Le fondateur de QNX, Gordon Bell, a fait une démonstration de cette nouvelle technologie servant à augmenter la sécurité à bord des véhicules autonomes.

Véhicules autonomes: Ottawa versera 40 millions $ à BlackBerry

BlackBerry a obtenu vendredi du gouvernement fédéral un financement de 40 millions $ pour l’aider à développer des technologies qui devraient rendre les véhicules automobiles plus sûrs, plus connectés au cyberespace et, éventuellement, capables de se conduire elles-mêmes.

La société investit 310 millions $ de ses propres fonds dans cette initiative, qui devrait créer 800 emplois au cours des 10 prochaines années sur le campus de BlackBerry à Kanata, en banlieue d’Ottawa, en plus de soutenir 300 emplois existants.

L’ex-leader des téléphones intelligents travaille aujourd’hui sur des systèmes avancés pour véhicules. Il affectera les fonds fédéraux au développement de logiciels pour la prochaine génération de véhicules autonomes, ainsi qu’à la formation des travailleurs.

BlackBerry a indiqué que son logiciel QNX était déjà présent dans 120 millions d’automobiles et qu’il guidait les systèmes liés aux fonctions de conduite assistée (telles que le freinage automatique pour éviter les collisions), aux commandes en mains libres et au divertissement.

Le patron de BlackBerry, John Chen, a décrit avec précision le programme de véhicules autonomes que l’entreprise développe.

BlackBerry QNX prévoit de développer de nouveaux systèmes de contrôle automatisé, de mettre à niveau et de sécuriser les communications dans les véhicules et d’améliorer la sécurité automobile en développant son système d’assistance à la conduite.

Selon la société, il s’agit de jalons importants en vue de la création de voitures autonomes, qui sont encore à des années de devenir largement disponibles pour les consommateurs.

Les fonds fédéraux proviennent du Fonds d’innovation stratégique du gouvernement, un programme destiné à stimuler le développement de produits innovants.