Felix Riopel, un jeune entrepreneur dans l’âme qui a mis sur pied une activité bien spéciale au Cégep de l’Outaouais.

Les dragons de demain

CHRONIQUE / De nouvelles idées. Une nouvelle façon de faire les choses. Une nouvelle mentalité. De nouvelles méthodes de travail. C’est tout ça que proposent des étudiants du Cégep de l’Outaouais.

Cette institution scolaire ressemblera un peu au studio de la populaire émission de télé Dans l’œil du dragon, demain après-midi, alors que les 30 finissants du programme de Techniques administratives gestion de commerce présenteront une dizaine d’entreprises qu’ils ont eux-mêmes créées au cours de la dernière année scolaire.

« Nous avons nommé cette journée Les Dragons, a dit Félix Riopel, un étudiant de ce programme. L’idée est un peu la même qu’à l’émission Dans l’œil du dragon, c’est-à-dire qu’on présentera les entreprises qu’on a créées. Mais la journée se déroulera plutôt comme une exposition, ou comme au Salon du livre, alors que les invités pourront circuler de kiosque en kiosque et poser leurs questions aux étudiants.

«La salle peut compter approximativement 200 personnes et nous avons invité des entrepreneurs et des investisseurs de la région de l’Outaouais. Et si d’autres investisseurs et gens d’affaires régionaux veulent venir jeter un coup d’œil sur nos entreprises au courant de la journée, ils sont les bienvenus. L’exposition se déroulera de 14 h à 17 h. Nous aurons ensuite une période de réseautage de 17 h à 18 h. Cette période permettra aux étudiants d’établir des contacts avec les entrepreneurs et investisseurs présents. Puis la remise des prix se tiendra de 18 h à 19 h», a-t-il ajouté.

Les 30 étudiants de ce programme se sont divisés en dix équipes et chacune d’entre elles présentera demain sa «création entrepreneuriale».

Leurs idées

Quel genre d’entreprises proposent-ils ?

«Mon équipe présentera une entreprise de promotion d’événements dans la région de Gatineau et Ottawa qui aidera les entreprises locales à augmenter leur visibilité et leurs ventes, répond Félix Riopel. Une autre équipe proposera un «fit café», ou un café santé, soit une entreprise semblable au Moca Loca, mais avec des produits santé comme des «shakes» santé et protéinés. Ce ne sont que deux exemples.»

Une autre équipe de ces jeunes entrepreneurs en herbe présentera des maillots de bain fabriqués avec des matériaux recyclés. Une autre offrira une entreprise de transport écologique pour les étudiants et le personnel du Cégep de l’Outaouais. Tandis qu’un autre groupe proposera un lave-auto ambulant, c’est-à-dire un lave-auto qui se rendrait chez un client ou dans une entreprise. «Les restaurants St-Hubert, par exemple, pourraient profiter de ce service, eux qui comptent plusieurs voitures de livraison», dit Félix.

Et maintenant que la consommation de cannabis est légale, une équipe lancera un nouveau Kombucha, ce thé fermenté sucré qui compte de plus en plus d’adeptes au pays. Sauf que le Kombucha de ces étudiants sera préparé avec du CBD, l’une des deux substances actives les plus connues, avec le THC, du cannabis.

Quatre autres nouvelles entreprises seront également présentées au public demain après-midi au Cégep de l’Outaouais.

«Cette journée Les Dragons est aussi une opportunité pour nous, les étudiants, de démontrer nos talents et notre savoir-faire aux entrepreneurs de la région, reprend Félix Riopel. Avec la pénurie de la main-d’œuvre qui existe au Québec et qui s’aggrave, certaines entreprises sont possiblement à la recherche du genre de main d’œuvre que nous proposons et que nous offrons. Nous sommes la relève. Et cette relève doit faire partie de la solution au problème grandissant du manque de main-d’œuvre», conclut-il.