Idéalement, il faut vérifier (ou faire vérifier) la pression des pneus au moins une fois par mois.

Pieds sur le tableau de bord, facultés affaiblies et pression des pneus: les conseils de la semaine

Q Pendant mes déplacements, je vois souvent des passagers qui ont les deux pieds sur le tableau de bord. Je m’interroge sur le danger et les conséquences lors d’un impact.

R  Pour le passager avant, il est recommandé de garder une distance d’au moins 25 cm entre son sternum et le tableau de bord (c’est la même distance pour le conducteur, mais par rapport au volant). Pourquoi? Parce que le coussin gonflable se déploie à une très grande vitesse (près de 300 km/h). Même lorsque le passager est bien assis, à une bonne distance du tableau de bord, le coussin peut causer :

  • Des brûlures superficielles;
  • Des coupures ou écorchures mineures;
  • Des contusions (bleus, ecchymoses).

Imaginez lorsque les pieds du passager sont sur le tableau de bord! En cas d’impact, ses pieds pourraient se retrouver derrière ses oreilles ou ses rotules pourraient frapper ses orbites. Le déploiement du coussin gonflable peut ainsi provoquer d’importantes fractures. Pas convaincu? Fouillez un peu sur le Web, il est facile de trouver des tests faits avec des mannequins qui reproduisent cette situation.

Votre véhicule n’a pas de coussin gonflable du côté passager? Vous devez quand même vous asseoir correctement, car la déformation en cas d’impact pourrait aussi causer de graves blessures.

Donc, lors de vos déplacements à bord d’un véhicule, que celui-ci soit muni ou non de coussins gonflables, il est important de laisser vos deux pieds sur le plancher afin de limiter les dommages corporels en cas d’accident.

Q  Quels sont les coûts associés à une première condamnation pour facultés affaiblies?

R  Pour une première infraction, il en coûte au minimum 1750 $. À ce montant s’ajoutent des frais variables tels que frais d’avocat, frais liés à l’antidémarreur, augmentation de la prime d’assurance, etc. Selon une estimation que nous avons déjà effectuée, l’ensemble des frais peut facilement atteindre 6000 $.

De plus, un automobiliste reconnu coupable d’une telle infraction en subit les conséquences pendant plusieurs années, soit environ quatre à six ans au seul titre des hausses de prime d’assurance. Les répercussions indirectes sont également importantes : inconvénients liés à la perte d’usage du véhicule, dossier criminel, etc.

Prendre le risque de conduire avec les facultés affaiblies, c’est non seulement mettre sa vie et celle d’autrui en péril, mais c’est aussi alléger son portefeuille! Alors, profitez bien des plaisirs de la terrasse, mais en toute modération.

Q  À quelle fréquence devrait-on vérifier la pression des pneus?

R  Idéalement, il faut vérifier (ou faire vérifier) la pression des pneus au moins une fois par mois. Pourquoi? Parce que la hausse (ou la baisse) de la température extérieure la fait varier. Vous n’avez pas contrôlé la pression de vos pneus depuis leur pose au printemps? Ça fait trop longtemps! Surtout, la température a considérablement changé depuis que vos pneus ont été installés.

Un détail important : si vous avez roulé plus de 3 km, la pression sera différente. Quand un pneu roule, il s’échauffe, la température interne grimpe et la pression augmente. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de vérifier la pression des pneus lorsqu’ils sont «froids», ou presque.

Rappelez-vous que maintenir la pression recommandée par le constructeur favorise une bonne tenue de route et l’économie d’essence.

ÉCRIVEZ-NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent les contacter autant de fois qu’ils le désirent par Internet ou par téléphone au 1 888 471-2424.