Le Nouvelliste
La petite localité de Saint-Luc-de-Vincennes s'est réveillée d'un long cauchemar, jeudi, alors que le site de compostage a été complètement nettoyé. Il a fallu trois ans de travaux pour la débarrasser du gigantesque et surtout nauséabond amas de près de 294 000 tonnes de matière en compostage. On voit sur la photo, Noëlla Champagne, députée de Champlain, Jean-Claude Milot, maire de Saint-Luc-de-Vincennes et Michel Saint-Germain, directeur des travaux.
La petite localité de Saint-Luc-de-Vincennes s'est réveillée d'un long cauchemar, jeudi, alors que le site de compostage a été complètement nettoyé. Il a fallu trois ans de travaux pour la débarrasser du gigantesque et surtout nauséabond amas de près de 294 000 tonnes de matière en compostage. On voit sur la photo, Noëlla Champagne, députée de Champlain, Jean-Claude Milot, maire de Saint-Luc-de-Vincennes et Michel Saint-Germain, directeur des travaux.

Fin d'un long cauchemar à Saint-Luc-de-Vincennes

Louise Plante
Louise Plante
Le Nouvelliste
La petite localité de Saint-Luc-de-Vincennes s'est réveillée d'un long cauchemar, vendredi, alors que Services environnementaux Richelieu et Environnement VIRIDIS inc. ont annoncé officiellement la fin du nettoyage des matières du site de compostage de Saint-Luc-de-Vincennes, autrefois connu sous le nom de Compostage Mauricie, propriété de René Schreiber.