouloir à Yvon Deshaies, citoyen de Louiseville, qui se trouve aussi être maire de la place.

Un premier reproche parce qu’il a organisé son blocus de la voie ferrée qui traverse sa municipalité et l’autre, parce qu’il a levé le siège un peu trop vite.

Jean-Marc Beaudoin
Au placottoir de Jean

La griffe à Beaudoin

Au placottoir de Jean

CHRONIQUE / En attendant le prochain scrutin municipal, peut-être faudrait-il penser installer un «placottoir» devant la boutique de Jean Beaulieu, sur la rue Notre-Dame. En y prévoyant bien sûr, outre un ou deux bancs de parc pour les placotés, une petite tribune sur laquelle pourrait monter notre célèbre artiste pour les nourrir de sa prose belliqueuse.

C’est sûr que s’il lui faut pour son placottoir obtenir l’autorisation de la «clique... des petits roitelets forts de leurs fades pouvoirs», comme il les décrit, qui peuvent former au besoin un groupe dominant autour de la table du conseil municipal, ça pourrait ne pas passer.

Jean-Marc Beaudoin
Chez Donald l’acquitté

La griffe à Beaudoin

Chez Donald l’acquitté

CHRONIQUE / En exhibant jeudi la une du Washington Post, on se serait attendu de Donald Trump qu’il hurle, comme il l’a fait régulièrement dans le passé pour des informations transmises par ce journal et par l’ensemble des médias américains, «Fake News».

Mais comme le titre en grosses lettres de bois disait plutôt «Trump acquitted», fidèle à lui-même, il en a plutôt saisi prétexte à vociférer avec hargne contre tous ceux qui ont tenté de le faire destituer comme président des États-Unis.

Jean-Marc Beaudoin
Colisée: faudrait convaincre Daniel

Actualités

Colisée: faudrait convaincre Daniel

CHRONIQUE / Il ne restera peut-être plus que Daniel à convaincre. Daniel Lamarre, le pdg du Cirque du Soleil qui s’est fermement opposé à l’idée de devoir avec ses Patriotes partager l’occupation du nouveau colisée de Trois-Rivières.

Pour Daniel Lamarre, qui est à la tête du comité des aviseurs des Patriotes, la perspective d’une cohabitation avec un club de la East Coast Hockey League serait inconciliable avec l’ensemble des projets qu’il compte réaliser dans le nouveau complexe sportif.

Jean-Marc Beaudoin
Le risque de l’humeur sombre

La griffe à Beaudoin

Le risque de l’humeur sombre

CHRONIQUE / Michel Angers, le maire de Shawinigan, ne cache pas qu’il «envie» les villes de la périphérie de Montréal comme celles qui entourent Québec, de profiter d’un développement socio-économique facile qui se fait par simple effet d’entraînement.

Alors que pour sa ville, et c’est aussi le cas, reconnaît-il, des autres villes de la Mauricie, il faut se battre constamment et déployer beaucoup d’efforts pour des résultats pas toujours au rendez-vous, souvent mitigés.

Que décidera Jean Charest?

La griffe à Beaudoin

Que décidera Jean Charest?

CHRONIQUE / Le Parti conservateur du Canada est peut-être en train de perdre ses maigres chances de former le prochain gouvernement, ce qui aurait pu se produire à la faveur d’une légère percée chez les électeurs québécois.

Entendons-nous! Ce n’est pas parce que l’ex-maire de Trois-Rivières et candidat du parti aux dernières élections, Yves Lévesque, a renoncé, après quelques réflexions isolées de sa part, à briguer la direction du parti que les espoirs des conservateurs risquent de s’être évanouis.

Jean-Marc Beaudoin
C’est dans le temps du jour de l’An

La griffe à Beaudoin

C’est dans le temps du jour de l’An

CHRONIQUE / On peut imaginer que la dinde et les tourtières sont maintenant digérées.

Ok, mettons que l’agneau braisé ou, pour les sophistiqués, le filet en croûte richement badigeonné de foie, de canard bien sûr, ne sont plus qu’un souvenir... jusqu’à l’arrivée de la facture de la carte de crédit.

Jean-Marc Beaudoin
Muscles politiques et économie expansive

La griffe à Beaudoin

Muscles politiques et économie expansive

CHRONIQUE / Après une année passablement mouvementée sur le plan politique avec des élections fédérales qui ont modifié la représentation régionale à Ottawa et une élection partielle qui a donné à Trois-Rivières un nouveau maire, 2020 prendra des allures de pause électorale…

On pourrait aussi dire de consolidation ou mieux, d’observation, car les électeurs mauriciens auront un bon moment devant eux pour avoir à l’œil leurs élus, pour commencer à se façonner une tête électorale pour l’année suivante.

Jean-Marc Beaudoin
Pour notre plaisir et leur martyre

La griffe à Beaudoin

Pour notre plaisir et leur martyre

CHRONIQUE / Comme il n’y aura vraisemblablement pas d’élections en 2020, peu importe le niveau, ceux qui sont là devraient en principe l’être toute l’année. On les aura à l’œil, avec le gros œil. En attendant, ils méritent bien quelques vœux «sincères», pour notre plaisir et, tant pis si c’est pour leur martyre.

Entre Lamarche et le vélo

En attendant que le nouveau maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche veuille s’acquitter de sa promesse électorale d’offrir 400 $ à chaque famille qui se procurerait un vélo électrique, on va lui souhaiter de remplir le nouveau colisée de partisans du Canadien, s’il en reste, ou de supporteurs des Patriotes, s’il en arrive. Il y a 5000 places à remplir. On va surtout lui souhaiter un vibrant oecuménisme autour de la table du conseil. Là, il va devoir pédaler. Autrement, il risque de ressortir son gros œil de Maurice Richard.

Jean-Marc Beaudoin
Vers une ville ultra-verte?

La griffe à Beaudoin

Vers une ville ultra-verte?

CHRONIQUE / Si on peut légitimement entretenir certains doutes sur la capacité réelle, pour ne pas dire volonté, des pays signataires de la Conférence de Paris de réduire d’ici 2030 aux niveaux promis leurs émissions de gaz à effet de serre, que ces pays soient prévenus que Trois-Rivières pourrait leur donner une leçon.

Trois-Rivières aspire en effet à devenir carbolibérée d’ici dix ans.

Jean-Marc Beaudoin
De Mercure au mercure budgétaire

La griffe à Beaudoin

De Mercure au mercure budgétaire

Une mention avec renvoi à la Une du "Nouvelliste", un sujet d’inspiration pour une caricature de Jean Isabelle, mais surtout, un déchaînement de commentaires, résolument désagréables, dans les réseaux sociaux.

La décision annoncée sans détour cette semaine par Mariannick Mercure de ne pas être candidate comme conseillère du district des Forges aux prochaines élections municipales a créé beaucoup d’émotion dans la ville.

Jean-Marc Beaudoin
Le chouchoutage des régions

La griffe à Beaudoin

Le chouchoutage des régions

Comme ça, on a fait une petite montée de lait jeudi à l’Assemblée nationale parce que le ministre Jean Boulet est venu à Trois-Rivières annoncer les détails du nouveau régime québécois d’assurance parentale.

Passons vite sur les récriminations de la presse parlementaire qui a trouvé choquant qu’après le dépôt du projet de loi, le premier forum journalistique officiel du ministre sur le sujet ne leur soit pas réservé, comme à l’habitude.