Claude Villeneuve
Le Quotidien
Claude Villeneuve

Les à-côtés de la COVID-19

CHRONIQUE / La pandémie n’a pas fini de faire des siennes. Certains se sont réjouis de la baisse momentanée des émissions de gaz à effet de serre observée à la faveur du confinement mondial. On estime en effet que l’arrêt de production de certaines usines, l’effondrement du trafic aérien, du tourisme et des congrès, l’augmentation exponentielle du télétravail et des achats en ligne vont résulter en une baisse significative de ces émissions pour l’année 2020. Selon la longueur et l’intensité de la crise, cette réduction pourrait se répercuter sur deux ou trois ans, peut-être moins. Bien sûr, cette baisse sera temporaire et ne réglera pas le problème du réchauffement climatique. Pour espérer atteindre la cible de l’Accord de Paris, la réduction devrait être de 7 % par an jusqu’en 2030 et se continuer par la suite pour arriver à la carboneutralité en 2050. On est très loin du compte. La crise de la COVID-19 révèle d’autres à-côtés environnementaux.