Actualités

C’est la fête à Ludger

«Il fait partie de ces journalistes qui n’hésitent pas à prendre la parole et la plume pour défendre leurs idées. Le mot neutralité ne semble pas exister à cette époque de grands débats. Toute sa vie gravitera autour de journaux engagés en faveur d’une cause, celle de la libération du Canada du joug de l’Angleterre.»

L’homme aux idées fortes dont il est question, c’est Ludger Duvernay, le fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste. Et celui qui l’a décrit ainsi, c’est l’éditeur Jacques Lanctôt, qui est aussi un ancien felquiste de la cellule Libération qui enleva en 1970 l’attaché commercial britannique James Richard Cross. C’était le début de ce qu’on appellera la Crise d’octobre.

Actualités

On ne l’appelait que Julie

Bien sûr, on la verra encore en plusieurs occasions jusqu’au 1er octobre.

Il ne fait pas de doute que Julie Boulet restera présente jusqu’à la toute fin de son mandat. Elle a d’ailleurs promis de prendre une part active à la campagne électorale et de soutenir ses collègues libéraux dans les autres circonscriptions de la région, ce qui comprend celle de Trois-Rivières, même si son frère Jean y défendra les couleurs de la Coalition avenir Québec.

Actualités

Trump... autant en rire!

Le chicanier international en chef est arrivé vendredi à La Malbaie pour le sommet du G6-plus-lui qu’il quittera ce samedi sans avoir prévu un arrêt dans la région.

On mesure là l’ampleur de son ingratitude.

Actualités

ABI et tant pis pour le ketchup...

L’onde de choc n’avait pas fini d’être ressentie que les interrogations étaient déjà portées sur ce qui pourrait en résulter à Bécancour.

L’annonce de la décision du belliqueux président américain Donald Trump d’élargir au Canada ses tarifs douaniers punitifs sur l’acier et l’aluminium a aussitôt provoqué des inquiétudes sur les possibilités de rapprochement des parties qui pouvait s’être dessinées à l’Aluminerie de Bécancour.

La griffe à Beaudoin

Fins de carrière

Il est difficile d’imaginer qu’une femme aussi gentille et d’apparence si douce que Muguette Paillé puisse avoir tenu des propos racistes et islamophobes d’une si surprenante et parfois grossière violence.

Encore plus qu’elle ait pu faire partie de groupuscules québécois de discussions d’extra-extrême droite ou ultranationalistes comme le Mouvement républicain du Québec, qui vont au-delà même dans leur idéologie de la Meute dont on doit aujourd’hui déduire qu’elle est probablement une grande sympathisante.

Actualités

Lueurs au royaume des lockoutés

On devra peut-être se demander si, par un phénomène encore inexpliqué, la région ne berce pas les travailleuses et travailleurs les plus capricieux, incompréhensifs ou intransigeants du Québec.

On a beau chercher, il n’y aucune autre région où il se trouve en même temps presque 1500 employés à la rue, parce qu’en lock-out. Le lock-out, c’est l’arme ultime que détient le patron pour casser les reins à un syndicat qu’il juge, à tort ou à raison, récalcitrant, arrogant ou inflexible, ou tout cela en même temps.

Actualités

Un risque de «loose cannon»?

Le plus ironique dans l’affaire, c’est que ceux qui ne l’apprécient pas vraiment, qui ne l’aiment tout simplement pas ou même, le détestent, car Yves Lévesque peut susciter une gamme large de sentiments à son endroit, pourraient devoir se résigner à l’appuyer s’ils souhaitent qu’ils fassent de l’air à la mairie de Trois-Rivières.

Ils sont nombreux dans ce clan. Si l’on s’en fie aux résultats des dernières élections, c’est pas loin de la moitié des citoyens qui ont voté contre lui qui ne brailleraient pas longtemps s’il devait quitter la mairie. Et si l’on s’en fie à plusieurs commentaires entendus depuis et à certains votes assez révélateurs, c’est aussi au moins la moitié de son conseil municipal qui, loin de s’en morfondre, serait susceptible de lâcher un grand soupir de soulagement et de s’exclamer : «Enfin ! Bon d… »(remplissez vous-mêmes les trois petits points).

Actualités

Encore des ruades montréalaises

«Vicieuse», n’a pas hésité le directeur général du Festival western de Saint-Tite, Pascal Lafrenière, à commenter pour qualifier la campagne de dénigrement maintenant orchestrée contre les activités de rodéo du festival par la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de… Montréal.

C’est une charge en règle, à l’éthique plus que discutable, que tente de mener la SPCA montréalaise en voulant discréditer les principaux commanditaires du festival.

Actualités

Dommage, c’est pas «la belle» et LeBel

Sympathique ou pas, on peut penser qu’il y a plein de monde qui aurait aimé que Sonia LeBel, la célèbre ex-procureure de la Commission Charbonneau, se présente dans Laviolette-Saint-Maurice plutôt que dans Champlain.

Le mot de bienvenue que lui a servi la ministre régionale Julie Boulet, qui n’apprécie d’évidence pas son genre et sa personnalité qui peut être cassante, n’ajoute que davantage à la déception de devoir concéder qu’on n’assistera pas à une bataille politique en règle avec ces deux femmes.