La Genesis G70 n’a rien à envier à ses compétitrices allemandes.

Essai-éclair: Genesis G70 2019

On a souvent cru — à tort? — que les constructeurs coréens ne pouvaient pas fabriquer des voitures pouvant rivaliser avec des allemandes.

Genesis (filiale de luxe de Hyundai) fait mentir les langues sales, surtout avec l’arrivée de cette berline G70. Tant au point de vue de son allure extérieure qu’au chapitre de la finition à l’intérieur, elle en met plein la vue.

On s’accommode quand même bien de sa position de conduite basse. Son comportement sur la route rappelle celui de la Kia Stinger, avec laquelle on soupçonne qu’elle partage la même plate-forme. Les dimensions entre les deux modèles varient de quelques pouces.

Derrière le volant, on ressent le souci du détail quant à la finition bien réalisée et la qualité des matériaux utilisés. On a juste à voir les sièges surpiqués en diamant. On peut constater le même niveau de luxe qu’on pourrait trouver dans une Audi.

Un moteur quatre-cylindres turbo de 2,0 litres est aussi offert dans les livrées les moins chères. Et les adeptes de la transmission manuelle seront servis avec la version 2.0T Sport, qui est livrée en traction avec une boîte à six rapports.

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix : de 42 000 $ à 57 500 $

Prix du modèle essayé : 57 500 $ (3.3T Sport)

Moteur : V6 3,3 litres biturbo (L4 2,0 litres turbo aussi offert)

Puissance : 365 ch (272 kW) à 6000 tr/min

Couple : 376 lb-pi (510 N.m) entre 1300 et 4500 tr/min

Transmission : automatique à huit rapports (manuelle sur 2,0T Sport)

Consommation réalisée : 17,0 l/100 km (principalement en ville)