Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le fils qui entend

Isabelle Légaré

Le fils qui entend

CHRONIQUE / L’anecdote fait sourire, mais en dit long sur la responsabilité qui reposait sur les épaules de l’écolier de 10 ans. Lors de la remise du bulletin, c’est lui qui traduisait en langue des signes les commentaires le concernant. Assis entre son enseignante et ses parents, il devait les informer que leur garçon était un peu trop bavard en classe.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Voir autrement

Isabelle Légaré

Voir autrement

CHRONIQUE / Imaginez un peu. Vous avez 19 ans, des rêves à réaliser, des projets à concrétiser, une vie à construire, puis sans crier gare, on vous apprend qu’au fil des mois et des années, vous allez perdre définitivement la vision.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Infirmier hier, routier demain

Isabelle Légaré

Infirmier hier, routier demain

CHRONIQUE / Hier encore, Éric Thibodeau avait 25 ans et embrassait la profession d’infirmier. Le temps a filé et trente ans plus tard, il change de direction. Le nouveau retraité sera routier. Liberté 55, oui, mais les deux mains sur le volant.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
L’accident, le pardon et l’amitié

Isabelle Légaré

L’accident, le pardon et l’amitié

CHRONIQUE / Valérie Arsenault a beau chercher au plus profond de sa mémoire, elle n’a aucun souvenir de l’accident. Pour Josée St-Pierre, c’est différent. Elle s’en souvient dans les moindres détails, ou presque. Patrick Leduc n’oubliera jamais quant à lui le sentiment de culpabilité qui l’a frappé de plein fouet.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Emrick, son papa et la vie qui continue

Isabelle Légaré

Emrick, son papa et la vie qui continue

CHRONIQUE / Tous les soirs, au moment d’aller au lit, Emrick, 11 ans, a une pensée pour son père, Pascal Paradis. «J’ai des photos et ses cendres dans ma chambre. Je lui ai fait un petit coin juste à lui. Je lui dis bonne nuit. Ça me fait du bien de lui parler.»
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Huit fausses couches plus tard

Isabelle Légaré

Huit fausses couches plus tard

CHRONIQUE / Bébé Tom, 4 mois, n’a pas idée à quel point sa mère l’a espéré. Ce n’est pas une, ni deux, mais huit fausses couches, dont sept en quatre ans, que Julie Hivon a dû surmonter avant de le mettre au monde. Le miracle de la vie ne se produit pas toujours comme imaginé.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le monde plein de vie de Kellie

Isabelle Légaré

Le monde plein de vie de Kellie

CHRONIQUE / Vu de l’extérieur, Kellie Forand semblait très bien aller. Elle était une étudiante brillante, une sportive accomplie, la capitaine de son équipe et première de sa promotion. Rien ne laissait penser que de son point de vue, ça n’allait plus, que tout lui paraissait gris et mort.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le coin à Enzo

Isabelle Légaré

Le coin à Enzo

CHRONIQUE / Les clients se présentent à la quincaillerie du village pour acheter un tournevis, de la peinture, un panneau de gypse et autres produits essentiels. Ils en ressortent avec tout cela et ce petit quelque chose d’inattendu qui ne leur coûte pas un sou de plus: la risette d’Enzo, 13 mois et (pas encore) toutes ses dents.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Écrire jusqu'au dernier souffle

Isabelle Légaré

Écrire jusqu'au dernier souffle

CHRONIQUE / Danielle Thibeault n’appréhende pas le moment. Elle est prête. Un prélude de Bach l’accompagnera jusqu’à son dernier souffle prévu pour le mercredi 3 novembre, à 14 h. Emmurée dans son corps, la sculpteure, peintre et poète recevra l’aide médicale à mourir, mais avant, elle souhaite laisser une empreinte.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
De l’île Maurice à Nicolet

Isabelle Légaré

De l’île Maurice à Nicolet

CHRONIQUE / En bon québécois, on aurait envie de leur dire qu’il faut «du guts» pour faire ce qu’elles ont fait. Monita Burtony et Marjorie Duval ne connaissaient pas cette expression avant d’apprendre que cela veut dire faire preuve d’audace. Ces femmes en ont. Beaucoup.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Un chien en cavale pendant quatre ans

Isabelle Légaré

Un chien en cavale pendant quatre ans

CHRONIQUE / Vagabond portait bien son nom jusqu’à ce qu’on découvre qu’il s’appelle Rocky et qu’il a passé les quatre dernières années en cavale. Depuis avril 2017, le brave toutou a mené une vie de chien errant. On vient de lui mettre la main au collier.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
L’écureuil Sir Edmond 1er [VIDÉO]

Isabelle Légaré

L’écureuil Sir Edmond 1er [VIDÉO]

CHRONIQUE / J’ai tout juste eu le temps de passer le seuil de la maison que deux des occupants sont venus me renifler la main. Le chien et l’écureuil. Oui, un écureuil devant lequel je me suis accroupie. En une fraction de seconde, il a escaladé mon bras gauche, a chatouillé ma nuque avec ses moustaches avant d’atteindre l’épaule droite d’où il a réalisé un saut parfait sur le plancher.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Roberto, le frère de Patrick

Isabelle Légaré

Roberto, le frère de Patrick

CHRONIQUE / C’est la première chose qu’on remarque en entrant dans la maison. Une magnifique contrebasse trône dans le coin du salon, à côté du piano. Elle repose sur un support en bois que Patrick Bissonnette a lui-même fabriqué avec des bouts de planche qu’il avait sous la main. Son frère Roberto serait content du résultat, surtout en constatant qu’un autocollant pour pare-chocs à l’effigie de «Bob Bissonnette rock star» y est apposé.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Dans le miroir de Sabrina

Isabelle Légaré

Dans le miroir de Sabrina

CHRONIQUE / Dans sa chambre, Sabrina Déchêne a un miroir dont la surface est recouverte de précieux souvenirs de famille. Il reste peu d’espace pour qu’elle puisse se regarder. C’est voulu.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Parce que les écrits restent

Isabelle Légaré

Parce que les écrits restent

CHRONIQUE / Par où commencer? Par le pronostic qu’un homme de 32 ans a reçu en se pensant «naturellement immunisé à ce genre de nouvelle» ou par le texte que cette annonce lui a inspiré de son lit d’hôpital, entre deux pénibles respirations?
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Unies par le nom et l’amitié

Isabelle Légaré

Unies par le nom et l’amitié

CHRONIQUE / «Je m’appelle Marie-Pier Lafontaine depuis le 25 août 2017, depuis que le Directeur de l’état civil a autorisé à ce que je quitte le nom de mon père pour prendre celui de Rita Lafontaine, une mentore.»
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
La femme qui plantait des tomates

Isabelle Légaré

La femme qui plantait des tomates

CHRONIQUE / C’est l’histoire d’une femme qui a toujours beaucoup travaillé. Continuellement en train de faire quelque chose, du matin au soir. Des décennies à maintenir ce rythme sans le remettre en question. Et puis voilà qu’un jour, le bon moment est arrivé.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
La collègue Lexy-Lou

Isabelle Légaré

La collègue Lexy-Lou

CHRONIQUE / Lexy-Lou ne résiste jamais à une caresse, encore moins à une gâterie. En retour, le chien goldendoodle ajoute de la douceur au quotidien des humains qui l’entourent, particulièrement à ses collègues dont le travail consiste à répondre à des appels d’urgence, à sauver des vies et, fatalement, à côtoyer la mort. Il y a des journées plus difficiles que d’autres. C’est à ce moment-là que son rôle prend tout son sens.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
«Fais attention à toi»

Isabelle Légaré

«Fais attention à toi»

CHRONIQUE / Sur la mosaïque des diplômés, tout le monde est présent, sans exception. La photo de Marie-Pier Pelletier n’est pas différente des autres membres de sa promotion. La jeune femme affiche le même regard tourné vers l’avenir. Sa fierté est belle à voir sur son portrait sous lequel on a eu la délicatesse d’ajouter «À la mémoire de...»
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Remplir des ventres et nourrir la bonté

Isabelle Légaré

Remplir des ventres et nourrir la bonté

CHRONIQUE / Chaque semaine, Claudette Turner est au rendez-vous. Elle épluche les circulaires, note les rabais, remplit son panier d’épicerie et des ventres vides. La femme de 79 ans chasse l’ennui de la pandémie en cuisinant pour son prochain. À ce jour, quelque 500 repas ont mijoté dans la chaleur enveloppante de son appartement.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Vivre son rêve

Isabelle Légaré

Vivre son rêve

CHRONIQUE / Gabriel Harnois-Drouin a un rêve: gagner sa vie. Pas à la loterie. En travaillant. Le jeune homme de 26 ans veut un emploi, un vrai, pour s’épanouir malgré la complexité de sa maladie. Son souhait vient de se réaliser.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Doublement vaccinée et frappée par la malchance

Isabelle Légaré

Doublement vaccinée et frappée par la malchance

CHRONIQUE / Où, quand, comment, par qui et pourquoi c’est arrivé? Catherine Carignan l’ignore et ne le saura peut-être jamais. Quoi qu’il en soit, le mal est fait. Elle a contracté la COVID-19 malgré ses deux doses de vaccin et toutes ses précautions depuis le jour 1 de la pandémie.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le trousseau de clés

Actualités

Le trousseau de clés

CHRONIQUE / L’avion de transport militaire devait se poser à Kaboul, mais en raison des tirs échangés autour de la capitale de l’Afghanistan, le Hercules a passé son chemin pour aller atterrir à Bagram.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Un pronostic à faire mentir

Isabelle Légaré

Un pronostic à faire mentir

CHRONIQUE / Le chapeau chic et la chemise colorée, Jean Beauchesne apparaît debout sur sa galerie. Le pas lent, mais décidé, il me fait un clin d’œil en guise de bienvenue. À pareille date l’an dernier, les médecins lui donnaient de six à huit semaines. À vivre.