En route pour 2014

Maintenant que les revues de l'année sont passées et que le calendrier affiche officiellement le chiffre 2014, regardons un peu dans le futur. Les journalistes Linda Corbo, François Houde et Marie-Josée Montminy ont tourné leur regard vers les dossiers culturels qui risquent d'attirer l'attention au cours des prochains mois. Voici donc ce que nous réserve 2014 en douze blocs.
<p>Bryan Perro</p>
Wariwolf et Amos Daragon poursuivent leur chemin!
L'auteur et éditeur mauricien Bryan Perro donnera un second souffle à sa série d'aventures mythologiques Wariwolf. Il rééditera sous sa propre maison, Perro Éditeur, les trois tomes déjà publiés aux Éditions des Intouchables de 2008 à 2010, et il présentera un quatrième tome, inédit, cette année.
On sait aussi que le créateur est présentement en processus pour porter au petit écran les aventures d'Amos Daragon en dessins animés.
Le diffuseur étant trouvé, l'année 2014 sera consacrée à la création, pour une sortie d'ici un an et demie ou deux estime Bryan Perro, qui a par ailleurs ouvert sa librairie à Shawinigan au début de décembre. (François Houde)
<p>Fred Pellerin</p>
<p>Jael Bird Joseph</p>
Parmi les albums à surveiller...
C'est en novembre 2014 que Fred Pellerin lancera son nouvel album, lui qui a su rallier public et critiques autour de ses deux premiers: Silence et C'est un monde. Or, il est un autre album qui risque de susciter l'intérêt cette année dans la région, soit celui du Trifluvien Jael Bird Joseph. Ceci dit, les deux albums risquent d'avoir un dénominateur commun puisque les deux artistes ont fait appel au même réalisateur, soit Jeannot Bournival, qui orchestre le tout dans son Studio Pantouf de Saint-Élie. (Linda Corbo)
Valérie Carpentier
Valérie Carpentier sur scène
La carrière de la Péradienne a certes pris son envol avec son passage à l'émission La Voix mais s'est concrétisée avec la sortie de son second album, son premier depuis son succès à la télé, intitulé L'été des orages. Les critiques sont très élogieuses et les ventes, assez solides pour qu'elle demeure dans le peloton de tête du palmarès des ventes depuis sa sortie. 2014 verra la concrétisation de sa première tournée officielle en lien avec ce nouvel album. Il sera intéressant constater comment elle défendra sur scène cet album intimiste, au son original et bien adapté tant à la voix qu'à la personnalité de la jeune femme. On peut supposer et espérer que l'excellent Alex McMahon, un Nicolétain d'origine qui a étudié la musique à Trois-Rivières et fait ses débuts dans la région, sera de cette tournée de spectacles. (Linda Corbo)
<p>Julie Dumont, directrice générale de Spect-arts.</p>
Le centenaire de l'église Sainte-Cécile
Les travaux de construction de l'église Sainte-Cécile de Trois-Rivières ont débuté le 14 septembre 1913 et le bâtiment a été inauguré le 12 juillet 1914. En 2009, la Corporation Spectarts est née et elle a entrepris de transformer l'église, condamnée au pic des démolisseurs, pour en faire une plateforme artistique et culturelle de proximité pour le quartier. Pour souligner le centenaire de l'inauguration de l'église, la corporation Spect-arts compte mettre sur pied une programmation d'événements spéciaux dont le contenu n'a pas encore été finalisé, mais dont on sait qu'ils devraient se tenir en juin et juillet prochains. (Marie-Josée Montminy)
<p>Le Lieu historique des Forges du Saint-Maurice.</p>
La survie des Forges du Saint-Maurice préoccupe
Le Lieu historique national des Forges du Saint-Maurice a connu en 2013 sa première saison estivale écourtée et sans animation, en raison des coupes imposées par le gouvernement fédéral. Le site a accueilli les visiteurs du 22 juin au 2 septembre avec trois employés en fonction, soit une coordonnatrice et deux préposés à l'accueil, mais aucun guide-animateur. La baisse de fréquentation s'est chiffrée à un peu moins de 10 % par rapport à l'été 2012. Le milieu de la culture et du tourisme s'est déjà mobilisé pour dénoncer les coupes, tout en s'inquiétant de l'avenir des Forges. En 2014, toutes les parties concernées surveilleront l'évolution du dossier, en souhaitant certainement que des moyens puissent être mis en place pour éviter un abandon du site à plus ou moins long terme. (Marie-Josée Montminy)
<p><em>Québec Zombies</em> verra le jour en 2014.</p>
Les zombies débarquent
Une équipe de créateurs trifluviens travaille sur une série de suspenses destinée au Web et portant le titre de Québec Zombies. Écrite, produite et réalisée par François Gagné, cette série, certainement une des plus ambitieuses du genre produite ici, aura six épisodes d'une dizaine de minutes chacun. On est présentement en post-production puisque les derniers plans ont été tournés à l'automne. Cette dernière étape est assez lourde mais le producteur espère sortir la série au printemps sinon, quelque part au cours de 2014. Par ailleurs, on multiplie les démarches pour faire voyager la série dans des festivals à travers le monde et la vendre à un diffuseur sur le Web. Plus de 150 comédiens et figurants ont participé au tournage en plus d'une imposante équipe de production. Ça promet. (François Houde)
Denis Villeneuve
Une coproduction pour Denis Villeneuve
On a l'impression que la carrière de Denis Villeneuve en est à ses débuts avec la relance que lui offre son ouverture sur l'international. Villeneuve devrait voir un de ses films internationaux sur les écrans québécois au cours de 2014, le film Enemy, une coproduction Canada-Espagne basée sur un scénario écrit par José Saramangol, Prix Nobel de littérature, et Javier Gullon à partir du roman du premier. Ce suspense met en vedette Jake Gyllenhaal, comme pour Prisonniers, premier film de Villeneuve à Hollywood, ainsi que Mélanie Laurent et Isabella Rossellini. Bizarrement, Enemy a été tourné avant Prisonniers mais la machine hollywoodienne avait décidé de la sortie de ce dernier depuis longtemps et il est apparu plus sage de retarder le second pour permettre à Villeneuve d'assurer la promotion de Prisonniers. (François Houde)
<p>Guillaume Morrissette</p>
Parmi les titres à surveiller...
Après un premier roman publié en 2013, Guillaume Morrissette proposera en 2014 le premier tome d'une série policière qui impliquera une équipe d'enquêteurs de Trois-Rivières appelés à gérer des situations inusitées. De son côté, l'auteure Fernande Lamy publiera cette année Défi Aveugle, dernier tome de sa trilogie qui avait débuté en force avec Cauchemar aveugle, finaliste aux Prix du Gouverneur général 2006 dans la catégorie jeunesse. (Linda Corbo)
<p>Danse Encore prépare la programmation de son 20e anniversaire.</p>
Le FiDE célébrera ses 20 ans
On y pensait déjà lors de l'édition 2013, et même avant. En fait, voilà un an et demi que l'organisation du Festival international Danse Encore prépare la programmation de son 20e anniversaire de manière à célébrer la fête en grand. À la tête du FiDE, Claire Mayer indique que les activités ne seront pas nécessairement différentes des années antérieures, mais qu'elles seront assurément amplifiées pour l'occasion. «Il y aura plein d'exclusivités, beaucoup d'artistes que l'on voulait accueillir de nouveau et d'autres que l'on voulait recevoir depuis longtemps et qu'on a travaillé fort pour avoir», dit-elle. «Depuis qu'on a installé la nouvelle formule en 2011, on avait une vision et elle va aboutir au 20e anniversaire. J'ai bien hâte que les gens puissent goûter à cela.» (Linda Corbo)
<p>Le Musée des religions du monde.</p>
Le pape et la pub dans nos musées
Le Musée des religions du monde de Nicolet soulignera le 30e anniversaire de la visite du pape Jean Paul II au Canada en présentant l'exposition 1984: Je me souviens. Du 16 mai 2014 au 7 septembre 2015, la rétrospective illustrera les retombées spirituelles, sociales et économiques de la visite du pape, et explorera dans quelle mesure elle a marqué l'imaginaire. Une équipe du musée se rendra aussi à Ferrières en juin pour l'inauguration d'une exposition commune, qui sera présentée en France en 2014, et à Nicolet du 8 novembre au 24 mai 2015. Intitulée 100 ans de non-violence, elle sera axée sur la correspondance de soldats pendant la Première Guerre mondiale. Du côté du Musée de culture populaire de Trois-Rivières, on pourra voir Le Québec raconté par sa pub à compter du 20 mai, tandis que La Petite vie quittera les lieux le 7 septembre. (Marie-Josée Montminy)
<p>Médiat-Muse</p>
Le financement des musées inquiète
Le regroupement muséal Médiat-Muse a des raisons de s'inquiéter de son avenir. En mars 2013, l'organisme avait obtenu à l'arrachée un prolongement du financement relié au projet-pilote des Cellules régionales d'expertise en muséologie (CREM), qui permettait le maintien de ses activités. Le 5 novembre paraissait le rapport du Groupe de travail sur l'avenir du réseau muséal québécois qui lui, déconseillait l'implantation du projet-pilote ayant prouvé son succès en Mauricie et au Centre-du-Québec.
«Nous bénéficions d'une structure fonctionnelle, performante, éprouvée et mature, dont l'abolition provoquerait un net recul de notre réseau. Nous espérons que le Ministère pèsera soigneusement les conséquences d'une telle décision lors de son examen du rapport», formule la coordonnatrice de Médiat-Muse, Andréanne Blais.
La structure régionale soutient 33 musées et centres d'expositions de toutes les tailles. Médiat-Muse contribue au rayonnement et à la promotion de plusieurs membres aux budgets faméliques. MJM
<p>Jacques Foisy</p>
Année de vérité pour Le Tapis rouge
2014 devrait être l'année de vérité pour le cinéma Le Tapis rouge et l'expérience d'un cinéma consacré aux oeuvres de répertoire à Trois-Rivières. Le premier été a été difficile, de l'aveu même des propriétaires, mais l'automne a été meilleur. Suffisamment pour assurer la survie de ce complexe de trois salles à moyen terme? C'est ce qu'on saura au cours de la prochaine année. Il est évident que Le Tapis rouge a ouvert à un mauvais moment, au début de l'été, alors que les cinéphiles désertent les salles et que le choix de films de répertoire est moins intéressant parce que les distributeurs laissent toute la place aux films américains à gros budgets retardant à l'automne leurs sorties les plus prometteuses. (François  Houde)