Actuellement, le Code de la sécurité routière exige que les enfants mesurant moins de 63 cm en position assise soient installés dans un siège d’auto adapté.

Nouvelle mesure de sécurité: un siège d’appoint jusqu’à 9 ans dans l’auto

À compter du 18 avril, une nouvelle mesure relative aux sièges d’autos pour enfants entrera en vigueur au Québec. La période d’utilisation du siège d’appoint sera désormais prolongée jusqu’à ce que l’enfant mesure 145 cm (4,9 pieds) ou qu’il atteigne l’âge de 9 ans.

Actuellement, le Code de la sécurité routière exige que les enfants mesurant moins de 63 cm en position assise soient installés dans un siège d’auto adapté.

«Si l’enfant passe trop rapidement à la ceinture de sécurité, son corps pourrait écoper lourdement en cas d’accident puisque les ceintures des véhicules sont conçues pour des adultes mesurant minimalement 145 centimètres», indique CAA-Québec par voie de communiqué. 

L’organisme précise que la législation de neuf autres provinces et territoires canadiens en matière de sièges d’auto pour enfants inclut déjà la mesure minimale de 145 centimètres. 

«Plus de 1000 passagers âgés de 9 ans ou moins sont victimes d’accidents de la route chaque année au Québec. Il fallait donc opter pour une solution efficace afin d’améliorer ce triste bilan», mentionne CAA-Québec.

L’organisme insiste également sur l’importance d’avoir un siège d’auto bien installé pour qu’il soit efficace : «Un siège d’auto correctement utilisé réduit jusqu’à 70 % les risques de décès ou de blessures graves lors d’un accident de la route».

CAA-Québec convie les conducteurs à prendre rendez-vous auprès d’un membre du Réseau de vérification de sièges d’auto pour enfants afin de s’assurer que leur enfant est installé de façon sécuritaire.

+

Port de la ceinture de sécurité: opération policière au Québec jusqu'au 4 avril

MONTRÉAL — Tous les services de police du Québec tiennent à compter de ce vendredi, jusqu'au 4 avril, l'Opération nationale concertée ceinture 2019 qui vise à rappeler l'importance de boucler la ceinture de sécurité à bord d'un véhicule automobile.

La Sûreté du Québec (SQ) signale que des recherches démontrent que la ceinture de sécurité contribue largement à sauver des vies et à diminuer la gravité des blessures. Si tous les occupants bouclaient leur ceinture, on pourrait éviter environ 27 décès et 70 blessés graves chaque année.

Les données démontrent que chaque année, en moyenne, environ 30 pour cent des conducteurs et passagers de véhicules de promenade décédés ne portaient pas leur ceinture. De 2013 à 2017, les pourcentages d'occupants d'un véhicule décédés dans un accident qui ne portaient pas leur ceinture étaient de 28,6 pour cent pour les conducteurs, 15,5 pour cent pour les passagers avant et 35,7 pour cent pour les passagers à l'arrière.

Dans les accidents mortels impliquant au moins un véhicule lourd de 2007 à 2011, seulement 38 pour cent des victimes décédées qui étaient à bord d'un véhicule lourd portaient leur ceinture.

Pendant la campagne policière, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) déploie une campagne de sensibilisation sur l'importance de s'attacher à l'arrière comme à l'avant. La campagne a débuté lundi dernier et elle prendra fin le 21 avril.

L'Opération nationale concertée ceinture 2019 est menée en collaboration avec la SAAQ, l'Association des directeurs de police du Québec (ADPQ) et Contrôle routier Québec (CRQ). La Presse canadienne