Paul-Robert Raymond
L’événement qui aura fait le plus jaser en 2019 aura été le dévoilement du Cybertruck par le fondateur de Tesla Elon Musk. Et ce, malgré les pépins lors de son lancement. Rappelez-vous les vitres qui ne devaient pas se briser lorsqu’on a lancé les boules d’acier.
L’événement qui aura fait le plus jaser en 2019 aura été le dévoilement du Cybertruck par le fondateur de Tesla Elon Musk. Et ce, malgré les pépins lors de son lancement. Rappelez-vous les vitres qui ne devaient pas se briser lorsqu’on a lancé les boules d’acier.

L’événement le plus marquant de 2019?

CHRONIQUE / La période des revues de l’année 2019 est pratiquement terminée. Sans entrer dans une rétrospective complète de l’année dernière, je m’en voudrais de ne pas souligner les quelques événements marquants de celle-ci.

À mon humble avis, l’événement qui aura fait le plus jaser en 2019 aura été le dévoilement du Cybertruck par le fondateur de Tesla Elon Musk. Et ce, malgré les pépins lors de son lancement. Rappelez-vous les vitres qui ne devaient pas se briser lorsqu’on a lancé les boules d’acier. Ce camion avec son design unique a presque éclipsé le Mustang Mach-E, présenté par Ford, quelques jours plus tôt. Rappelons que les deux événements se sont tenus en marge du récent Salon de l’auto de Los Angeles, en novembre dernier.

Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, le Cybertruck ne laisse personne indifférent et fait partie des véhicules électriques qui étaient attendus de pied ferme depuis un bon moment. Comme le Mustang Mach-E.

Il faut dire aussi qu’Elon Musk et Tesla sentent le souffle chaud de la jeune pousse américaine Rivian, avec son camion R1T et son VUS R1S, dans son cou. D’autant plus que celle-ci a annoncé au courant de l’année des investissements totalisant plus de 1 milliard $US (1,3 milliard $), dont 500 millions $US (650 millions $) de Ford, et une commande de 100 000 camions électriques sur cinq ans pour Amazon.

Et ce n’est que le début. En 2020, on verra de nouvelles annonces et de nouvelles mises en marché de véhicules électrifiés. Cette semaine, FCA dévoilera une version hybride rechargeable pour trois de ses modèles Jeep, durant le CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas.

En passant, il faut aussi rappeler que le CES a réussi à faire déplacer le traditionnel rendez-vous annuel du Salon de Detroit en juin.

Et certains modèles électriques annoncés au cours des dernières années se trouveront déjà (ou enfin!) sur les routes au cours de l’année qui commence.

Contexte mondial

Maintenant, il se pourrait que l’actuel contexte mondial accélère l’électrification dans les transports automobiles.

La frappe américaine en Irak contre le général iranien Qassem Soleimani a pris un peu tout le monde par surprise alors qu’on venait à peine de digérer les excès de table du temps des Fêtes. Cette attaque a rajouté une couche d’incertitude et de volatilité dans une région qui était déjà une poudrière.

On parle déjà de flambée des prix de l’essence à la pompe, ce qui risque d’augmenter la demande des véhicules électrifiés. Rappelez-vous, on a connu une hausse des ventes de véhicules hybrides en 2008, lorsque le prix du litre d’essence à la pompe avait franchi le cap du 1,50 $. Et il n’y avait pas de véhicule 100 % électrique offert sur le marché à cette époque. Imaginez aujourd’hui avec l’offre plus grande et variée qu’en 2008.

Vous savez, la plupart des gens qui se tourneront vers les véhicules électriques le feront sûrement pour des raisons économiques bien avant la protection de l’environnement.

Dans ce contexte, je tiens à vous souhaiter quand même une bonne année 2020 et que tout se réglera dans la paix et l’harmonie...