Le Cirque du Soleil rendra hommage aux Colocs l’été prochain à l’Amphithéâtre Cogeco.

De belles attentes pour 2018

On s’entend que 2017 a offert de nombreux motifs de réjouissances aux amateurs d’art, de spectacles et de culture dans la région. Le mouvement ne donne pas de signe d’essoufflement et plusieurs événements inscrits dans le calendrier de 2018 retiendront l’attention. On jette un rapide coup d’œil sur quelques-uns de ceux-ci.

Le spectacle du Cirque du Soleil sur les Colocs

À chaque année désormais, le spectacle hommage du Cirque du Soleil est l’objet d’énormément d’attention. Stone a démontré que la qualité même du spectacle a un impact majeur sur son succès. La critique très positive pour Stone lui a permis de faire beaucoup mieux aux guichets que Tout écartillé en 2016. Qu’en sera-t-il des Colocs? Qu’est ce que les concepteurs du Cirque du Soleil trouveront comme trame de base pour présenter l’œuvre de ce groupe qui a marqué la musique québécoise? Et qu’est-ce que le magicien Jean-Phi Goncalves saura faire avec cette musique souvent festive, mais parfois empreinte aussi de beaucoup d’émotion? On a déjà hâte de voir et d’entendre tout ça.

Le Cirque Éloize fera son entrée à la Cité de l’énergie à l’été 2018.

Le nouveau spectacle du Cirque Éloize à la Cité de l’énergie 

Robert Trudel a décidé de laisser tomber le filon Amos Daragon pour se lancer dans un spectacle de cirque. Les possibilités qu’offre le site de l’amphithéâtre extérieur tournant de la Cité de l’énergie doivent faire rêver les concepteurs de ce spectacle inédit dont les numéros pourront se dérouler sur scène, sur l’eau, dans la forêt. Maintenant que le Cirque Éloize n’est plus à Saint-Tite, les deux spectacles de cirque en Mauricie l’été prochain seront-ils bel et bien complémentaires ou seront-ils en compétition l’un avec l’autre?

Sylvain Cossette amorcera sa tournée 80s à l’Amphithéâtre Cogeco le 15 septembre en compagnie de l’Orchestre du Conservatoire de Trois-Rivières.

Le spectacle de Sylvain Cossette avec l’orchestre du Conservatoire

On ne voit aucune raison pour laquelle la tournée 80s de Sylvain Cossette ne connaîtrait pas autant de succès que la précédente consacrée aux succès des années 70. Le répertoire ne manque certainement pas d’attrait. Or, c’est le spectacle qui va lancer cette tournée qui est le plus intrigant puisqu’il sera présenté en extérieur à l’Amphithéâtre Cogeco et, surtout, il sera symphonique avec la participation de l’Orchestre du Conservatoire de musique de Trois-Rivières. Tout un coup d’envoi, le 15 septembre.

Valérie Carpentier fera partie de la distribution de Notre-Dame-de-Paris cet été à Trois-Rivières.

Les représentations de Notre-Dame-de-Paris

Le créneau des comédies musicales à grand déploiement est une avenue intéressante pour l’Amphithéâtre Cogeco. Et on frappe fort en présentant le spectacle mythique qu’est Notre-Dame-de-Paris. Même si les interprètes ne sont pas tous très connus, Daniel Lavoie est toujours de la distribution et Valérie Carpentier vient de se joindre à l’équipe, dans un rôle secondaire, mais ça reste une touche régionale bienvenue dans un spectacle qui a conquis le monde entier.

Les nouveautés virtuelles proposées à Shawinigan

Cela fait déjà quelques années qu’à l’instar des autorités municipales, Culture Shawinigan a misé sur le développement du numérique. On devrait en voir les premières manifestations dès l’été prochain avec quelques projets prometteurs, dont la visite pédestre en réalité augmentée Phantasmagorie, la vidéo architecturale de l’hôtel de ville, l’installation d’un jeu grandeur nature HADO dans lequel les concurrents qui se font face dans un espace virtuel peuvent se lancer des boules de feu (virtuelles aussi, on s’entend) qui apparaissent par l’intermédiaire de lunettes spéciales. Il reste plusieurs éléments à confirmer, mais on nous dit que ça devrait être installé au Centre des arts. Espérons que ces technologies d’avant-garde seront fiables parce que ce sont là des projets très prometteurs.

La célèbre production Les Belles-soeurs s’arrêtera à la salle Thompson à l’été 2018.

Belles-Soeurs en résidence à la salle J.-A.-Thompson

La salle Thompson vibrera encore au son des grands succès de l’invasion britannique l’été prochain avec Britishow, mais un autre spectacle d’envergure sera aussi présenté pour six représentations sur trois semaines entre le 3 et le 18 août: Belles-soeurs, théâtre musical sur la musique de Daniel Bélanger, la mise en scène de René-Richard Cyr à partir de l’œuvre immortelle de Michel Tremblay qui fête en 2018 ses 50 ans. Ça fait longtemps que le théâtre musical intéresse les programmateurs de la salle de la rue des Forges et cette proposition-ci est particulièrement alléchante.

Depuis deux ans, le FestiVoix a habitué son public à un très gros spectacle d’envergure internationale au sein de sa programmation sur la grande scène du parc portuaire. Quelle sera la surprise en 2018?

Le FestiVoix

Depuis deux ans, le FestiVoix a habitué son public à un très gros spectacle d’envergure internationale au sein de sa programmation sur la grande scène du parc portuaire. On se souvient de Hedley en 2016 et bien sûr, de Billy Talent en 2017. Qui fera hurler les foules en 2018? Il faudra patienter jusqu’à quelque part au printemps pour le savoir. Ce qu’on peut déjà prédire sans se tromper, c’est que la programmation globale de l’événement sera étoffée et variée, deux ingrédients qui ont assuré son succès par le passé. Parmi les autres festivals, il faudra surveiller le Festival des amuseurs publics qui effectuait un retour au parc des Chenaux en 2017 et l’événement de musique électronique Sunsation qui doit déménager ses pénates de Nicolet à Trois-Rivières.