Il n’est pas recommandé de relever les essuie-glaces les jours de verglas. Cela provoque une tension indue sur les ressorts qui sont là pour les maintenir fermement en contact avec le pare-brise.

Relever les essuie-glaces, recharge ralentie par le froid, fiabilité des voitures d’occasion: les conseils de la semaine

Q Je remarque que plusieurs automobilistes relèvent leurs essuie-glaces les jours de verglas. Est-ce recommandé?

R  Nous ne le recommandons pas. En effet, soulever les bras des essuie-glaces provoque une tension indue sur les ressorts qui sont là pour les maintenir fermement en contact avec le pare-brise. À long terme, cela peut entraîner le relâchement du ressort. De plus, si l’essuie-glace venait à retomber brusquement sur le pare-brise, alors qu’il fait très froid, cela pourrait le faire craquer.

Astuce : vérifiez dans le manuel du propriétaire de votre véhicule s’il offre une «position d’entretien des essuie-glaces». Plus commune sur les véhicules dont le rebord du capot camoufle les bras d’essuie-glaces, cette fonction permet de placer ces derniers à la verticale sur le pare-brise, pour ensuite pouvoir les soulever et les débarrasser de la glace ou de la neige accumulée. Évidemment, il faut actionner la commande avant l’épisode de verglas pour en profiter!

Q  J’ai entendu dire que la recharge rapide de certains véhicules électriques ralentit beaucoup lorsqu’il fait froid. Est-ce vrai? Ça m’inquiète un peu puisque je pense à acheter une Chevrolet Bolt EV.

R  Oui, il se peut que la recharge soit ralentie par temps très froid. Les constructeurs programment ainsi les véhicules pour réduire le risque de dommages à leur batterie de traction — et, par conséquent, les réclamations potentielles à la garantie de la batterie, qui s’étire généralement sur huit ans ou 160 000 km. Il faut simplement en être conscient et organiser vos déplacements en conséquence pendant les quelques jours par année où la température devient très froide. Comme chaque véhicule électrique a ses particularités, assurez-vous de bien lire les conseils de recharge dictés par le constructeur.

Q  On me dit que la voiture d’occasion américaine que je souhaite acheter est moins fiable que les modèles japonais ou coréens comparables. Qu’en est-il de la fiabilité des américaines?

R  Un modèle réputé moins fiable que les autres n’éprouvera pas automatiquement des problèmes, mais il y a plus de risques que ça se produise. À l’inverse, un modèle recommandé ne garantit pas une fiabilité irréprochable. Dans le marché de l’occasion, c’est l’entretien passé et l’état actuel du véhicule qui font foi de tout, et non le pays d’origine de son constructeur! Exigez les factures d’entretien du véhicule que vous convoitez, et surtout, faites-le inspecter par un mécanicien de confiance avant l’achat. Si vous suivez ces conseils, même un modèle dit «moins fiable» pourrait constituer une bonne occasion.

ÉCRIVEZ-NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent les contacter autant de fois qu’ils le désirent par Internet ou par téléphone au 1 888 471-2424.