Le Festival de la solidarité musicale Widewood offrira des performances musicales diversifiées et originales. De gauche à droite : Jean-François Vigneault, coorganisateur du Festival de la solidarité musicale Widewood, William Lesage, bénévole, Michel Lemay, fondateur du Festival de la solidarité musicale WideWood, Mélanie Massicotte, bénévole, Éric Meza, président du Festival de la solidarité musicale Widewood et Marcias Portelance, animateur et maître de cérémonie.

Widewood : le trésor caché de Shawinigan

Shawinigan — Le Festival de la solidarité musicale Widewood prendra place pour la dix-huitième fois cette année. Jusqu’au 5 août, les festivités se dérouleront à l’ancien Camp de vacances Richelieu dans le secteur Saint-Georges-de-Champlain.

Basé sur la découverte musicale, le Festival de la solidarité musicale présente plus de 25 groupes variés provenant de chez nous jusqu’aux quatre coins de la province.

Le Festival Widewood ponctuera encore une fois sa programmation avec le fameux concours Royal de Moustache, qui couronnera le Grand Pinch. Une compétition féroce et unique à l’événement shawiniganais. «On a un compétiteur qui présente depuis dix ans», mentionne Jean-François Vigneault, coorganisateur du Festival de la solidarité musicale.

M. Vigneault souligne également que le Widewood met en place un événement qui est présent pour satisfaire les amateurs de musique en Mauricie. «Chaque année, c’est un rassemblement fraternel et amical où l’on fait vraiment de belles découvertes».

Ce sont d’ailleurs plusieurs groupes locaux légendaires qui prendront place sur la nouvelle scène, spécialement construite pour cette édition, tels que Dan Lemay, The Sun, Catherine Leduc et plusieurs autres. Les grands gagnants des Francouvertes, LaF, seront eux aussi présents. «Ce sont des groupes de qualité et de découvertes assurées», indique Jean-François Vigneault.

En nouveauté cette année, l’aménagement de la tente Chill, où les festivaliers pourront goûter aux produits de Quetzal Kombucha. Quatre microbrasseries de la région seront également à l’honneur: Le Trou du diable, la Microbrasserie À la fût, le Broadway et les Grands bois.

Un trésor caché
«Ce qu’on a ici, c’est un des festivals des plus précieux et recherchés à travers le Québec. On est comme une perle, un trésor caché», soutient M. Vigneault. L’ambiance chaleureuse et ludique se veut également adaptée pour toute la famille. Étant donné que les organisateurs ont eux-mêmes des enfants, il allait de soi de les inclure au cœur du festival.

Environ 500 personnes sont attendues pour le Festival, un événement qui prend de l’ampleur année après année.