Claude Villeneuve
Le Quotidien
Claude Villeneuve
Avec une production annuelle de 400 millions de tonnes de plastiques qui devrait doubler en 2050, certains estiment qu’il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans à cette époque.
Avec une production annuelle de 400 millions de tonnes de plastiques qui devrait doubler en 2050, certains estiment qu’il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans à cette époque.

Faut-il craindre les microplastiques?

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Ils sont minuscules, mais ils sont partout. Les microplastiques, comme leur nom l’indique, sont des particules plus petites que cinq millimètres qui se détachent des objets en plastique que nous utilisons tous les jours. Microfibres arrachées aux tissus synthétiques par le passage à la lessive, microbilles présentes dans les dentifrices, particules arrachées aux contenants de plastique réutilisables, particules résultant de la dégradation des sacs de plastique dits biodégradables, particules entraînées dans l’air des centres de tri lors de la mise en ballots, particules arrachées aux pneus de voiture et de camions par l’usure... les sources sont innombrables. Avec une production annuelle de 400 millions de tonnes de plastiques qui devrait doubler en 2050, certains estiment qu’il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans à cette époque. Bravo champion!